Cyberbougnat

Bayonne - Clermont : l’ASM repart bredouille (22-14)

Publié par Bertrand le samedi 12 novembre 2016 à 22h55min, mis a jour le samedi 12 novembre 2016 à 22h55min - 2729 lectures - 4 partages

Top 14 - 11ème journée — Bien que jouant près d'une mi-temps en supériorité numérique chez le dernier, l'ASM s'est inclinée sans bonus défensif.

L’ASM voyageait ce samedi à Bayonne pour un match des extrêmes entre le dernier qui n’a gagné qu’un match et le premier qui n’en a perdu qu’un. Mais entre les blessures, les absences des internationaux, les suspendus et absents pour raisons familiales, Franck Azéma devait composer son équipe avec 20 absents.

Pas de quoi cependant changer la philosophie du jeu clermontois même si la pluie battante rendait la manipulation du ballon délicate. Aussi, l’ASM fit tomber un nombre de ballons incalculables dans cette rencontre, quasiment sur chaque lancement de jeu au large en fait. Et comme la conquête de Bayonne fut bien supérieure, l’ASM passa un soirée difficile.

 Le festival d’Iturria

Les deux équipes avaient pourtant choisi de jouer dans le terrain adverse pour ne pas s’exposer. D’ailleurs, Bayonne profitait de la première faute clermontoise pour prendre le score (3-0, 2e). Lopez rata lui sa première occasion (6e). Les nombreuses mêlées empêchèrent toutefois le match de s’emballer avant qu’Iturria ne fasse étalage de son talent.

Le basque de l’ASM qui était avec le XV de France en début de semaine s’échappe seul plein axe et remonte tout le terrain balle en main en crochetant les bayonnais. Il est repris, mais le jeu rebondit jusqu’à l’autre aile pour permettre à Penaud d’aplatir le premier essai de la rencontre (3-7, 19e).

Encore une fois le réalisme clermontois a parlé. Mais ce début de match haché faisait aussi planer sur l’ASM un carton jaune à cause de la succession de fautes. C’est finalement Timani qui se fit sortir (24e). Et la sanction fut immédiate sur l’action suivante. Profite de cette supériorité numérique, Monribot trouva la faille pour passer la ligne à son tour (10-7, 25e).

 Un carton rouge qui révolte Bayonne

Toutefois le véritable événement sur le plan de la discipline fut l’expulsion de Ben Broster (36e). L’arbitre lui infligea un carton rouge pour avoir plongé sur Iturria au sol en expliquant que ce sont les nouvelles consignes. L’expulsion semble alors sévère et comme souvent dans une telle situation le sentiment d’injustice donne des forces aux Bayonnais. Ils terminent alors la mi-temps sur un bon mouvement pour obtenir une pénalité qui leur donne 6 points d’avance à la mi-temps (13-7, 40e).

La rage n’a pas quitté les Bayonnais après la pause d’autant qu’ils vont dominer le jeu devant. Un ballon porté écroulé par les clermontois leur permet de se mettre à l’abris d’un essai transformé (16-7, 46e). On ne constate d’ailleurs pas vraiment la supériorité numérique clermontoise et Bayonne aurait même pu prendre plus le large avec un drop plus précis pour conclure de bonnes séquences de ses gros (51e et 56e).

Finalement, Bayonne profita d’une faute de Peceli Yato pour creuser l’écart. Le clermontois était aussi exclu temporairement pour un plaquage dangereux (56e), rétablissant la parité sur la pelouse.

 Clermont prend le bonus quelques minutes

C’est paradoxalement à ce moment que l’ASM se procura sa meilleure occasion mais Abendanon fut envoyé en touche à quelques mètres de la ligne (61e). Clermont vola le ballon sur la touche et joua avec ses gros pour obtenir une pénalité. Ayant besoin de combler son retard pour prendre le bonus, l’ASM décida de prendre la touche pour aller à l’essai. La première tentative ne fonctionna pas, mais sur la seconde pénalité, le ballon porté envoya Stanley derrière la ligne (19-14, 67e).

L’ASM tient alors le bonus offensif, mais Bayonne garde beaucoup d’envie et renvoie ses gros pour s’installer dans le camp clermontois et faire passer le temps tout en cherchant la faille. L’ASM résiste mais finit par se mettre à la faute et Bayonne reprend 8 points d’avance (22-14, 75e).

L’ASM va bien revenir dans le camp de Bayonne mais sans trouver la faille. Elle bénéficie même d’une touche intéressante après la sirène mais la joue n’importe comment. Clermont repart ainsi de Bayonne avec sa deuxième défaite et même pas de point de bonus.


Vous avez aimé cet article ?

Recevez les articles par e-mail :

Les dernières actus tous les matins dans votre boite e-mail

Partagez
Partagez-le avec vos amis pour le faire voyager et le faire connaître au plus grand nombre
Soutenez Cyberbougnat
Cyberbougnat n'affiche pas de pub et ne touche pas de subvention. Mais il faut tout de même un peu d'argent pour vivre. Alors soutenez la vie du site avec un coup de main ponctuel ou régulier. Les entreprises et collectivités peuvent aussi opter pour le sponsoring. Vous pouvez aussi aider Cyberbougnat via Tipeee

Auteurs
Bertrand

Clermontois et fier de l’être, j’ai conçu Cyberbougnat comme le webmag d’un clermontois pour les clermontois