Cyberbougnat

Lourde défaite de l’ASM Clermont Auvergne à Oyonnax (30-19)

Publié par Bertrand le dimanche 25 août 2013 à 08h03min, mis a jour le dimanche 25 août 2013 à 08h01min - 1226 lectures

Rugby - Top 14 - 2ème journée — L'ASM a fais les frais de l'enthousiasme d'Oyonnax pour son premier match en Top 14 à domicile. Les clermontois reviennent de l'Ain sans le moindre point !

L’ASM Clermont Auvergne craignait ce déplacement à Oyonnax mais ne pensait peut être pas vivre un tel samedi. Pourtant elle était prévenue de la recette de l’invincibilité à d’Oyonnax sur ses terres depuis 23 matches. Le champion de Pro D2 fait donner ses gros pour enflammer le public du Stade Mathon qui pousse pendant tout le match au rythme d’ « Ici c’est Oyonnax ».

Oyonnax a surtout joué avec un fol enthousiasme et ne s’est pas contenté d’un jeu minimaliste, n’hésitant pas à relancer à la main de son camps. Le promu ne voulait pas manquer son premier match à domicile en Top 14 et la rénovation de son stade et s’est offert une belle fête sur le terrain.

 L’ASM sans ballon

L’ASM Clermont Auvergne n’a elle pas vu le ballon de toute la première mi-temps et n’a eu à se mettre sous la dent qu’une tentative de pénalité lointaine. En face Oyonnax a forcé une première fois un verrou clermontois pas très solide en donnant de ses avants pour permettre à Jenneker de se coucher en coin (25e).

L’ASM a tenté de réagir immédiatement avec une belle attaque mais une mauvaise transmission entre James et Nakaitaci laisse le ballon trainer au sol. Tian tape dedans et s’en suit une course de 80m au bout de laquelle Sivivatu et Buttin n’empêcheront pas Denos d’applatir (29e). Deux essais en 4 minutes auxquels il faut ajouter une pénalité et un drop de Urdapilleta pour un score sans appel de 20-0 à la mi-temps. L’ASM a pris une belle baffe !

 Le réveil clermontois

On imagine que le discours dans les vestiaires a été musclé. Surtout Vern Cotter procède à quelques changements. Parra remplace Rado pour donner du rythme, Nalaga remplace Hume pour percer la défense. Le scénario du match s’inverse. L’ASM met la main sur le ballon, 90% de possession de balle, et va se faire plus de passes en 10 minutes que pendant toute la première mi-temps.

Vosloo marque rapidement le premier essai (43e), James rate la transformation mais passe deux pénalités (48e et 54e). La remontée semble possible. Oyonnax agonise malgré une pénalité réussie (50e) et va de plus se retrouver en infériorité numérique après le jaune reçu par Jenneker pour un coup de poing (53e). Malheureusement l’ASM n’en profitera pas vraiment. Les clermontois auront bien une occasion d’essai avortée par une faute d’Oyonnax (58e), mais après plus grand chose.

 L’ASM proche de l’humiliation

Car paradoxalement c’est dans ce moment en infériorité numérique qu’Oyonnax retrouve du souffle. Et c’est encore avec leurs avants que les joueurs de l’Ain vont se redonner de l’air dans le jeu et au tableau d’affichage. Un gros effort collectif permet ainsi à Ursache d’applatir le troisième essai (67e).

Les espoirs de remontée de l’ASM sont annihilés et Oyonnax n’est même pas très loin d’ajouter un 4ème essai synonyme de bonus et d’humiliation finale pour Clermont. L’arbitre vidéo refusa en effet deux essais à « Oyo » en 2 minutes !

Benson Stanley, insaisissable et hauteur de magnifiques franchissements sera récompensé de son oeuvre par un essai peu avant la sirène (30-19, 79e) mais insuffisant pour décrocher le bonus défensif.

Vern Cotter dira sobrement à la fin qu’il y avait du positif dans ce match. L’ASM remporte certes la seconde mi-temps après avoir été fantomatique en première. Elle montre au passage que Mathon ne sera probablement pas imprenable cette saison mais qu’il faudra bien plus que ça pour bouger une équipe d’Oyonnax compacte, complète et déterminée.

Il faudra aussi beaucoup plus que ça la semaine prochaine pour la venue de Toulouse au Michelin.


Vous avez aimé cet article ?

Recevez les articles par e-mail :

Les dernières actus tous les matins dans votre boite e-mail

Partagez
Partagez-le avec vos amis pour le faire voyager et le faire connaître au plus grand nombre
Soutenez Cyberbougnat
Cyberbougnat n'affiche pas de pub et ne touche pas de subvention. Mais il faut tout de même un peu d'argent pour vivre. Alors soutenez la vie du site avec un coup de main ponctuel ou régulier. Les entreprises et collectivités peuvent aussi opter pour le sponsoring. Vous pouvez aussi aider Cyberbougnat via Tipeee

Auteurs
Bertrand

Clermontois et fier de l’être, j’ai conçu Cyberbougnat comme le webmag d’un clermontois pour les clermontois