Cyberbougnat

Poussive victoire avec bonus de l’ASM Clermont Auvergne contre Bordeaux-Bègles (40-11)

Publié par Bertrand le dimanche 29 septembre 2013 à 15h08min, mis a jour le mardi 1er octobre 2013 à 07h12min - 1600 lectures

Rugby - Top 14 - 8ème journée — Que retenir de ce match à part l'horaire inhabituel et le bonus offensif ? Une collection de maladresses clermontoises aussi inhabituelles qu'inquiétantes.

Il revenait à l’ASM Clermont Auvergne et Bordeaux-Bègles de tester ce dimanche cet horaire inhabituel de 12h30, d’habitude réservé aux déjeuners en famille. La question était alors de savoir si les clermontois allaient faire un festin dans un Stade Michelin rempli de plus de 15.000 personnes avec leur sandwich où si la déculottée de Montpellier avait laissé des traces.

 Première mi-temps indigeste

En guise d’apéritifs les deux équipes marquent leurs premiers points au pied (6-3, 14e) mais Bordeaux passe vite au plan de résistance en marquant le premier essai de la rencontre. D’une action pourtant partie d’une chandelle contrée par Domingo, Bordeaux parvient à se remettre dans le bon sens puis enchaîner les temps de jeu, se faufiler dans la défense clermontoise pour aller aplatir. La transformation est totalement dévissée (6-8, 17e).

Très clairement, sur la première mi-temps, la cuisine clermontoise est franchement indigeste. Bonnaire et ses co-équipiers sont bien rentrés dans le match avec des intentions et de l’agressivité, mais un nombre invraisemblable de maladresses rend impossible de déployer la moindre action. Bordeaux n’en demandait pas tant et se montre coriace.

Et comme en plus les deux équipes alignent les fautes et deux joueurs vont alors quitter la table dominicale pour 10 minutes. C’est d’abord le bordelais Treloar qui se met à la faute sur une pénalité jouée rapidement à la main par Parra (24e). Les clermontois profitent de cette supériorité pour reprendre la marque par une nouvelle pénalité de James (9-8, 25e). Mais c’est ensuite au tour de Lee Byrne d’être exclu temporairement pour une faute d’anti-jeu devant la ligne alors que les clermontois s’étaient mis en mauvaise posture sur la remise en jeu (27e). Les Bordelais ne se privent pas de reprendre l’avantage (9-11, 27e).

Sur le terrain, le fantôme jaune et bleu fait si peine à voir que Vern Cotter descend des tribunes pour donner ses consignes à Morgan Parra. Toutefois, l’ASM va sauver sa première mi-temps et reprendre l’avantage avant de rentrer aux vestiaires grâce à un essai de Ti Paulo. Le samoan arrive à aplatir en coin après avoir contré un dégagement de Saubusse juste devant sa ligne. L’arbitre valide après vidéo mais le staff bordelais réclame un hors-jeu.

Avec la transformation de James l’ASM mène 16-11 (38e) mais le spectacle n’est pas au rendez-vous.

 Un peu de folie

On attend alors du mieux en deuxième période mais Bordeaux se montre le premier dangereux. Il faut alors un grain de folie pour réveiller l’équipe clermontoise. Ce sont Bonnaire, en jouant vite une pénalité dans les 22 clermontois, et Parra en jouant une touche pour lui même qui vont amener l’étincelle. Il s’en suit enfin une grande action pas forcément académique mais rapide et qui permet à Nalaga de plonger dans l’en-but pour valider le travail de ses avants avec son premier essai de la saison. La transformation ne passe pas mais l’ASM est enfin à l’abri d’une mauvaise surprise (21-11, 48e).

Il apparait alors clairement que l’ASM a décidé d’enfin mettre du rythme pour décrocher Bordeaux rapidement. Cela rime parfois avec précipitation mais cela change de l’apathique première mi-temps et complique surtout la tâche de bordelais qui multiplient les gestes d’anti-jeu. La tension monte et un accrochage incite l’arbitre à exclure pour 10 minutes Gibouin et Parra pour chamailleries et distribution de marrons. Cela ne calme guère les esprits et Bardy est rappelé à l’ordre pour tirage de cheveux.

Bordeaux semble alors se rapprocher du point de rupture mais reste combatif. Mais c’est probablement l’entrée de Vosloo qui va finir d’assommer Bordeaux. Plaqueur et dynamique il apporte un petit plus et la supériorité clermontoise devant s’intensifie. Elle va rapidement se concrétiser par un deuxième essai de Nalaga, copie presque conforme du premier là encore après un gros travail des avants sur une touche à 5m. (26-11, 61e).

 Le bonus offensif

La victoire assurée, l’ASM se lançait alors à la poursuite du bonus offensif. Bordeaux qui avait bien tenu jusque là cède physiquement par manque de banc et cela se traduit rapidement sur la discipline. Alors que Gibouin et Parra faisaient leur retour, Rey pour en-avant volontaire (66e) et Florea mis à mal en mêlée (68e) se retrouvaient à leur tour dehors pour 10 minutes.

A 15 contre 13, l’ASM insiste logiquement devant en multipliant les mêlées jusqu’à ce que l’arbitre leur accorde un essai de pénalité. Cette petite dizaine de mêlées va provoquer de nouveaux dégâts côté discipline et Le Bourhis est à son tour exclu 10 minutes pour anti-jeu (72e). Réduit à 12 Bordeaux craque pour de bon et Sivivatu marque l’essai du bonus en bout de ligne après une énième mêlée et un ballon envoyé à l’aile (33-11, 74e).

Et pour assurer ce bonus, les clermontois vont inscrire dans la foulée un cinquième essai par Lee Byrne après une remontée rapide du ballon face à une équipe bordelaise décimée (40-11, 76e).

L’ASM boucle ainsi le match avec une 64ème victoire consécutive à domicile et le bonus offensif mais le match ne restera pas dans les mémoires pour sa qualité. Après une première mi-temps très faible, l’ASM a totalement dominé la deuxième période et fait craquer des aquitains au banc peu fourni et à l’indiscipline coupable.

Mais les nombreuses maladresses dans le jeu clermontois posent tout de même question alors qu’ils iront défier Toulon la semaine prochaine avant d’attaquer la HCup. Le passé a aussi montré que les clermontois se révèlent en général à cette période, le mois d’octobre devrait ainsi être révélateur.


Vous avez aimé cet article ?

Recevez les articles par e-mail :

Les dernières actus tous les matins dans votre boite e-mail

Partagez
Partagez-le avec vos amis pour le faire voyager et le faire connaître au plus grand nombre
Soutenez Cyberbougnat
Cyberbougnat n'affiche pas de pub et ne touche pas de subvention. Mais il faut tout de même un peu d'argent pour vivre. Alors soutenez la vie du site avec un coup de main ponctuel ou régulier. Les entreprises et collectivités peuvent aussi opter pour le sponsoring. Vous pouvez aussi aider Cyberbougnat via Tipeee

Auteurs
Bertrand

Clermontois et fier de l’être, j’ai conçu Cyberbougnat comme le webmag d’un clermontois pour les clermontois


Web Statistics