Cyberbougnat

XV de France : un groupe qui pose question

Publié par Bertrand le dimanche 21 septembre 2014 à 20h49min, mis a jour le dimanche 21 septembre 2014 à 20h49min - 876 lectures

Philippe Saint-André a annoncé ce dimanche sa sélection de joueurs pour un stage préparatoire à Marcoussis. Elle réserve des surprises, bonnes et mauvaises, pour les joueurs de l’ASM Clermont Auvergne.

Philippe Saint-André est-il perdu à moins d’un an du mondial ou tente-t-il une large revue d’effectif quitte à casser son groupe ? Un groupe de joueurs surveillés très élargi annoncé il y a a quelques jours semblait déjà le montrer, l’annonce du groupe ce dimanche le confirme.

 CV ou état de forme ?

La sélection semble même en contradiction avec les propres paroles du sélectionneur. Car comment justifier la présence dans ce groupe de Kockott ou Talès médiocres depuis le début de saison quand le sélectionneur annonce « On a besoin de résultats, la sélection ne se fait pas sur le CV et la carte de visite mais sur la forme du moment. »

Les castrais semblent bien avoir été sélectionnés sur leurs statistiques de la saison dernière, ce que d’ailleurs a en partie confirmé le sélectionneur en parlant « des demis de mêlée qui depuis deux ans démontrent qu’ils font partie des meilleurs comme Rory Kockott. »

Mais la remarque vaut aussi pour Wesley Fofana qui pointe à l’infirmerie depuis deux rencontres et n’était présent que 3 feuilles de match sans briller. Même amoindri, l’ouvreur clermontois est toutefois un élément indispensable aux yeux de PSA.

Parra ne semble lui plus vraiment indensable aux yeux du sélectionneur. Après avoir été indiscutable et même buteur providentiel à une période, il se retrouve relégué dans la hiérarchie. Très clairement, PSA fait payer au clermontois et à Machenaud le manque de résultat : « Kockott et Tillous-Bordes méritent leur chance, d’autant que les résultats sont loin d’être positifs. »

 Des joueurs punis après la tournée en Australie ?

Parra semble aussi payer sa présence dans la tournée catastrophique en Australie. PSA n’avait pas dit les noms mais indiqué qu’il était mécontent de certains : « J’ai dit aux joueurs que pour certains, leurs performances en Australie m’ont déçu. » Parra, mais aussi Domingo et Vahaamahina semblent donc faire partie de ceux là.

Le demi de mêlée clermontois avait aussi montré une certaine lassitude : « Je ne vais pas jouer les pleureuses. Mais enchaîner une tournée en Australie derrière 26 journées de championnat, c’est hard. Ceci dit, combien de mecs aimeraient être à notre place ? On n’a pas le droit de galvauder ces rendez-vous. Ce à quoi a répondu PSA : « C’était peut-être le dernier match de la saison, mais je m’en fous ! Tu représentes l’équipe de France. Quand le rugby c’est ta vie, ta passion, ton métier, tu n’as pas le droit... »

Leur cas, comme ceux de Ouedraogo, Machenaud, Fickou Mach ou Médard, confirment aussi qu’il vaut mieux parfois être content de ne pas partir faire ces tournées d’été au bout du monde. Domingo paie aussi ses difficultés en mêlée lors du Tournoi même si ce début de saison montre qu’il est bien mieux et toujours précieux dans les rucks. L’absence de Vincent Debaty est elle plus logique avec un temps de jeu très faible, toutefois en partie dû aux deux semaines de vacances imposées pour « protéger le XV de France. »

La sélection de Camille Lopez ne prête elle à aucune discussion et l’ouvreur arrivé de Perpignan cet été a encore brillé ce week-end contre Lyon. Il montre sa très bonne intégration dans le jeu clermontois. Il sera accompagné par Kayser et Chouly dont les sélections sont logiques.

 La convention LNR-FFR sert-elle encore à quelque chose ?

Ce qui frappe aussi dans la sélection annoncée, c’est l’absence de 12 joueurs pourtant protégés par la convention signée dans l’optique de préparer la Coupe du Monde. PSA a ainsi remanié 40% de son groupe.

Alors que les clubs doivent composer avec la limite de 30 matches dans la saison, avec sanctions en cas de non-respect, ils s’aperçoivent que la protection ne sert à rien. Rappelons qu’outre le cas de Vincent Debaty, qui revenait ce week-end après deux semaines de repos dans le cadre de l’accord, c’était le tour de Morgan Parra, Benjamin Kayser et Thomas Domingo d’être au repos ce week-end pour accueillir le LOU. La convention prive donc joueurs et clubs de matches mais finalement pour rien. Et que ce passera-t-il si certains des nouveaux sélectionnés s’imposent et dépassent le cadre des 30 rencontres ?

 Un stage physique

Reste que ce stage sera principalement constitué de tests physiques. Serge Blanco, président du comité de suivi mis en place à sa demande le 12 septembre à Marcoussis, a souhaité appeler des jeunes (Chiocci, Ollivon, Thomas) et des étrangers (Kockott, Atonio) mais tous ne cela ne leur garantit pas une présence dans la tournée de novembre. Le stage a pour but de les voir en groupe et les étalonner. Il va aussi aiguiller certains joueurs du groupe des 30 même s’ils ne sont pas en mesure de jouer tous les week-ends pour défendre leurs chances.

Kockott semble lui plus en mesure d’être présent contre les Fidji mais ce stage servira à PSA de voir s’il peut s’intégrer : « On va voir justement. C’est pour ça que ce stage de trois jours va être important. On va regarder comment il évolue dans ce groupe, sur et en-dehors du terrain. »

 La liste complète

Avants : Chiocci, Menini, Guirado, Kayser, Atonio, Mas, Slimani, Flanquart, Maestri, Papé, R. Taofifenua, Dusautoir (cap.), LeRoux, Nyanga, Chouly, Ollivon.

Arrières : Kockott, Tillous-Borde, Lopez, Talès, Trinh-Duc, Bastareaud, Fofana, Lamerat, Mermoz, Guitoune, Huget, Thomas, Fall, Dulin.


Vous avez aimé cet article ?

Recevez les articles par e-mail :

Les dernières actus tous les matins dans votre boite e-mail

Partagez
Partagez-le avec vos amis pour le faire voyager et le faire connaître au plus grand nombre
Soutenez Cyberbougnat
Cyberbougnat n'affiche pas de pub et ne touche pas de subvention. Mais il faut tout de même un peu d'argent pour vivre. Alors soutenez la vie du site avec un coup de main ponctuel ou régulier. Les entreprises et collectivités peuvent aussi opter pour le sponsoring. Vous pouvez aussi aider Cyberbougnat via Tipeee

Auteurs
Bertrand

Clermontois et fier de l’être, j’ai conçu Cyberbougnat comme le webmag d’un clermontois pour les clermontois