Cyberbougnat

L’ASM Clermont Auvergne arrache la victoire contre Toulon (22-16)

Publié par Bertrand le vendredi 21 mars 2014 à 22h41min, mis a jour le vendredi 21 mars 2014 à 22h59min - 1550 lectures

Rugby - Top 14 - 22ème journée — L'ASM a fortement souffert ce vendredi soir contre Toulon mais a fini par s'imposer pour reprendre la tête du Top 14.

Un stade en fusion, les deux finalistes de la dernière HCup mais aussi co-leaders du championnat, un temps sec et idéal pour jouer au rugby, tels étaient les ingrédients de cette soirée de reprise du Top 14. Et pour bien reprendre et préparer ensuite la Coupe d’Europe, Vern Cotter et Franck Azéma avaient décidé d’aligner les internationaux et un XV proche de l’équipe type même s’il manquait quelques blessés.

 Début de match parfait pour Clermont

Immédiatement les clermontois mettent la main sur le ballon et privent Toulon de ballon. Toulon est sous pression et Parra ouvrent le score d’une pénalité lointaine (3-0, 4e). Le début de match est à sens unique avec notamment un contre de Hines qui permet à l’ASM de se montrer dangereux et se rapprocher de la ligne d’essai. Les clermontois doivent cependant se contenter d’une nouvelle pénalité pour doubler la mise (6-0, 9e). De son côté Michalak manque sa première occasion (11e).

Mais c’est Palisson qui va se créer une vraie première occasion le long de la ligne avec une belle échapée. Il est rattrapé et Michalak va ensuite tenter d’inverser au pied à l’autre aile mais Sivivatu lit bien le jeu et l’intercepte d’une claquette pour éviter l’essai. En piquant le ballon sur la touche qui suit, l’ASM parvient à se dégager mais se fait peur une deuxième fois pratiquement immédiatement. Burden réussit une interception dans une transmission entre Parra et James, et fait heureusement un en-avant quand il transmet à Ali Williams qui aurait eu sinon un essai tout fait.

Les toulonnais rentrent dans un temps fort mais l’ASM va les refroidir. Sur une offensive de Toulon, Vosloo gratte le ballon dans le regroupement, Ti’i Paulo sort rapidement pour Rougerie qui décale Nalaga qui accélère le long de la ligne et va aplatir sous les poteaux. La transformation est une pénalité et l’ASM prend le large (13-0, 19e).

 Clermont laisse le ballon à Toulon

Le seul compartiment où l’ASM pêche est la défense avec quelques fautes de sa troisième ligne. Elles permettent à Michalak de marquer les premiers points du RCT (13-3, 23e). Les clermontois perdent la maitrise du ballon et Toulon en profite pour revenir dans le match. Les toulonnais se rapprochent une première fois de la ligne avec une autre offensive très dangereuse. Les clermontois ont du mal à stopper l’action et se mettent à la faute sur la ligne. Toulon revient (13-6, 33e) mais l’arbitre avertit qu’il va sévir. Il faut dire que l’ASM a déjà été pénalisé 6 fois.

Sentence exécutée quelques minutes plus tard. Il faut dire que Bonnaire a fait une faute sur l’engagement et que Cudmore s’est mis lui à la faute sur la ligne d’essai sur l’offensive suivante de Toulon. Le canadien écope d’un jaune (37e) et va alors débuter une série de mêlées devant la ligne. Trois fois l’ASM est sanctionnée mais curieusement au lieu d’insister dessus et tenter d’avoir un essai de pénalité, Toulon choisit la touche. Mauvais choix car le lancer est très mauvais et l’ASM se dégage.

Cependant la mi-temps n’est pas terminée et une nouvelle interception de Delon Armitage aurait pu être très dangereuse si un en-avant n’avait pas gâcher cette nouvelle occasion. L’ASM s’en sort finalement. Après un démarrage parfait, Clermont a trop laissé le ballon à Toulon après le premier essai. Le RCT a fini fort et commence à y croire et termine la première mi-temps avec une plus grande possession.

 Toulon égalise

La seconde mi-temps débute comme a fini la première avec un RCT à la manoeuvre pendant que l’ASM est à 14 pendant 7 minutes. Mais l’ASM n’encaisse pas de points et va repartir à l’attaque. Le pied ultra-précis de James permet de plus de trouver une touche parfaite. Les toulonnais gèrent mal la touche et Clermont va tenter de marquer sans succès. L’arbitre donne une pénalité à Parra mais il manque sa tentative (49e).

Toutefois la physionomie du match a changé puisque Clermont remet la main sur le ballon. Toulon multiplie à son tour les fautes et se fait avertir par l’arbitre. Parra en profite lui pour passer 3 poins de plus face aux poteaux (16-6, 55e). Mais Toulon revient vite dans la zone du bonus offensif par une pénalité (16-9, 57e).

Et alors qu’on pensait que Clermont avait repris le fil du match, les toulonnais vont préciser leur menace. Après une très belle touche trouvée par Armitage, les varois vont faire le siège de la ligne clermontoise. Paulo va une première fois repousser un varois sur la ligne mais Chiocci finit par plonger entre les poteaux. Avec la transformation Toulon revient à hauteur de l’ASM (16-16, 60e).

 Fin de match irrespirable

Les clermontois sont alors sous pression, s’affolent et rendent trop de ballon au pied au RCT. Les clermontois subissent, font des fautes et se retrouvent une nouvelle fois à 14 après une plaquage haut de Fritz Lee (66e). Toulon choisit la touche dans les 22m mais perd encore une fois le ballon. Mieux un bon coup de pied de James et une erreur de Toulon donnent la touche à l’ASM dans les 22m de Toulon. Les clermontois la négocient bien et avancent avec un gros porté qui met Toulon à la faute. Parra passe la pénalité qui redonne un peu d’air (19-16, 69e).

Toulon repart à l’attaque et obtient une nouvelle pénalité le long de la ligne. Wilkinson rentré quelques minutes plus tôt la manque et le Michelin respire (73e). L’ASM souffre et l’ambiance est tendue. Il faut alors un nouveau coup de pied magique de James pour donner de l’air aux clermontois. L’air devient même irrespirable quand Toulon tente une nouvelle offensive, mais garde le ballon au sol alors qu’un clermontois tente de l’arracher.

Clermont en profite pour trouver une longue touche alors qu’il ne reste qu’une minute. Les clermontois assurent la touche, organisent un ballon porté et progressent vers la ligne. Toulon se met à la faute et Clermont obtient une pénalité alors que la sirène retentit. Elle passe et libère définitivement le Michelin dans une ambiance digne des phases finales (22-16, 80e). Ce fut difficile mais la victoire est belle.

Si elle aligne sa 74ème victoire consécutive au Michelin, l’ASM avait rarement autant souffert à domicile. L’ASM reprend la tête du Top 14 mais a beaucoup de travail si elle veut remporter un titre cette saison.

 Rougerie : « C’est un miracle »

Réaction d’Aurélien Rougerie : « C’est un miracle d’avoir gagné tant on a fait de fautes. On a beaucoup de choses à travailler. C’est un avertissement sans frais face à cette très belle équipe. On croit que le travail est fait mais il reste du boulot. On a pris beaucoup trop de fautes. Sur les matches à enjeu comme celui-ci on ne peut pas prétendre gagner en faisant autant de fautes. On va rapidement faire le point dès lundi. »

Frédéric Michalak : « On aurait pu espérer mieux vue la partie que l’on a produite. On avait une grande équipe en face très réaliste. On aurait aimé gagné ici. On voit qu’on a du travail, sur nos lancers en touche notamment. Cela aurait pu faire la différence. »


Vous avez aimé cet article ?

Recevez les articles par e-mail :

Les dernières actus tous les matins dans votre boite e-mail

Partagez
Partagez-le avec vos amis pour le faire voyager et le faire connaître au plus grand nombre
Soutenez Cyberbougnat
Cyberbougnat n'affiche pas de pub et ne touche pas de subvention. Mais il faut tout de même un peu d'argent pour vivre. Alors soutenez la vie du site avec un coup de main ponctuel ou régulier. Les entreprises et collectivités peuvent aussi opter pour le sponsoring. Vous pouvez aussi aider Cyberbougnat via Tipeee

Auteurs
Bertrand

Clermontois et fier de l’être, j’ai conçu Cyberbougnat comme le webmag d’un clermontois pour les clermontois