Cyberbougnat

Victoire très convaincante de l’ASM Clermont à Toulouse (9-13)

Publié par Bertrand le vendredi 12 septembre 2014 à 09h21min, mis a jour le dimanche 14 septembre 2014 à 15h10min - 7467 lectures - 16 partages

Rugby - Top 14 - 5ème journée — L'ASM Clermont Auvergne a remporté ce samedi le choc du Top 14 sur la pelouse de Toulouse. Avant-match et film du match.

L’ASM Clermont Auvergne se rendra ce samedi après-midi à Toulouse pour une rencontre qui a toujours une saveur particulière même si Guy Novès ne retrouvera plus son ami Vern Cotter sur le banc adverse. Entre deux équipes réputées pour le jeu, c’est aussi la mêlée qui sera au coeur des débats. Un match qui sera particulièrement observé par le staff du XV de France puisqu’à elles deux les équipes disposent de la moitié du groupe de 30 pour le mondial.

 Le point au classement

Ce Toulouse - Clermont sera le choc de cette 5ème journée du Top 14. Après sa victoire bonifiée la semaine dernière, l’ASM a pris le tête du championnat en compagnie de Montpellier. De son côté, Toulouse a mordu la poussière à Brive (26-19) revenant de son voyage en Corrèze sans point de bonus. Les toulousains s’étaient déjà inclinés à La Rochelle (27-15) la journée précédente.

Ils avaient en revanche débuté par deux victoires à domicile : une première compliquée contre Oyonnax (20-19) et une très large avec bonus offensif contre Castres (35-6). Toulouse est ainsi 6ème avec 9 points, soit une victoire bonifiée de retard sur Clermont.

Ces matches sont très contrastés et les toulousains auraient très probablement pu faire beaucoup mieux à Brive sans l’exploit du briviste Masilevu en fin de match mais aussi de nombreuses imprécisions et 10 en-avants alors qu’ils avaient produit beaucoup de jeu. Ils comptent ainsi sur chaque rencontre pour améliorer la fluidité dans leur jeu et gommer leurs déchets.

Mais Toulouse n’a pas vraiment le choix et doit prendre des points comme le confirme Imanol Harinordoquy : « Nous sommes en danger, c’est peut-être ce qui nous faut aussi. C’est un match à la maison et il faut absolument y gagner. »

 L’ASM n’a jamais gagné à Ernest Wallon

Les victoires clermontoises à Toulouse sont rares, seulement 5 dans l’histoire de l’ASM Clermont Auvergne et sont même inexistantes au Stade Ernest Wallon.

Ainsi depuis l’installation de Toulouse au stade Ernest Wallon (ex-parc des Sports puis stade des Sept Deniers) en 1982, l’ASM s’est imposé trois fois mais c’était à chaque fois au Stadium : en 2001 (24-29), en 2008 avec 2 essais de Rougerie et un festival au pied de James (11-23) et en 2010 (15-16).

Toulouse n’ayant pas délocalisé le match au Stadium ce samedi, voilà une nouvelle chance pour les clermontois de faire mentir cette statistique.

 La semaine de travail

Les deux équipes ont le même soucis de progresser à chaque rencontre. Franck Azéma espère ainsi « de la constance et de la régularité sur les choses mises en place progressivement depuis le début de la saison. »

Ce sera un nouveau très bon test pour la défense qui est actuellement la meilleure du Top 14. Les clermontois s’étaient fait trouer par Grenoble mais n’ont depuis laissé passer aucune équipe et restent sur 3 matches sans essais encaissés. Les clermontois n’ont ainsi concédé que 59 points concédés et 2 essais !

Franck Azéma attend aussi de la précision et que son équipe continue à progresser dans l’alternance du jeu et la conservation de balle. On regardera aussi le comportement de la mêlée qui a bien réagi contre le Racing après avoir été en difficulté contre Montpellier. Elle sera toutefois amputée par quelques blessures et devrait avoir fort à faire car c’est un secteur de jeu que Toulouse a aussi beaucoup travaillé.

Mais Franck Azéma attend aussi ses joueurs sur l’état d’esprit. Alors que l’ASM n’a pas spécialement de pression du résultat, l’entraîneur clermontois ne souhaite pas faire d’impasse cette saison même s’il devra gérer ses internationaux. Les points perdus à domicile contre Montpellier devront être gagnés à l’extérieur et donc pourquoi pas à Toulouse.

Toulouse en difficulté en mêlée

Toulouse a mis la priorité sur sa mêlée qui lui a posé problème sur les deux derniers matches comme l’indiquait Guy Novès : « Parmi les secteurs qui sont à travailler ou qu’il va falloir continuer à travailler, le secteur de la mêlée devient une priorité. La mêlée à La Rochelle nous coûte cher et elle nous coûte encore dix points ce week-end. »

Ce secteur de jeu avait pourtant plutôt bien fonctionné contre Castres en profitant de l’apport d’Imanol Harinorodquy. Thierry Dusautoir se montre donc plutôt confiant : « On a commencé à trouver les solutions en deuxième mi-temps face à Brive et je pense qu’il y a des axes de travail qui vont nous permettre d’avoir une meilleure rampe de lancement pour le prochain match. »

 Les infirmeries et les joueurs

L’ASM a débuté la semaine avec beaucoup d’incertitudes notamment en première ligne. Davit Zirakashvili souffre d’un gros hématome que le staff médical doit drainer. Vincent Debaty est toujours en délicatesse avec ses adducteurs. Clément Ric a seulement repris la course après son entorse et sera forfait. En revanche, l’ASM récupère Ti’i Paulo.

Wesley Fofana souffre lui d’une grosse béquille et Benson Stanley doit encore faire soigner son mollet. S’ajoute le cas de Zac Guildford qui souffre d’un traumatisme à la mâchoire après avoir été agressé samedi soir Place Gaillard. Il devrait absent trois à quatre semaines.

A ces blessures s’ajoute les choix pour gérer la forme des joueurs et Franck Azéma va aussi « devoir réguler l’utilisation de ses internationaux. »

Du côté Toulousain, Guy Novès a aussi annoncé des changements pour tenir son groupe en haleine et rendre son équipe la plus performante possible : « Dégager une équipe type aujourd’hui ce serait délaisser un peu les autres et ce ne sera pas notre cas. On est en début de championnat, il faut continuer à travailler pour ajuster petit à petit l’équipe afin de la rendre la plus performante possible. Honnêtement tous les joueurs qui composent ce groupe auront encore énormément de temps de jeu. On fait le choix de tenir le groupe en haleine afin que tout le monde se sente concerné. Il y aura donc encore des changements face à Clermont. »

Guy Novès doit aussi faire face à des blessures. Il a ainsi annoncé les forfaits de Gillian Galan (cheville), Thimoci Matanavou (cheville) et de Vincent Clerc (trois points de suture à la paupière).

Cinq avants (Picamoles, Ferreira, Steenkamp, Galan et Camara) seront absents à coup sûr. Guy Novès est resté flou et a indiqué que les piliers Vasil Kakovin et Census Johnston étaient peut être susceptibles de faire leur retour.

 Déclarations d’avant match

« Ce sera forcément un déplacement compliqué, ils viennent de perdre leurs deux derniers matches, nous nous attendons à ce qu’ils soient remontés ! Peut être sont-ils encore en phase de réglages ? Mais ils sont aussi capables de très belles choses aussi bien face à Castres qu’à Brive, la semaine dernière, où il ne leur a manqué que la précision.
Nous ne nous faisons pas d’illusion, ils seront au rendez-vous et vont relever la tête ! »
Damien Chouly

« Ce genre de match est facile à préparer car il suffit de regarder l’effectif clermontois pour se sentir en danger. Je pense que comme nous ils vont trouver leur vitesse de croisière progressivement. La façon dont ils ont déposé le Racing, qui venait de battre le champion de France et champion d’Europe, c’est quand même vraiment impressionnant. Il est évident que quand vous recevez il y a un objectif de résultat. »
Guy Novès

 La tête à surveiller qu’on ne verra finalement pas

Fritz Lee est désormais totalement clermontois. Il a publié la photo de ses nouveaux casques reçu dans la semaine. Ils sont jaunes et bleus, forcément...

Un casque que l’on ne verra cependant pas à Toulouse ce samedi car il ne fait pas partie du groupe clermontois.

 Composition des équipes

L’ASM a annoncé la composition du XV de départ ce vendredi après-midi. Comme prévu, Franck Azéma fait tourner son effectif et laisse 5 internationaux à Clermont. Ainsi Benjamin Kayser, qui bénéficie d’une semaine de congés comme le prévoit la convention FFR, Vincent Debaty, Sébastien Vahaamahina, Morgan Parra et Wesley Fofana ne feront pas le déplacement à Toulouse. Il faut ajouter à ces absences, celles de Jonathan Davies touché à la cheville cette semaine et Benson Stanley trop juste.

Voilà qui permettra à 4 joueurs de porter le maillot pour la première fois de la saison et en particulier à Julien Pierre. Après les événements de Millau, le deuxième ligne sera titulaire pour la première fois et sera associé à Loïc Jacquet. Globalement le pack est fortement remanié. John Ulugia sera titulaire pour la première fois, bien entouré par Thomas Domingo et Davit Zirakashvili. Capitaine Chouly fait son retour avec Bonnaire et Bardy à ses côtés.

L’animation sera confiée pour la première fois à la charnière Radosavljevic-Lopez. Enfin l’ASM peut s’en ligne de présenter une ligne de trois-quarts formée à la maison. Rougerie retrouve le centre où il fera la paire avec Nakaitaci. Malzieu et Nalaga occuperont les ailes et Buttin aura une belle carte à jouer à l’arrière.

Le banc est lui aussi remanié avec les retours de Mike Delany et Thierry Lacrampe qui a vu sa perturbation perturbée sera sur le banc. Paul Jedrasiak y fera sa première apparition de la saison. Ti’i Paulo, Raphaël Chaume, Viktor Kolelishvili, Nick Abendanon et Daniel Kotze seront à leurs côtés.

Composition de Toulouse

De son côté Toulouse n’a pas le droit à l’erreur et n’a pas autant fait tourner. Le doute concernait notamment la première ligne où Vasil Kakovin et Census Johnston n’étaient pas annoncés forfaits alors qu’ils étaient absents à Brive. Ils ne sont finalement pas sur la feuille de match.

XV de départ : Tialata, Flynn, Pulu, Maestri, Albacete, Nyanga, Tekori, Dusautoir ; Vermaak, Flood, Medard, Fickou, David, Huget, Poitrenaud.
Remplaçants : Tolofua, Baille, Maka, Lamboley, Doussain, Fritz, Millo-Chluski, Neti

Le match sera arbitré par Salem Attalah. Il sera assisté de M. Pechambert et M. Sclafer pendant que l’arbitrage vidéo sera confié à M. Piraveau. Coup d’envoi à 14h45 en direct sur Canal+.

 Le film du match

Les toutes premières minutes sont toulousaines. Le Stade Toulousain qui a beaucoup travaillé la mêlée est convaincant sur la première en enfonçant le pack clermontois ce qui permet à Toby Flood d’ouvrir le score. (3-0,5e). Toulouse a aussi une occasion d’essai mais refusé par l’arbitre, Malzieu ayant été poussé sans ballon. La suite de la première mi-temps va ensuite être très largement clermontoise.

Les jaunes et bleus vont jouer comme à la maison et s’installer dans le camp toulousain en monopolisant le ballon. Ils s’appliquent à agresser la ligne toulousaine et multiplier les temps de jeu en conservant très bien le ballon. Un modèle de rugby qui n’est malheureusement pas récompensé au tableau de marque.

Car s’ils passent une bonne partie du temps dans les 22m toulousains, les clermontois se montrent peu réalistes avec quelques mauvais choix et une défense de Toulouse qui glisse bien pour fermer les brèches. Après un échec de Camille Lopez sur un drop puis une pénalité difficile, Radosavljevic parvient à égaliser sur une pénalité depuis la ligne médiane (3-3, 22e).

Clermont est mal payé et Toulouse s’en sort bien et même très bien en reprenant l’avantage au score sur sa seule incursion dans les 22m clermontois depuis longtemps. Après une relance de Fickou, Vermaak rentre dans les 22m et la faute de Rougerie permet à Toby Flood de redonner l’avantage aux toulousains (6-3, 35e).

Pas de quoi modifier le plan de jeu de l’ASM qui revient s’installer dans le camp toulousain et se rapproche de la ligne avec une belle séquence mais un en-avant de Médard coupe la passe vers Nalaga alors que les clermontois étaient en supériorité. Médard s’en sort bien en ne prenant pas de jaune pour en-avant volontaire et Toulouse évite l’essai. Les clermontois maitrisent bien la mêlée qui suit et obtiennent une pénalité que passe Camille Lopez (6-6, 39e).

Les deux équipes rentrent aux vestiaires à égalité mais c’est mal payé pour les clermontois qui ont largement dominé la première mi-temps mais ont pêché dans l’efficacité.

L’ASM marque puis défend

Cette bonne première mi-temps, encourage les clermontois à poursuivre sur les mêmes bases. Et cette fois la fluidité du jeu clermontois va faire merveille dans une superbe action qui permet à Bardy d’aplatir le premier essai du match après arbitrage vidéo (6-13 après transformation, 48e).

La réaction toulousaine est immédiate dès le renvoi mais la défense clermontoise ne se consume pas tout en ne cédant pas plus de 10m et même récupérer la pénalité. De quoi décourager les toulousains d’autant que l’alignement clermontois va quelques minutes plus tard piquer un ballon sur une touche à 10m de la ligne.

Le match va ensuite s’emballer pendant quelques minutes. C’est d’abord une relance rageuse de Jacquet sur 40m qui permet aux clermontois de remettre le danger. Mais Toulouse intercepte dans ses 22m et lance à son tour une grosse attaque et Médard n’est stoppé qu’à 5m de la ligne (60m). La pression est sur les clermontois mais mais la bonne tenue en mêlée leur permet de se dégager et repartir à l’attaque. Nalaga va ainsi avoir un bon ballon d’essai mais il échappe le ballon (65e).

Pression toulousaine dans les dernières minutes

Les toulousains sont dos au mur et vont augmenter la pression mais perdent rapidement le fil de leurs actions face à une défense très efficace. Malgré leurs efforts, ils doivent se contenter d’une pénalité mais Flood rate son coup de pied à 25m en face des poteaux (70e). Toulouse serait alors revenu dans le bonus défensif et la fin du match aurait été probablement différente.

Toulouse va ensuite passer les 10 dernières minutes à chercher la faille dans la défense de l’ASM et ne sera pas loin de la trouver. Mais ils échouent toujours à quelques mètres ou centimètres. Petit à petit la pression va ainsi monter devant la ligne et Clermont plie en faisant quelques fautes. Toulouse doit marquer l’essai pour égaliser et choisit d’aller en touche mais ne passe pas. Par deux fois la mêlée clermontoise repousse les toulousains devant la ligne avec notamment un sauvetage dans en filou de Lacrampe.

Toulouse obtient une nouvelle pénalité quand la sirène sonne. Constatant leur impuissance à passer la défense clermontoise, Guy Novès et Thierry Dusautoir capitulent et demandent de tenter la pénalité pour prendre le bonus défensif plutôt que taper en touche pour essayer d’égaliser. Toby Flood la passe sous les sifflets du public et Toulouse saura se contenter de ce point de bonus défensif finalement bien payé après la domination clermontoise pendant plus d’une heure de jeu (9-13, 80e).

L’ASM Clermont Auvergne a une nouvelle fois frappé les esprits avec une victoire convaincante. La première victoire de son histoire à Ernet-Wallon. L’ASM termine son quatrième match consécutif sans prendre d’essai et a mis la main sur le ballon pour le rythme du match. Elle aurait même mérité de se mettre plus à l’abris avec une meilleure efficacité offensive qui reste à perfectionner.

 Réactions

Aurélien Rougerie : « C’est une très belle journée pour nous. On a gagné à Toulouse mais la route est encore longue. Je ne m’inquiète pas pour Toulouse qui est une grande équipe qui sera présente à la fin. On est satisfait du résultat mais la semaine prochaine sera encore un autre défi. On travaille dur comme toutes les équipes. On vit bien ensemble sur et en dehors du terrain. Mais il ne faut pas tomber dans le tumulte médiatique car tout va très vite à l’inverse » 

Maxime Médard, les larmes aux yeux au micro de Canal+ : « Perdre chez soi, ce n’est pas évident, on a mis tout ce qu’on pouvait mais ils ont été meilleurs que nous. On a bataillé, bataillé, sans jamais pouvoir franchir cette défense. Cette défaite nous fait du mal, c’est la troisième de suite, il va falloir se remettre au travail. »

Ludovic Radosavljevic : « On a fait une très bonne semaine de préparation. On savait où les jouer et comment les attaquer. »

Julien Bonnaire : « C’est un contexte particulier aujourd’hui car Toulouse sortait de deux matches moyens. Et Toulouse piqué c’est compliqué. On savait que si on tenait un peu plus le ballon on arriverait à les mettre en danger et marquer. »

Thierry Lacrampe au sujet du ballon qu’il vole en mêlée en fin de match : « Je vois qu’on a une bonne mêlée, du coup j’essaie de monter un peu en pression sur eux et là je vois que Jean-Marc Doussain va prendre le ballon. Dès qu’il essaie de le prendre je vais lui piquer et ça a marché. »

Franck Azéma : « On sait que c’est très compliqué et rare de gagner à Toulouse donc on va savourer. »

Guy Novès concernant le choix de prendre le bonus offensif en tapant la pénalité : « Il est logique. Si on prend la pénalité, on a un point au classement. Si on ne la prend pas, on peut espérer le match nul et on prend deux points. La pénalité était beaucoup plus simple à prendre. Si cela avait été pour jouer la gagne, on aurait joué à la main mais là c’était un choix beaucoup plus cohérent. Dans l’esprit, je comprends que les gens aient envie que l’on joue mais dans un championnat comme le nôtre chaque point est important. »

 Selfie collectif en fin de match

Cette belle victoire méritait bien une petite photo dans les vestiaires :

L’article sera mis à jour avec les réactions.


Vous avez aimé cet article ?

Recevez les articles par e-mail :

Les dernières actus tous les matins dans votre boite e-mail

Partagez
Partagez-le avec vos amis pour le faire voyager et le faire connaître au plus grand nombre
Soutenez Cyberbougnat
Cyberbougnat n'affiche pas de pub et ne touche pas de subvention. Mais il faut tout de même un peu d'argent pour vivre. Alors soutenez la vie du site avec un coup de main ponctuel ou régulier. Les entreprises et collectivités peuvent aussi opter pour le sponsoring. Vous pouvez aussi aider Cyberbougnat via Tipeee

Auteurs
Bertrand

Clermontois et fier de l’être, j’ai conçu Cyberbougnat comme le webmag d’un clermontois pour les clermontois