Cyberbougnat

L’agrandissement du Stade Montpied décidé en septembre ?

Claude Michy

Et si la décision d'agrandir le Stade Gabriel Montpied a 30 000 places était prise à la rentrée ? C'est en tout ce qu'espère Claude Michy qui a travaillé à fournir aux élus les éléments pour décider de son financement. Interview et explications...

Publié le dimanche 28 juin 2009 à 23h34min,
mis a jour le dimanche 28 juin 2009 à 23h39min
7096 lectures
Auteurs
Bertrand

Clermontois et fier de l’être, j’ai conçu Cyberbougnat comme le webmag d’un clermontois pour les clermontois

Mots clés
Cinéma - Clermont Foot 63 - Clermont-Ferrand - Football - Grands projets - Puy-de-Dôme - Sport - Vie publique

Le projet d’agrandissement du Stade Montpied reste un sujet incontournable à Clermont-Ferrand. Cela faisait d’ailleurs partie des thèmes de campagne de Serge Godard lors des dernières élections municipales. Avec une seule grande tribune, le Gabriel Montpied n’est pas vraiment un stade ni un outil intéressant pour le Clermont Foot Auvergne 63.

Dans Info de septembre 2008, Christine Dulac-Rougerie, définissait assez clairement la situation :

« On ne s’y sent pas vraiment dans une enceinte sportive. Le constat est flagrant. Maintenant, il faut se poser la question : comment va-t-on faire pour s’en accommoder ? Notre souci, c’est d’adapter l’équipement pour réaliser un vrai stade de foot. Comme le permis de construire a été prolongé jusqu’en septembre 2009, nous avons toute l’année pour travailler sur ce dossier. Il n’est pas question de remettre en cause le projet architectural choisi il y a cinq ans mais de l’adapter, de proposer des aménagements, en portant un regard à la fois sportif, urbain et environnemental. Aujourd’hui, un stade n’est plus seulement un équipement sportif, il doit participer à la vie du quartier, pouvoir recevoir d’autres évènements.
(...)
Nous travaillons sur des propositions émanant de groupes de réflexion. Le choix reste ouvert quant au montage financier à adopter, sachant qu’aujourd’hui les collectivités, écrasées par les charges, transmises par l’état, ne peuvent conduire seules ce type d’opération.
 »

 Outil multifonctionnel

Pour le club, le grand stade est aussi un élément vital pour son développement économique et faire grossir un budget qui reste l’un des plus petit de Ligue 2. Plus qu’un stade de Football, le Gabriel Montpied doit devenir un outil multifonctionnel à vocation économique et sociale. Il devra être un véritable lieu de vie au nord de l’agglomération clermontoise, une zone en pleine refonte. Que ce soit au club ou à Clermont Communauté le constat semble être le même. Reste maintenant a prendre la décision de poursuivre l’agrandissement et la question épineuse du financement.

Claude Michy et le Clermont Foot tâchent donc de fournir aux décideurs locaux les élements pour prendre la décision, notamment sur la manière de le financer. Ce projet estimé à 50 millions d’euros ne peut se faire selon lui que par le biais d’un partenariat public/privé. C’est pour Claude Michy la garantie d’une réalisation plus rapide et moins coûteuse que le seul financement public.

 Partenariat Public/Privé ?

Vendredi, en conférence de presse, le président du Clermont Foot Auvergne s’est livré à quelques calculs. Pour lui, un tel projet représente environ un investissement de 4 millions d’euros par an sur 20 ans. Si le club peut selon lui payer un loyer de 500.000 euros par saison, qu’un exploitant peut en financer autant, il reste 3 millions à la charge des collectivités. Vu le montant de certains autres projets, cela ne semble pas insurmontable. Et encore ce chiffre peut baisser si les collectivités choisissent de passer par une opération de "naming". Les Mutuelles du Mans débourseront ainsi 1 million d’euros par an pendant 10 ans pour que le nouveau stade du Mans porte leur nom !

Avec ces nouveaux éléments, Claude Michy compte bien sur une décision en septembre. Il faudrait par contre selon lui revoir les plans prévus il y a un an. Par exemple, la tendance actuelle n’est ainsi plus aux loges individuelles comme il y a quelques années, mais à des salons avec accès à espace réservé en tribunes. Ce qui se fait au Michelin d’ailleurs. D’autres aménagements doivent être revus pour en faire un vrai lieu de vie.

Quant à la taille, Claude Michy est clair sur le sujet. Pour le président du Clermont Foot Auvergne, faire un stade plus petit, 20.000 places, serait une erreur économique. Pour lui un stade de 30.000 places peut intéresser des promoteurs ou l’ASM pour certains matches. Et il prend l’exemple de la Grande Halle d’Auvergne et du Zénith qui eux aussi semblaient des projets démesurés quand la décision de les construire a été prise. Pour lui l’avenir de la ville se joue donc aussi sur sa capacité à faire ce stade...


Vous avez aimé cet article ?

Recevez les articles par e-mail :

Les dernières actus tous les matins dans votre boite e-mail

Partagez
Partagez-le avec vos amis pour le faire voyager et le faire connaître au plus grand nombre
Soutenez Cyberbougnat

Cyberbougnat limite la pub et ne touche pas de subvention. Mais il faut tout de même un peu d'argent pour vivre. Alors soutenez la vie du site avec un coup de main ponctuel ou régulier. Les entreprises et collectivités peuvent aussi opter pour le sponsoring. Vous pouvez aussi aider Cyberbougnat via Tipeee.

Nouveau : Soutenez en un clic via Paypal sans créer de compte :