Cyberbougnat

La Rochelle - ASM Clermont : comme un air de déjà vu (16-12)

Publié par Bertrand le samedi 31 janvier 2015 à 11h30min, mis a jour le dimanche 1er février 2015 à 08h18min - 868 lectures

Rugby - Top 14 - 17ème journée — L'ASM Clermont Auvergne a mené toute la rencontre mais s'est inclinée en toute fin de match. Avant-match et résumé de la rencontre.

Après l’exaltation européenne et la qualification pour les quarts, l’ASM Clermont Auvergne retrouve l’ordinaire du Top 14 dans un choc des extrêmes qui sera aussi le dernier match avant les vacances pour certains avec le début du Tournoi des 6 Nations.

 Le point au classement

Première avant ce vendredi soir, l’ASM a glissé à la seconde place après la victoire ce vendredi soir de Toulon contre Bayonne. Le RCT est premier avec un point d’avance sur l’ASM et le Stade Français. Il y a une belle opération à faire au classement car le Racing se déplace sur la pelouse de Lyon et Bordeaux va à Montpellier. Il y donc un trou à faire en cas de victoire.

De son côté, La Rochelle est à la dernière place au classement avec 26 points soit 5 points de retard sur Brive et Lyon. Les rochelais sont donc dos au mur et ne peuvent se permettre de perdre des points à domicile au risque de se laisser creuser le trou. Les Rocherais restent sur 4 défaites consécutives mais ont eu du mieux avec un premier point de bonus à Toulouse (29-26).

 Beaucoup de rotations

Cette rencontre est la dernière d’une série de 10 ciblées par le staff. Mais la Coupe d’Europe était la priorité de l’ASM en ce mois de janvier et toute la gestion du groupe était tournée vers cet objectif.

Il faut y ajouter les blessures (Aurélien Rougerie, Raphael Chaume et Jamie Cudmore) ainsi que les nombreux internationaux français (Benjamin Kayser, Damien Chouly, Morgan Parra, Camille Lopez, Wesley Fofana) ou étranger (Jonathan Davies) retenus en sélections.

La seule bonne nouvelle pour Franck Azéma est le retour de Nakaitaci un peu plus tôt car non retenu par Philippe Saint-André pour la fin du stage. Un retour important car le centre est décimé.

 L’ASM voyage mal dans un tel contexte

Cette semaine les clermontois ont fait des déclarations rassurantes sur leur état d’esprit. Exemple avec Vincent Debaty : « Nous n’avons aucunement l’intention de lâcher cette rencontre mais plutôt de finir cette série de 10 rencontres en faisant quelque chose de bien.  »

Même son de cloche pour Ludovic Radosavljevic : « Nous gardons la tête froide et il n’est pas question d’envisager la moindre décontraction. Notre objectif est de finir dans les deux premiers et pour cela une victoire à La Rochelle pourrait nous mettre sur de bons rails. C’est aussi l’occasion de finir cette série de match sur une bonne note. »

Pour autant, le passé a montré que les nombreux changements ont souvent débouché sur de mauvais résultats lors des déplacements. Lors de la dernière mise au repos des internationaux, les clermontois avaient raté le coche à Lyon (16-13). Après deux semaines de Coupe d’Europe, les clermontois s’étaient aussi inclinés à Bayonne (24-13).

Le pire était bien entendu la lourde défaite à Bordeaux ((51-21) alors que Franck Azéma avait laissé les internationaux à Clermont pour donner du temps de jeu à de nombreux joueurs.

Si les déclarations d’avant match montrent de la détermination, les clermontois devront réellement montrer qu’ils savent voyager dans un tel contexte.

 La Rochelle a fait de ce match un objectif

Pour les équipes mal classées, les réceptions à domicile sont des occasion à ne pas rater. Au fur et à mesure que le championnat avancera, il deviendra d’ailleurs de plus en plus difficile de s’imposer chez les équipes jouant le maintien. La Rochelle a ainsi axé sa préparation sur cette rencontre.

L’ASM s’est donc préparée à un rude combat d’autant que le jeu d’avants est dans l’ADN de La Rochelle. Clément Ric en était bien conscient cette semaine :

« Je pense qu’ils sont focalisés sur notre réception depuis 3 semaines. Beaucoup de joueurs cadres n’ont pas joué le Challenge et se préparent pour cette rencontre qui sera décisive dans la lutte pour le maintien. Nous savons à quoi nous attendre, et il nous faudra faire un très gros match pour espérer l’emporter là-bas. »

La Rochelle devra toutefois se passer de deux joueurs essentiels qui ont participé au stage avec le XV de France : Uini Atonio et Loann Goujon. Atonio était d’ailleurs inquiet cette semaine :

« A La Rochelle, on a des bons joueurs mais ce n’est pas comme à Clermont où si tu enlèves Kayser, il y a deux bons talonneurs derrière. Si tu enlèves Chouly, il y a deux ou trois autres troisièmes lignes à peu près du même niveau. Chez nous, ce n’est pas pareil. C’est la vie, c’est bien de faire ce stage pour jouer contre l’Ecosse. La Rochelle va gagner mais ça va être dur. Je sais que ça va être un bon match parce qu’on n’a perdu qu’une fois à domicile, mais Clermont est premier du Top 14. Après, on reçoit Toulon, le Stade Français... On a besoin de cette victoire. »

Il y aura aussi une chaude ambiance à Marcel Deflandre car dès lundi les supporters rochelais faisaient la queue devant le stade. Le match se jouera ainsi à guichets fermés.

 Composition des équipes

Franck Azéma a procédé à 12 changements avec notamment un pack quasiment entièrement modifié. Seul Julien Pierre conserve sa place pour ce déplacement chez un club où il a été formé. Autre ancien Rochelais, Vincent Debaty débutera en première ligne avec Ulugia et Ric. Loïc Jacquet débutera en seconde ligne à côté de Julien Pierre. Etincelant à chaque sortie, Yato fait son retour au centre de la troisième ligne flanqué de Bonnaire (capitaine) et Lapandry.

Pour la 5ème fois de la saison, la charnière sera confiée à Rado et James. Peu de choix au centre pour Franck Azéma puisque Stanley et Nakaitaci sont les deux seuls centres pros disponibles. Franck Azéma en profitera donc pour placer sur le banc l’espoir Pedro Bettancourt (international portugais, 20 ans, 1.88m, 96 kg).

Nalaga et Guildford seront aux ailes alors que c’est Delany qui occupera le poste d’arrière pour sa première titularisation de la saison et sa première titularisation à ce poste depuis son arrivée au club. Un choix surprenant qui relègue Jean-Marcellin Buttin sur le banc.

Les autres remplaçants seront Paulo, Domingo, Jedrasiak, Lee, Buttin, Kotze et Lacrampe, très peu utilisé cette saison et qui semble avoir été mis de côté par Franck Azéma.

Composition de La Rochelle

Le staff rochelais a effectué dix changements dans son XV de départ par rapport au match de Challenge Cup.

Le XV rochelais : Murimurivalu - Hingano, Barraque, Botia, Bobo - (o) Grant, (m) Audy - Gourdon, Guyot, Eaton - Cedaro, Graham - Kaulashvili, Forbes, Pelo
Remplaçants : Van Vuuren, Corbel, Tanguy, Djebaili, Berger, Bouldoire, Roudil, Bourrust

La rencontre était arbitrée par Cédric Marchat. Il était assisté de Mr Garces et Mr Sclafer pendant que Mr Azoulay aura en charge l’arbitrage vidéo.

 Film du match

On citait avant le match, la dernière défaite à Lyon avec un effectif fortement remanié. Et bien on a eu le droit à une sorte de remake avec une équipe clermontoise qui a mené tout le match avant de se faire cueillir dans les dernières minutes.

La première période est agréable à regarder même sans essai et un jeu principalement basé sur l’affrontement physique. La Rochelle va mettre beaucoup d’envie dans ce match pour déstabiliser une défense clermontoise très bien organisée. Si les rochelais ont la maitrise du ballon pendant une bonne partie de la mi-temps, c’est l’ASM qui a ouvert le score avec deux pénalités de Brock James sur autant d’incursions clermontoises (0-6, 7e et 24e). La Rochelle augmente alors encore un peu la pression et multiplie les charges et égalise avec deux pénalités en deux minutes (6-6, 32e).

Après avoir passé son temps à défendre, l’ASM aura tout de même la plus belle des occasions en toute fin de mi-temps. Sur une touche rochelaise mal lancée, les clermontois récupèrent le ballon et relancent à la main. Delany s’échappe long de la la ligne, retrouve Lapandry puis Guildford mais il est arrêté à seulement un mètre de la ligne. Les clermontois devront se contenter d’une pénalité qui permet à Brock James de redonner l’avantage aux clermontois (6-9, mi-temps).

La deuxième période va mal démarrer pour l’ASM rapidement réduite à 13. C’est d’abord quelques marrons échangés dans un regroupement qui débouchent sur un jaune pour Eaton et Bonnaire (44e). Puis Nakaitaci est sanctionné lui aussi d’un jaune pour plaquage haut (46e).

Toutefois La Rochelle ne profite pas de sa supériorité numérique. C’est même l’ASM qui va creuser l’écart par une pénalité obtenue grâce à une bonne mêlée (6-12, 58e). La Rochelle réplique immédiatement sur pénalité (9-12, 60e) puis le score ne va plus évoluer jusque dans les dernières minutes.

Les rochelais mettent alors toute leur énergie pour revenir et arracher la victoire. Ils choisissent une pénaltouche pour mettre la pression et aller à l’essai. L’ASM s’accroche mais se remet à la faute à 5m de la ligne. Les rochelais jouent vite et c’est Hingano qui plonge dans l’en-but. La transformation assure la victoire à La Rochelle mais l’ASM conserve le bonus défensif (16-12, 78e).

 Le classement après le match

Cette journée de Top 14 fut très surprenante sur le plan des résultats et a marqué un resserrement dans le haut du classement. Le Stade Français s’est incliné à domicile contre Oyonnax (13-15) et doit aussi se contenter du bonus. La victoire de Toulon contre Bayonne et les défaites de Paris et Clermont mettent désormais les trois leaders à égalité à 51 points.

Derrière, le Racing l’a emporté à Lyon (11-13) et se rapproche à seulement 6 points. Toulouse vainqueur à Castres (9-13) et Bordeaux défait à Montpellier (34-24) complètent le top 6.

En bas de classement, La Rochelle quitte la dernière place et recolle pour le maintien. Castres retrouve la dernière place.

 Réactions d’après-match

Patrice Collazo (manager de La Rochelle) : « La dernière action et les cinq dernières minutes sont à l’images de l’équipe. On ne lâchera rien jusqu’au bout. Tout ce que l’on a, on le mérite. On mérite la victoire, point barre. La touche, la mêlée, la défense, l’envie de jouer... on a tenu le ballon quand on devait le tenir. On a fait de bonnes choses. Ce soir je suis fier. Il y avait la demi-finale qui m’avait marqué l’année dernière, je crois que c’est le deuxième match qui me marque ici. »

D’autres réactions à suivre


Vous avez aimé cet article ?

Recevez les articles par e-mail :

Les dernières actus tous les matins dans votre boite e-mail

Partagez
Partagez-le avec vos amis pour le faire voyager et le faire connaître au plus grand nombre
Soutenez Cyberbougnat
Cyberbougnat n'affiche pas de pub et ne touche pas de subvention. Mais il faut tout de même un peu d'argent pour vivre. Alors soutenez la vie du site avec un coup de main ponctuel ou régulier. Les entreprises et collectivités peuvent aussi opter pour le sponsoring. Vous pouvez aussi aider Cyberbougnat via Tipeee

Auteurs
Bertrand

Clermontois et fier de l’être, j’ai conçu Cyberbougnat comme le webmag d’un clermontois pour les clermontois