Cyberbougnat

Clermont attaque 2013 avec une victoire contre Montpellier (36-18)

Publié par Bertrand le samedi 5 janvier 2013 à 17h00min, mis a jour le samedi 5 janvier 2013 à 17h27min - 944 lectures

Rugby - Top 14 - 15ème journée — L'ASM Clermont Auvergne s'est imposée au Michelin ce samedi après-midi malgré un début de match difficile. Les clermontois peuvent même regretter d'avoir pas réussi à prendre le bonus offensif.

Cette rencontre entre l’ASM et Montpellier constituait le choc de cette 15ème journée de Top 14 et une bonne occasion pour l’ASM de reléguer très loin Montpellier. On attendait une équipe héraultaise forte en défense et dans les rucks mais aussi très joueuse.

Cela s’est confirmé dès les premières secondes du match. Cela part d’un contre de Bias sur James en milieu de terrain. Sivivatu parvient à se coucher sur le ballon, mais Montpellier le récupère sur une erreur clermontoise, joue rapidement, alterne avec une passe au pied de Trinh-Duc pour Artru. Après plusieurs tentatives sur la ligne d’essai clermontoise c’est finalement Bustos Moyano qui se voit attribuer l’essai par l’arbitre vidéo. L’argentin le transforme lui même (0-7, 4e). Et l’addition aurait pu être plus lourde car Bustos Moyano va manquer une pénalité quelques secondes plus tard (8e).

 Des essais mais des fautes

Mais la révolte clermontoise va rapidement venir. C’est Sivivatu qui la lance avec une échappée rageuse dont il a le secret le long de la ligne. Puis sur un lancement en touche, les clermontois trouvent les espaces dans la défense, Bardy puis Kayser sont proches d’aller à l’essai. Finalement le ballon va au large et James trouve Fofana qui arrive lancé pour plonger sous les poteaux. La transformation est facile pour Parra et l’ASM a refait son retard (7-7, 11e). Mieux, l’ASM ne va pas manquer de prendre le score avec une pénalité de Parra (10-7, 17e).

Mais Montpellier est une équipe solide dans les rucks, qui ralentit le jeu et part au près. Clermont, et notamment Bardy, se met à la faute plusieurs fois et Bustos Moyano ramène Montpellier à hauteur (10-10, 24e).

Mais la qualité de jeu clermontoise va de nouveau faire la différence pour inscrire un deuxième essai avec un magnifique cadrage de Fofana qui offre ensuite un caviar à Buttin. Avec la transformation l’ASM prend un peu le large (17-10, 27e).

Montpellier profite d’une pénalité pour revenir un peu (17-13, 33e) mais se met à la faute sur le renvoi et Parra redonne 7 points d’avance (20-13, 34e). L’ASM semble prendre le dessus en cette fin de mi-temps mais le match est haché par les fautes. Le Montpelliérain Bustos échappe au jaune malgré un plaquage haut sur Parra, mais juste avant la sirène Hines n’y échappe pas pour répétition de fautes. Toutefois Bustos Moyano manque la pénalité et Clermont garde ses 7 points d’avance à la mi-temps.

Au retour au vestiaire, Kayser confirme au micro de Canal+ que le premier essai a fait du mal et que les clermontois ne sont pas tout à fait dans leur match « face à une équipe de Montpellier exemplaire. » Il s’attend à se faire secouer par les coaches à la mi-temps.

 Montpellier rate le coche

Mais les clermontois doivent jouer à 14 pour les 10 premières minutes et Montpellier en profite pour mettre la pression. Ils sont proches de l’essai mais une bonne défense de Bardy empêche Bias d’aplatir. C’est probablement le tournant du match car au lieu de revenir elle va laisser l’ASM prendre le large au score.

C’est d’abord Parra qui va réussir une nouvelle pénalité de Parra (23-13, 47e). Puis dès le retour de Hines, la mêlée clermontoise met la montpelliéraine au supplice dans ses 22m et permet à Parra de poursuivre son sans faute au pied (26-13, 52e).

Cette entâme de seconde période a de quoi démoraliser Montpellier qui n’a pas profité de sa supériorité numérique pour revenir et se retrouve encore plus loin au score. Et le score continue à enfler petit à petit avec une nouvelle pénalité de Parra (29-13, 66e). Montpellier souffre et cumule les fautes et va à son tour se retrouver à 14 après un carton jaune à Géli (69e).

L’ASM va alors profiter de cette supériorité pour insister en mêlée et obtenir un essai de pénalité transformé par Parra (36-13, 71e). Les clermontois semblent alors en mesure d’aller chercher le bonus offensif, mais quelques largeurs défensives vont permettre à Paillaugue d’inscrire un second essai pour Montpellier (36-18, 74e).

Cela ne remet pas en cause la 53ème victoire clermontoise au Michelin mais complique les choses pour le bonus offensif. Les clermontois vont tout de même se ruer à l’attaque mais sans succès et se contenteront d’une large victoire qui prive Montpellier du bonus défensif.

Finalement pas si mal pour un match piège et une entame catastrophique. En attendant les autres rencontres l’ASM se rapproche de Toulon mais surtout laisse Montpellier à 12 points derrière et peut maintenant préparer sereinement la Coupe d’Europe qui reprend la semaine prochaine.

 Réactions lucides des clermontois

Réaction de Julien Bonnaire : « On ne s’est pas rendu les choses bien faciles. On a été beaucoup trop pénalisé chez nous, on a beaucoup trop subi. En deuxième mi-temps quand on a réussi à enchaîner un petit peu plus ils se sont mis à la faute. Donc il aurait fallu le faire beaucoup plus tôt. Les ballons portés nous ont mis en difficilté. Mais on le savait. Nous étions assez vigilants et assez propres pour les enrayer. C’est une très bonne équipe, on a vu leur match face au Stade Français. Ils sont solides devant, propres sur les portés, pénibles dans les rucks et cela a été le cas aujourd’hui. Il a fallu s’employer pour gagner. »

Benjamin Kayser : « A la mi-temps c’était un constat un peu négatif avec trop d’erreurs et on était trop sous pression. Dès qu’on marquait on faisait des erreurs qui nous remettaient sous pression. Ce n’était pas suffisant et en plus on prend ce carton qui nous fait mal. On s’en est bien sorti pendant ces 10 minutes, on a vraiment eu chaud. S’ils mettent cet essai le scénario peut être vraiment différent. En tout cas on a su se ressaisir, c’est bien. Mais je trouve qu’on a fait une prestation un peu moyenne, on prend un essai à la fin qui gâche un peu la copie. Voilà un match moyen mais c’est une belle victoire.
Ce n’est pas un manque d’entraînement. On s’est entraîné mardi matin 8h30 le 1er janvier. Avec Vern c’est pas le manque d’entraînement. Nous étions peut être un peu trop relâchés tout simplement. Sans manquer de respect à ces montpelliérains on les a peut être pris un peu de haut sur cette entame de match. Ils nous punissent car c’est une très bonne équipe. Ce n’est pas un manque d’entraînement mais une petite faillite mentale qui est vraiment dommage car on a envie de montrer une meilleure image. Mais on a pris les points qu’il fallait donc tant mieux.
 »


Vous avez aimé cet article ?

Recevez les articles par e-mail :

Les dernières actus tous les matins dans votre boite e-mail

Partagez
Partagez-le avec vos amis pour le faire voyager et le faire connaître au plus grand nombre
Soutenez Cyberbougnat
Cyberbougnat n'affiche pas de pub et ne touche pas de subvention. Mais il faut tout de même un peu d'argent pour vivre. Alors soutenez la vie du site avec un coup de main ponctuel ou régulier. Les entreprises et collectivités peuvent aussi opter pour le sponsoring. Vous pouvez aussi aider Cyberbougnat via Tipeee

Auteurs
Bertrand

Clermontois et fier de l’être, j’ai conçu Cyberbougnat comme le webmag d’un clermontois pour les clermontois


Web Statistics