Cyberbougnat

Vidéo du record du monde de slackline entre les roches Tuilière et Sanadoire

Sancy — Le 17 octobre dernier, Alexander Schultz et l'équipe allemande One Inch Dreams étaient dans le Sancy pour une tentative de record mondial de slackline. La vidéo est impressionnante !

Publié le vendredi 4 novembre 2016 à 10h10min,
mis a jour le vendredi 4 novembre 2016 à 10h11min
2492 lectures - 10 partages
Auteurs
Catherine Lopes

Journaliste multimedia, portauvergnate heureuse, bloggueuse curieuse de tout.

Mots clés
Insolite - Massif du Sancy - Puy-de-Dôme

One Inch Dreams, structure allemande spécialisée dans la production de performances sportives de slackline, avait choisi l’Auvergne et le massif du Sancy pour réaliser un documentaire vidéo autour d’une tentative de record mondial de cette discipline.

La slackline, de l’anglais ligne lâche, est une pratique sportive s’apparentant au funambulisme, à l’exception près qu’elle se contente d’une sangle élastique en polyester et qu’elle n’utilise pas de balancier.

Après une première tentative vaine le 14 septembre dernier à cause d’un vent trop fort, Alexander Schultz, slackliner allemand, s’est une nouvelle fois attaqué à la traversée de la vallée de Fontsalade, entre les roches Tuillière et Sanadoire. Cette nouvelle tentative fut la bonne puisqu’Alexander est parvenu à établir un nouveau record.

Le slackliner n’en est pas à son premier exploit car il avait déjà parcouru 375 mètres à plus de 100 mètres au-dessus du vide, entre deux falaises en Chine, en 2014. Le sportif de 25 ans s’était aussi illustré en parcourant une slackline entre deux télécabines. Désormais son nouveau record du monde s’établit à une ligne de 650 mètres, à 200 mètres au-dessus du vide.

C’est Volvic Allemagne qui a commandé ce projet et qui va bientôt diffuser la vidéo de l’exploit. Une équipe de 8 personnes, comprenant cameraman, guide et installateur, entourait Alexander Schultz. L’agence Kube de Clermont-Ferrand a réalisé la coordination de l’événement. Selon Matthieu Achalme, associé de l’agence clermontoise, « le projet a été lancé en avril dernier et le choix du site s’est fait en juillet. De nombreuses demandes d’autorisation ont été faites auprès des autorités compétentes, notamment pour l’utilisation de drones pour filmer l’exploit. C’était très fastidieux. »


Vous avez aimé cet article ?

Recevez les articles par e-mail :

Les dernières actus tous les matins dans votre boite e-mail

Partagez
Partagez-le avec vos amis pour le faire voyager et le faire connaître au plus grand nombre
Soutenez Cyberbougnat

Cyberbougnat limite la pub et ne touche pas de subvention. Mais il faut tout de même un peu d'argent pour vivre. Alors soutenez la vie du site avec un coup de main ponctuel ou régulier. Les entreprises et collectivités peuvent aussi opter pour le sponsoring. Vous pouvez aussi aider Cyberbougnat via Tipeee.

Nouveau : Soutenez en un clic via Paypal sans créer de compte :