Cyberbougnat
Publicité Faire un don en ligne pour l'AFM-Téléthon.

Clermont - Toulouse : une victoire de l’ASM presque miraculeuse (29-25)

Publié par Bertrand le dimanche 9 octobre 2016 à 18h24min, mis a jour le dimanche 9 octobre 2016 à 18h23min - 2945 lectures - 10 partages

Top 14 - 8ème journée — Est-il possible de gagner un match sans conquête et en perdant toutes les mêlées ?! L'ASM montre que oui mais elle le doit à son opportunisme et à sa réussite au pied. Avec une meilleure réussite face aux perches, Toulouse devait repartir avec la victoire.

Si le Stade Toulousain n’a pas gagné au Michelin depuis 14 ans et se montre inconstant depuis le début de saison, sa venue est toujours un match de gala surtout à une semaine du début de la Coupe d’Europe. Surtout que les toulousains étaient venus avec des ambitions malgré la mise au repos de quelques cadres.

 L’ASM pas au mieux mais devant au score

Leur début de match montre d’ailleurs la volonté de Toulouse de mettre la main sur le ballon pour faire un beau match et se rassurer avant l’Europe. Mais ces premières minutes montrent aussi l’opportunisme clermontois. Le Stade Toulousain cherche à poser son jeu mais va payer une petite hésitation. Camille Lopez sent les intentions de la charnière rouge et noire et intercepte une passe de Marques puis transmet main à main à Iturria lancé pour s’affaler sous les perches (7-0, 6e). Avec une pénalité de Parra, l’ASM mène largement sans avoir vraiment eu le ballon (10-0, 8e).

Toutefois, les toulousains réagissent. Si leur première pénalité est ratée, ils viennent vite mettre du danger. Une première fois sur une interception de Lamboley sur une touche clermontoise. La seconde fois, après avoir choisi la touche plutôt que tenter la pénalité. Les avants toulousains enfoncent ceux de Clermont sur un ballon porté pour envoyer Johnston à l’essai. La transformation de Marques tape le poteau (10-5, 18e).

Cette avance masque les difficultés de l’ASM dans sa conquête, logiquement en touche où Nathan Charles fait ses débuts et en mêlée où elle va vivre un vrai calvaire tout au long du match. Toulouse se montre joueur et opportuniste tout en veillant bien au grain en défense. Et comme les clermontois trainent au soutien dans des regroupements où les toulousains sont très limites, les ballons d’attaque se font rares.

Mais il en faut peu aux trois quarts clermontois pour marquer. Sur un lancement de jeu en milieu de terrain, Fofana décide de repiquer plein axe pour prendre l’espace, l’enchaînement est rapide et Nathan Charles est stoppé à quelques centimètres. Clermont conserve et finalement Lamerat parvient à passer la ligne après plusieurs temps de jeu. Sans être bien, l’ASM creuse l’écart (20-5, 38e).

Mais les toulousains qui ont globalement dominé la première période et fait du mal devant, vont insister et venir s’installer dans les 5m clermontois à la sirène. Les clermontois résistent bien mais se mettent à la faute. Les toulousains jouent vite et Tekori conclut ce temps fort par un deuxième essai (40e+3). Avec la transformation, Toulouse reste à 8 points de Clermont (20-12, mi-temps).

 Premiers cartons jaunes de la saison pour l’ASM

La seconde mi-temps débute sur la même domination toulousaine mais l’ASM est une seconde fois aidé par ses perches. Marques touche pour la deuxième fois le poteau alors que Parra avait bénéficié d’un poteau rentrant en première mi-temps. Mais une faute de main à la retombée permet à Toulouse de rester dans le camp clermontois avec une mêlée. De plus en plus en difficulté, l’ASM doit défendre et Lee limite finit par écoper du premier carton jaune de la saison contre l’ASM après deux plaquages limites (44e). Face aux poteaux, Marques ne rate pas l’occasion (22-15, 45e).

L’ASM reprend trois points d’avance grâce à une pénalité obtenue sur le renvoi (23-15, 47e), mais se remet sous pression toute seule sur un mauvais lancer en touche dans son camps. Toulouse est proche de l’essai mais obtient finalement une mêlée. Toujours autant en difficulté, l’ASM craque et Domingo entré à la mi-temps reçoit lui aussi un jaune. Toulouse insiste en mêlée mais l’ASM semble s’en sortir et Lopez part même à l’essai sur une interception. L’arbitre revient toutefois à une faute sur la mêlée et en refait jouer une. Logiquement, l’ASM ne peut lutter sur cette phase de jeu et concède un essai de pénalité. Toulouse n’est plus qu’à un point (23-22, 53e).

 Toulouse rate le coche

Toutefois l’ASM ne va pas subir longtemps cette double infériorité numérique. Sur le renvoi, Kunatani est renvoyé lui aussi pour 10 minutes sur le banc pour la multiplication des fautes. Parra en profite pour passer la pénalité (26-22, 55e). Lee revient et les deux équipes sont à 14. Mais c’est Toulouse qui maitrise le jeu et le ballon et Clermont déjoue sur ses quelques ballons. Toulouse sent le bon coup et revient une nouvelle fois à un point avec une pénalité monumentale de Fritz à plus de 50m (26-25, 71e).

Clermont revient rapidement devant les poteaux de Toulouse et bénéficie d’une mêlée à 5m. Mais pour la 7ème fois, c’est Toulouse qui remporte cette phase de jeu et se dégage. L’ASM ne maitrise plus grand chose mais peut compter sur les fautes de Toulouse et la réussite de Parra qui poursuit son 100% (29-25, 76e).

Dans les dernières minutes, l’ASM parvient à rester dans le camp toulousain et conserver cette victoire. Toulouse se contente du bonus défensif mais pouvait espérer largement mieux avec plus de réussite au pied. Du côté de l’ASM, ces difficultés en mêlée s’avèrent très inquiétantes avant d’aller chez les Chiefs la semaine prochaine. Nous avons encore le souvenir d’un pack anglais surpuissant l’an dernier...


Vous avez aimé cet article ?

Recevez les articles par e-mail :

Les dernières actus tous les matins dans votre boite e-mail

Partagez
Partagez-le avec vos amis pour le faire voyager et le faire connaître au plus grand nombre
Soutenez Cyberbougnat
Cyberbougnat n'affiche pas de pub et ne touche pas de subvention. Mais il faut tout de même un peu d'argent pour vivre. Alors soutenez la vie du site avec un coup de main ponctuel ou régulier. Les entreprises et collectivités peuvent aussi opter pour le sponsoring. Vous pouvez aussi aider Cyberbougnat via Tipeee

Auteurs
Bertrand

Clermontois et fier de l’être, j’ai conçu Cyberbougnat comme le webmag d’un clermontois pour les clermontois