Cyberbougnat

L’ASM Clermont Auvergne méfiante avant de recevoir Leicester

Publié par Bertrand le vendredi 4 avril 2014 à 09h52min, mis a jour le vendredi 4 avril 2014 à 15h08min - 1840 lectures

Rugby - HCup - Quart de finale — Les clermontois reçoivent les Tigers ce samedi en quart de finale de Coupe d'Europe avec beaucoup de méfiance et n'hésitent pas à donner les anglais favoris.

Rarement ces dernières saisosn, l’ASM Clermont Auvergne n’aura eu un tel discours de challenger. Par le passé, les clermontois se montraient plus souvent certains de leurs forces. Ce jeudi pendant la séance d’interviews, à commencer par leur coach Vern Cotter, ils n’ont cessé de placer Leicester en favori de cette rencontre : « sur la forme, Leicester est favorite après 6 matches sans défaite et la victoire à Northampton. »

Certes, avec 6 victoires dont 4 à l’extérieur, le parcours actuel de l’équipe aux 12 internationaux anglais est plus flamboyant que les derniers matches de l’ASM, mais il convient de se demander si finalement le trait n’est pas un peu forci quand Thomas Domingo estime que « Leicester est ce qui se fait de mieux en Europe. »

En plaçant les anglais en favoris, les clermontois ne semblent pas tant avancer masqués, les anglais savent pertinemment à qui ils auront à faire et recevoir donne un avantage indéniable, mais ont plutôt la volonté d’augmenter leur degré de vigilance pour éviter une bien mauvaise surprise. Faisant référence au match raté à Brive, le capitaine Aurélien Rougerie parle d’ailleurs de « trop de suffisance » au moment d’aborder certains matches de Top 14.

Sorti énervé du derby, Wesley Fofana souhaitait lui une discussion et elle a eu lieu « on s’est parlé tous ensemble. On a dit parfois des choses qui ne font pas plaisir mais ça fait avancer le groupe et on a hâte de voir le résultat ce week-end. » Son capitaine confirme : « on a lavé notre linge sale en famille mais je ne dirais pas ce qui a été dit. »

Leicester est une équipe complète et Vern Cotter sait qu’il faut se montrer très vigilant et combatif pour destructurer une équipe qui « maitrise toutes les bases de rugby, sait s’adapter, dispose d’un pack qui aime jouer sur l’avancée et un demi de mêlée très intelligent. » Nathan Hines rappelle lui qu’il faudra respecter la base même de ce sport « le rugby est un sport qui commence devant et se finit derrière normalement. Ils ont un bon paquet d’avants, ça commence devant. » Morgan Parra, il faudra aussi contrer son homologue Ben Youngs « qui est la plaque tournante de Leicester. »

Les clermontois sont donc prévenus mais savent aussi qu’il y a une différence avec le championnat puisqu’il s’agit là du premier match couperet où le perdant est éliminé. Cette première rencontre à enjeu a la capacité de faire basculer mentalement dans d’autres dispositions comme le confirme Julien Bonnaire : « là on n’a pas le droit à l’erreur. Il ne faut rien regretter après le match et dans ce cas il y aura quelque chose de bien au bout. »

Vern Cotter a d’ailleurs trouvé ses joueurs « beaucoup plus concentrés comme toujours avant les grands matches de fin de saison. L’implication est au delà des matches réguliers de Top 14. » Un état d’esprit nécessaire pour aborder un tel rendez-vous que résume bien Nathan Hines : « Leicester vient pour gagner. Quand on arrive dans les dernières huit équipes, si tu ne joues pas bien tu es mort. »

Il faut donc s’attendre à un match de niveau international qui n’aura rien à voir avec les faméliques 20 minutes de temps de jeu effectif du derby comme le confirme Wesley Fofana « c’est une équipe très bien organisée, qui court beaucoup devant comme derrière. Ça va jouer beaucoup de la première à la dernière minute. » Julien Bonnaire et les clermontois sont donc bien décidés à « jouer pied au plancher » d’autant que « c’est l’occasion de remettre les pendules à l’heure. »

Les supporters clermontois n’attendent que ça et seront eux aussi dans cet état d’esprit si spécial des phases finales. Thomas Domingo en a l’habitude et sait que ce sera aussi l’une des forces de l’ASM ce samedi : « les couleurs du stade qui changent, les paroles des gens dans la rue, le quart prend plus d’importance. Quand on connait le Michelin un jour de phase finale, c’est un gros plus. Face à une équipe du niveau de Leicester on en aura besoin. »


Vous avez aimé cet article ?

Recevez les articles par e-mail :

Les dernières actus tous les matins dans votre boite e-mail

Partagez
Partagez-le avec vos amis pour le faire voyager et le faire connaître au plus grand nombre
Soutenez Cyberbougnat
Cyberbougnat n'affiche pas de pub et ne touche pas de subvention. Mais il faut tout de même un peu d'argent pour vivre. Alors soutenez la vie du site avec un coup de main ponctuel ou régulier. Les entreprises et collectivités peuvent aussi opter pour le sponsoring. Vous pouvez aussi aider Cyberbougnat via Tipeee

Auteurs
Bertrand

Clermontois et fier de l’être, j’ai conçu Cyberbougnat comme le webmag d’un clermontois pour les clermontois


Web Statistics