Cyberbougnat

L’inadmissible article de L’Equipe qui choque l’ASM Clermont Auvergne et ses supporters

Publié par Bertrand le mardi 16 mai 2017 à 10h36min, mis a jour le mardi 16 mai 2017 à 17h38min - 10046 lectures

Coupe d’Europe - Finale — Le journal L’Equipe s’est fait des « amis » à Clermont ce week-end. En cause une analyse statistique de la finale franchement irrespectueuse notamment pour Aurélien Rougerie.

Dans son édition du dimanche 14 mai, L’Equipe propose un déchiffrage statistique sur la fameuse malédiction qui touche l’ASM Clermont Auvergne en finales. Le journal s’y connait et avait même dressé en milieu de semaine dernière une rétrospective des 20 précédentes. Après la finale, Richard Escot faisait un bilan plutôt accablant. Au passage, il nie le fait majeur de cette rencontre : ce fut un magnifique match, faisant probablement bien plus la promotion du rugby que certaines piètres prestations de clubs ou du XV de France... et du journal L’Equipe.

mais le pire était ailleurs.

Pour bien utiliser leurs statistiques très au point sur les finales perdues par l’ASM, les journalistes de L’Equipe ont publié ce dimanche un bilan des finales de Coupes d’Europe et en Championnat de France. Déjà on s’étonnera du titre « Clermont, fait néant » bien surprenant pour une équipe qui n’a pas ménagé ses efforts tant sur ce match que chaque saison pour décrocher justement tant de finales. Surtout, ils y ont bien entendu ajouté un petit palmarès des clermontois ayant perdus en finale titre « Rougerie, le roi de la loose ». Article non signé car œuvre collective d’après les journalistes.

Pas de quoi se faire des amis tant parmi les supporters clermontois dont beaucoup furent choqués que parmi le staff :

Franck Azéma n’a d’ailleurs pas manqué de réagir sur le site officiel :

« Je suis en colère après « l’Equipe » et la manière irrespectueuse avec laquelle ils ont jugé notre travail et les Hommes. On se plaint en France de ne pas avoir d’icône dans le rugby et quand je lis « Rougerie, le roi de la Loose » pour moi c’est inadmissible ! Cet article a d’ailleurs le courage de son auteur puisqu’il n’est même pas signé ! Aurélien à plus de 400 matches avec Clermont, 70 matches en Coupe d’Europe, 3 Coupes du Monde, s’il y a un joueur qui représente le Rugby et ses valeurs, c’est bien lui ! Se comporter comme l’a fait ce journal est anormal et irrespectueux vis-à-vis du joueur et de l’homme. J’aimerais bien avoir le CV du mec qui a écrit ça, quelles sont ses compétentes et quelles sont ses réussites pour pouvoir se permettre de juger un joueur comme ça ! Ce sont des propos que nous ne pouvons pas laisser passer, qui me marquent profondément et qui ont le don de me mettre en colère. »

Le président Eric de Cromières a lui aussi adressé un courrier au directeur général du journal. Et lui aussi ne mâche pas ses mots :

« Toute la presse française et internationale, notamment britannique, se plait à relater la qualité de cette brillante finale de coupe d’Europe et de la performance des deux équipes. Dans le même temps, votre journal (dans son édition du Dimanche, page 28), loin d’avoir la même hauteur de vue se complait à ressasser les défaites de l’ASM et ceci depuis 80 ans. Quel manque de considération au regard des vrais sportifs !
(...)
Je considère cette verbalisation des faits comme indigne, blessante et inacceptable venant d’un journal qui serait la référence médiatique sportive….
Pour conclure je ne saurais trop suggérer à votre rédaction afin de palier leur manque d’imagination, et un sens de l’humour quelque peu déplacé, de travailler plus en profondeur. Une étude comparative des résultats des clubs aux différents stades des compétitions et de leur contribution à l’équipe de France serait par exemple plus constructive.
Cela changerait un peu, apporterait un éclairage nouveau, et participerait à une information plus enrichissante.
Je peux comprendre que cela nécessiterait plus d’investigation et de travail que de faire des jeux de mots plus ou moins douteux. Mais nous serions heureux, de vous y aider ! »

Un reporter de L’Equipe avait lui reconnu une maladresse :

Voilà qui ne va pas améliorer l’image de la presse parisienne en terres auvergnates. L’Equipe rejoint ainsi Canal+ dont les commentaires ont souvent exaspérés du côté de la Yellow Army (voir le sujet sur le site des Cybervulcans. Et moi le premier car j’avais écrit dans ma lettre de désabonnement qu’Eric Bayle était la principale raison de ma décision.


Vous avez aimé cet article ?

Recevez les articles par e-mail :

Les dernières actus tous les matins dans votre boite e-mail

Partagez
Partagez-le avec vos amis pour le faire voyager et le faire connaître au plus grand nombre
Soutenez Cyberbougnat

Cyberbougnat limite la pub et ne touche pas de subvention. Mais il faut tout de même un peu d'argent pour vivre. Alors soutenez la vie du site avec un coup de main ponctuel ou régulier. Les entreprises et collectivités peuvent aussi opter pour le sponsoring. Vous pouvez aussi aider Cyberbougnat via Tipeee.

Nouveau : Soutenez en un clic via Paypal sans créer de compte :

Auteurs
Bertrand

Clermontois et fier de l’être, j’ai conçu Cyberbougnat comme le webmag d’un clermontois pour les clermontois


Lire aussi