Cyberbougnat

Clermont vainqueur à l’usure de Biarritz (35-6)

Publié par Bertrand le samedi 21 décembre 2013 à 20h26min, mis a jour le dimanche 22 décembre 2013 à 12h55min - 2885 lectures

Rugby - Top 14 - 14ème journée — L'ASM Clermont Auvergne a mis une heure pour décrocher le BO avant de s'envoler et prendre le bonus offensif.

L’ASM accueillait le Biarritz Olympique pour entamer la phase retour. Les clermontois avaient débuté le championnat par une victoire chez les basques et ne pouvaient avoir d’autre ambition que de faire de même à domicile. Et comme souvent après la Coupe d’Europe, Vern Cotter avait choisi de faire une grosse rotation, avec plus de la moitié de l’équipe issue du centre dont le jeune troisième ligne Arthur Roulin qui signait sa première apparition par une titularisation.

Et si on se rappelle que le BO est la dernière équipe à être venue s’imposer au Michelin en 2009, leur position de dernier du Top 14 ne leur laissait guère d’autre espoir que retarder l’échéance le plus longtemps possible pour éviter de prendre trop de points. Le BO de Didier Faugeron était donc venu avec l’ambition de garder le ballon pour prendre quelques initiatives et jouer crânement sa chance.

 Biarritz s’accroche

Les basques montrèrent aussi rapidement une belle mêlée mais deux ballons volés en touche permirent vite aux clermontois de déployer leur jeu. Dommage que cela se solda seulement pas une pénalité réussie par Delany (3-0, 7e). Biarritz revint toutefois vite au score avec une pénalité de Baby (3-3, 13e).

Pour le reste on ne vit pas grand chose. Clermont essaya de resserrer la défense basque avec un jeu plus restrictif mais ne passa pas. Et comme Delany manqua deux pénalités (18e et 32e), le score ne bougea pas avant la sirène. Les clermontois se procurèrent alors leur meilleure occasion mais n’arrivèrent pas à faire le dernier mètre pour marquer entre les poteaux. Les basques se mirent à la faute et si l’arbitre les avertit verbalement ils furent heureux de ne pas prendre de jaune et d’encaisser seulement trois points (6-3, mi-temps).

Les supporters clermontois qui n’eurent guère l’occasion de s’enflammer espéraient un nouvel élan en deuxième période. Les clermontois attaquèrent avec une belle offensive mettant à la faute les basques qui finirent par être sanctionnés d’un carton jaune (42e). Les clermontois profitèrent de cette supériorité pour franchir la ligne mais Lee fut retourné avant d’aplatir et l’arbitre refusa logiquement l’essai (44e). L’ASM maintint la pression et fut récompensée par une pénalité passée par Rado (9-3, 47e) pendant que Delany quittait le terrain pour être remplacé par James.

Toutefois les clermontois finirent par passer. Biarritz qui venait de pénétrer pour la première fois dans les 22 clermontois se fit contrer. La défense basque s’en sortit dans un premier temps mais se dégagea mal, ce qui permit à James d’envoyer une très longue passe pour pour Bardy, qui trouva King et finalement un essai de Malzieu (16-3, 50e).

Baby permit au BO de revenir un peu au score sur une première pénalité (16-6, 55e) mais manqua la seconde qui leur aurai permis de revenir dans le bonus (58e). Cela aurait de courte durée car l’ASM passa la vitesse supérieure à l’heure de jeu.

 Le bonus offensif

Les clermontois marquèrent d’abord par Vosloo sur une action confuse. Lacrampe qui avait joué vite se prit Brew sur la gorge quand il tapait un coup de pied à suivre. Vosloo fut le seul à suivre et profita du cafouillage de Peyrelongue pour applatir (23-6, 63e). Brew s’en sortit incroyablement avec une remarque verbale seulement.

Sivivatu trouva ensuite la faille plein axe. Et s’il fut repris, Vosloo poursuivit l’action puis le ballon fila jusqu’à l’aile pour King pour l’essai du bonus offensif (28-6, 67e). L’ASM eu ensuite la bonne idée de consolider ce bonus. A 20m de la ligne, James tapa un petit coup de pied à suivre pour lui même. Il fut un peu court pour récupérer mais le rebond favorable retomba dans les mains de Lacrampe pour le 4ème essai (35-6, 73e).

Le score ne bougera plus ensuite et Clermont décroche ainsi sa 69ème victoire consécutive au Michelin. Elle mit du temps à se dessiner après une première mi-temps accrochée mais Clermont marqua ensuite 4 essais en seconde période. En prenant 5 points, les clermontois restent largement leader du Top 14.

Réaction de Vern Cotter : « Toutes les conditions étaient réunies pour que l’on tombe dans le piège de cette rencontre. Nous aurions pu décompresser après notre campagne européenne, baisser de pied avec nos absents mais nous avons finalement répondu présents. Je suis vraiment très content de cette victoire bonifiée. Tous les joueurs ont apporté leur petit plus à la rencontre. Nous avons certes un peu manqué d’agressivité mais, à chaque sortie, nous élevons notre niveau, c’est important. Surtout face à des équipes qui proposent le même schéma de jeu et qui viennent avant tout chez nous pour défendre et nous empêcher, parfois à la limite, de développer notre jeu. »


Vous avez aimé cet article ?

Recevez les articles par e-mail :

Les dernières actus tous les matins dans votre boite e-mail

Partagez
Partagez-le avec vos amis pour le faire voyager et le faire connaître au plus grand nombre
Soutenez Cyberbougnat
Cyberbougnat n'affiche pas de pub et ne touche pas de subvention. Mais il faut tout de même un peu d'argent pour vivre. Alors soutenez la vie du site avec un coup de main ponctuel ou régulier. Les entreprises et collectivités peuvent aussi opter pour le sponsoring. Vous pouvez aussi aider Cyberbougnat via Tipeee

Auteurs
Bertrand

Clermontois et fier de l’être, j’ai conçu Cyberbougnat comme le webmag d’un clermontois pour les clermontois


Web Statistics