Cyberbougnat

Brive remporte contre Clermont un derby bien étrange (26-24)

Publié par Bertrand le vendredi 28 mars 2014 à 23h33min, mis a jour le dimanche 30 mars 2014 à 09h13min - 1208 lectures

Rugby - Top 14 - 23ème journée — Ce derby ne rentrera pas dans la légende pour la qualité du jeu proposée mais pour un scénario improbable où Brive a joué à 11 contre 15 et l'ASM a oublié la règle de la carence.

Le derby du Massif Central n’est décidément pas un match comme les autres. Le derby qui s’est joué ce vendredi soir fut un match très curieux. A défaut d’avoir été un grand match, le derby aura été animé.

Pour ce dernier rendez-vous avant le quart de finale de Coupe d’Europe, l’ASM Clermont était partie jouer le derby du Massif Central avec l’armada complète et notamment le retour de Fofana. Les clermontois avaient annoncé clairement leur ambition de venir d’imposer chez une équipe qui a terrassé fait mordre la poussière à tous les ténors sur sa pelouse.

Surtout, Brive pouvait décrocher son maintien en cas de victoire. Et il s’avère que dans une telle rencontre c’est bien la fureur de rester en Top 14 qui fut supérieure.

Brive a en effet mis un coeur énorme et de la pugnacité dans cette rencontre. Très agressifs, les corréziens ont dominé la conquête, fait preuve de vice en multipliant les fautes, mais aussi fait preuve d’une belle maestria dans leurs offensives avec des essais plein de talent.

Est-ce l’agressivité briviste ou un manque de concentration, mais l’ASM a manqué de maitrise, perdu beaucoup de ballons en touche et dans les regroupements. Pire, les clermontois n’ont aussi pas su gérer leur période de supériorité numérique où ils ont joué à 15 contre 12 et même 11.

Après une première mi-temps insipide, les clermontois ont essayé de se rebeller et auraient pu arracher la victoire en toute fin de match. Le bonus offensif est finalement presque bien payé et il n’y a pas grand chose à garder de ce match côté clermontois. Il faut espérer que les clermontois seront dans un autre état d’esprit en quart de finale de HCup samedi prochain.

Le meilleur résumé reviendra au capitaine briviste Arnaud Mela au micro de Canal+ : « Désolé pour le spectacle ! »

Le film du match

En dehors d’une première action jouée à la main par l’ASM, ce sont les brivistes qui attaquent fort la rencontre. Dès leur première offensive ils trouvent les brèches dans la défense clermontoise qui se met à la faute. Hines est ainsi exclu temporairement dès la 2ème minute pour un plaquage haut.

Les brivistes vont parfaitement profiter de cette supériorité d’abord en marquant la pénalité puis avec un premier essai de Radikedike bien décalé sur l’aile après deux passes au cordeau (10-0, 9e). Brive manquera juste derrière la pénalité du 12-0 avant que Hines ne fasse son retour.

Après ces premières minutes folles, c’est l’agressivité et les approximations qui prennent petit à petit le dessus sur le jeu. Les brivistes sont souvent limites ou à la faute mais surtout ils perturbent totalement les clermontois qui déjouent et ne marque qu’avec une pénalité de Parra (10-3, 14e). Germain redonne toutefois rapidement 10 points d’avance à Brive avec une nouvelle pénalité (13-3, 25e) mais rate une occasion de creuser le score.

Essai du bout du monde de Brive
Mais le pire est encore à venir pour l’ASM. En fin de mi-temps, l’ASM décide de jouer une pénalité en touche à 5m de la ligne corrézienne. Le lancé est assuré, mais les clermontois perdent le ballon sur le maul et vont le payer cher.

Hauman démarre passe pour Mafi qui accélère et passe en revue la défense de l’ASM, puis le ballon file vite à l’autre aile en 3 passes pour Germain pour un deuxième essai briviste de 90 mètres. Avec la transformation, Brive mène de 17 points à la mi-temps (20-3).

L’ASM ne connait pas la règle de la carence
Le début de seconde mi-temps va cependant être plus intéressant pour les clermontois. Les brivistes subissent dans leur 22m et multiplient les fautes. Au bout de la cinquième en 5 minutes, Shvelidze est sanctionné d’un jaune (46e). Clermont va insister en demandant la mêlée mais le pack briviste est à nouveau sanctionné et c’est cette fois Barnard est expulsé temporairement. L’ASM se retrouve à 15 contre 13.

Va alors se passer une drôle de scène. Faute de pilier du côté de Brive, l’arbitre avertit que les mêlées doivent être simulées. Après deux sorties sur blessures et deux cartons jaunes, Brive n’a plus de pilier de métier pour constituer sa première ligne. Mais l’ASM va s’embrouiller dans la règle.

En demandant une mêlée, l’ASM aurait fait jouer la règle de la carence et forcer un briviste à sortir pour 10 minutes. Brive se serait alors retrouvé à 12 pendant 10 minutes. Au lieu de ça, les clermontois demandent la touche. Pire, les clermontois perdent le ballon ! Toutefois comme Brive est pénalisé pour la 8ème fois en 9 minute, l’ASM a un seconde chance mais cafouille encore son lancé ! Incroyablement, les brivistes en infériorité numérique arrivent ainsi à se dégager.

Clermont repart toutefois à l’attaque avec un débordement de Rougerie mais l’action se termine par un en-avant. Cette fois-ci, la règle de la carence s’applique et Brive se retrouve bien à 12 en attendant le retour de ses piliers, mais seulement pour 5 minutes.

En attendant, ils vont même être à 11 avec la blessure de Buys quand Nalaga va passer la ligne pour le premier essai clermontois. Parra transforme et remet l’ASM dans la course (20-10, 55e) mais plus grand monde ne comprend grand chose sur les bancs.

Au micro de Canal+, Isabelle Ithurburu finira même pas dire que l’arbitre assistant s’excuse pour la complexité des règles. Morgan Parra confiera plus tard qu’ils se sont un peu perdus eux aussi avec cette règle !

Brive pense tenir la victoire
Sur le terrain, Brive à 13 après le retour de Shvelidze continue à résister et parvient encore à éteindre une action clermontoise avec une plus grande agressivité dans un regroupement. Si bien que quand le CAB est de nouveau à 15, l’ASM n’a réussi à marquer 7 points !

Brive va même avoir l’occasion de marquer avec une pénalité de 40m mais le ballon de Germain est renvoyé par le poteau. Fofana récupère et relance mais Brive parvient à défendre. Et comme les brivistes continuent de dominer en conquête, ils vont récupérer une nouvelle pénalité et reprendre un peu le large (23-10, 65e).

Dos au mur, l’ASM va alors tenter de rentrer dans le bonus défensif. Les clermontois font le siège dans les 22m mais ne parviennent pas à passer la ligne de Brive qui s’accroche à cette victoire. Toutefois Brive va perdre sur l’action Barnard gravement blessé à l’épaule et se retrouve à 14 faute de remplaçants.

Le jeu repart sur une mêlée et à force de pilonnage, Chouly va finir pas trouver la brèche sous les poteaux et redonner à l’ASM une chance d’entrevoir la victoire (23-17, 73e).

Fin de match halletante
Hélas, les clermontois vont être pénalisés au sol quasiment dans la foulée et Germain ne rate pas l’occasion dans l’axe (26-17, 77e). Brive pense avoir assuré la victoire mais Clermont remet de l’énergie pour aller arracher le bonus et Nalaga repasse une deuxième fois la ligne d’essai pour aller marquer le troisième essai clermontois (26-24, 78e).

Il reste alors deux minutes à jouer et Clermont va tenter le coup d’autant qu’ils sont à 15 contre 14. Ils remontent vite le ballon mais l’action est avortée par une mauvaise passe de Vermeulen pour Nalaga. Cette dernière mêlée est simulée et Brive dégage tranquillement en touche. Les brivistes peuvent exulter avec cette victoire qui devaient leur assurer le maintien (26-24).


Vous avez aimé cet article ?

Recevez les articles par e-mail :

Les dernières actus tous les matins dans votre boite e-mail

Partagez
Partagez-le avec vos amis pour le faire voyager et le faire connaître au plus grand nombre
Soutenez Cyberbougnat
Cyberbougnat n'affiche pas de pub et ne touche pas de subvention. Mais il faut tout de même un peu d'argent pour vivre. Alors soutenez la vie du site avec un coup de main ponctuel ou régulier. Les entreprises et collectivités peuvent aussi opter pour le sponsoring. Vous pouvez aussi aider Cyberbougnat via Tipeee

Auteurs
Bertrand

Clermontois et fier de l’être, j’ai conçu Cyberbougnat comme le webmag d’un clermontois pour les clermontois