Cyberbougnat

Clermont - Brive : l’ASM bonifie le derby du Massif Central et retrouve la tête du Top 14 (44-20)

Publié par Bertrand le samedi 10 janvier 2015 à 11h41min, mis a jour le dimanche 11 janvier 2015 à 10h17min - 1642 lectures

Rugby - Top 14 - 16ème journée — Il aura fallu une mi-temps à l'ASM pour prendre la mesure de Brive. Mais l'accélération en seconde mi-temps fut fatale à une équipe de Brive qui ne ferma pas le jeu et participa au spectacle offensif.

L’ASM reçoit ce samedi soir Brive pour le 93ème débit du Massif Central. Un rendez-vous toujours très symbolique et attendu des supporters même si les objectifs sportifs des deux équipes sont très éloignés.

Les statistiques de la base de données des Cybervulcans montrent d’ailleurs que la dernière défaite à domicile de l’ASM remonte à 2003. La victoire à domicile la plus ample date d’avril 2009 (52-7).

 Le point au classement avant le match

L’ASM avait repris la tête du Top 14 la semaine dernière en battant Toulouse et en revenant à hauteur du Stade Français. Les parisiens ont repris seuls la tête du classement ce vendredi soir en écrasant Castres avec le bonus offensif (49-13). De son côté Brive est actuellement 9ème avec seulement 3 points d’avance sur le premier relégable.

Les clermontois l’avaient emporté au match (6-21). Raphaël Chaume s’attend à un certain esprit de revanche tant sur le score que la physionomie du match : « Au match aller, je pense qu’ils avaient été surpris par notre agressivité pendant les vingt premières minutes. Ils avaient été piqués et ils vont venir avec beaucoup d’ambitions. »

 La semaine de travail

Pour les deux équipes les points sont importants en Top 14 mais l’ASM prépare aussi la fin de phase de poule de Coupe d’Europe avec le déplace à Sale la semaine prochaine et la réception des Saracens pour finir. Une préoccupation que n’a pas Brive en étant dernier et déjà éliminé de sa poule de Challenge Cup. Brive pourra donc mettre toute son énergie dans cette rencontre alors que l’ASM doit gérer son calendrier.

Pour Franck Azéma, Brive vient donc en « Auvergne avec des intentions » et « aura 15 jours après le Derby pour se refaire la santé. » Le coach clermontois compte sur l’ensemble de son effectif pour jouer sur les deux tableaux : « C’est important d’impliquer un maximum de joueurs dans un projet commun »

Il n’aura aucun mal à le faire avec un effectif quasiment complet. Ne manque en effet que Viktor Kolelishvili dont la saison est terminée. Les rotations ne doivent toutefois pas empêcher l’ASM de se servir de cette rencontre comme un tremplin pour aborder la fin de la phase de poule de Coupe d’Europe avec le maximum de confiance.

Mais ce derby promet aux deux équipes un rude combat. La clé sera devant et bien entendu le combat, domaine dans lequel Brive a souvent été plus que limite avec beaucoup de carton jaunes en déplacement. Elle est aussi l’équipe la plus sanctionnée du Top 14 avec 180 pénalités sifflées contre elle. Nicolas Godignon a insisté sur la défense mais aussi un bon jeu d’occupation pour ne pas subir la pression trop près de sa ligne. Le CAB soignera donc d’abord les bases avant peut être d’envoyer un peu plus de jeu si l’occasion se présente.

 Les déclarations d’avant match

Aurélien Rougerie sur Rugbyrama : « C’est un peu le piège pour nous après le match correct, pour ne pas dire le bon match face à Toulouse. Il y a un peu de décompression donc le piège est tendu et il va falloir être sérieux. On n’a pas eu beaucoup de temps pour préparer la venue de nos amis corréziens, donc ce sera un match compliqué. On a fait l’effort d’aller gagner chez eux en début de saison, il faudrait transformer l’essai. On connaît leurs qualités mais aussi leurs faiblesses. A nous d’en user pour leur mettre la pression. Ce sont un peu nos meilleurs ennemis, c’est toujours serré contre les Coujoux. Je suis sûr qu’ils ne viendront pas cueillir des girolles ! On s’attend à un match difficile. Même si inconsciemment on aurait envie de se relâcher un peu, il faut cravacher. »

Loïc Jacquet : « Je suppose qu’ils auront envie de se racheter après le match aller. On sait quel sera leur état d’esprit, les derbys sont toujours des matches particuliers, compliqués, engagés. Nous sommes prévenus à nous de faire le boulot. »

Nicolas Godignon (entraîneur de Brive) : « C’est toujours un moment important, surtout au niveau des tribunes car il ne reste plus beaucoup de Clermontois ou de Brivistes pure souche. Cela reste pour le public, le Derby du Massif Central entre deux équipes qui ont toujours été rivales. C’est une particularité folklorique mais je pense malgré tout que les joueurs étrangers se prennent au jeu et mesurent l’importance que cela peut avoir pour les supporters des deux camps. »

Gaëtan Germain sur Sud Radio : « Avec l’effectif qu’ils ont, ils pourront se permettre de changer quelques joueurs. On ne s’attend pas du tout à un match facile, à ce qu’ils nous prennent de haut ou qu’il y ait du relâchement. On va surtout essayer de montrer un autre visage que celui montré à Bordeaux et éviter de reprendre 50 points. »

 Bardy qualifié

Exclu à la 40ème minute de la rencontre face à Castres, le troisième ligne est passé en commission de discipline cette semaine pour un geste sur Yannick Caballero. Après examen du dossier, celui-ci a été qualifié de « Charge dangereuse dans un ruck sans l’usage des bras » et vaut à Julien Bardy une suspension de 3 semaines de toutes compétition.

Une suspension bien plus clémente que celle que l’on aurait pu craindre. Sa suspension ayant déjà été effectuée il récupère sa licence ce samedi 10 janvier et sera même titulaire.

 Composition de Clermont

L’implication d’un maximum de joueurs par Franck Azéma se traduit par une rotation importante de l’effectif. Le coach clermontois a fait 9 changements pour aligner une équipe fortement JIFF : 11 joueurs JIFFs titulaires dans le 15 de départ et 16 en tout, le pack entier est JIFF.

Ce sera le cas du pack complet. Chaume et Ric encadreront Kayser en première ligne. Vahaamahina et Jacquet composeront la seconde ligne. Bardy profite du forfait de Lee et de la fin de sa suspension pour faire son retour en troisième ligne. Chouly ménagé pour gérer son quota de match, c’est Bonnaire qui glisse au centre et prend le capitanat. Lapandry complète la troisième ligne.

La charnière Parra-Lopez est maintenue alors que la paire de centres est totalement modifiée avec la titularisation de Davies et Stanley comme à Lyon. Nalaga retrouve l’aile après sa lombalgie, Guildford occupera l’autre aile et Buttin sera titulaire à l’arrière.

Pierre et Yato font leur retour sur le banc avec Ulugia, Debaty, Rado, Delany, Rougerie et Zirakashvili.

 Composition de Brive : attention à Germain

Brive fera aussi un peu tourner par rapport à sa victoire contre Bayonne avec 5 changements. Mais difficile pour le CAB de se passer de son arrière Gaëtan Germain. Auteur de tous les points de son équipe la semaine dernière. Loïc Jacquet donnait ainsi cette semaine un clé du match, la discipline : « Germain enquille tout dans les 50 mètres, il ne faut pas les laisser accéder à cette rencontre par notre indiscipline ! »

Ce sera aussi l’occasion de revoir les anciens clermontois Swanepoel et Shvelidze. L’entraîneur briviste Nicolas Godignon est lui aussi passé par l’ASM.

Le XV de départ : Germain ; Radikedike, Mailei, Tuatara-Morrison, Masilevu ; (o) Swanepoel, (m) Neveu ; Murphy, Koyamaibole, Hauman ; Mela (cap), Boukerou ; Buys, Da Ros, Shvelidze.

Les remplaçants : Acquier, Asieshvili, Lebas, Hireche, Pejoine, Sola, Mafi, Jourdain.

 Hommage aux victimes de l’attentat contre Charlie Hebdo

Le coup d’envoi sera donné au Stade Michelin à 20h45 et était arbitrée par Pascal Gaüzère. Dans un communiqué, la Ligue Nationale de Rugby avait indiqué qu’« une minute de silence serait respectée ce week-end, avant le coup d’envoi des matches de la 16e journée des championnats de TOP 14 et de PRO D2, en hommage aux victimes de l’attentat qui a frappé l’hebdomadaire Charlie Hebdo. »

Les joueurs des deux équipes se sont présentés sur la pelouse avec un maillot On est tous Charlie pour la minute de silence lieu avant le coup d’envoi. Les supporters clermontois avait aussi lancé l’initiative de brandir dans le stade une pancarte Je suis Charlie pendant la minute de silence.

Après un discours du président clermontois, et une pensée toute particulière à Michel Renaud, le Stade Michelin a ensuite fait une minute de silence très émouvante puis entonné une Marseillaise qui le fut tout autant.

 Polémique : une banderole retirée pour la pub ?

Polémique dans les tribunes où les supporters ont été choqués qu’une banderole Nous sommes tous Charlie soit retirée parce qu’elle cachait une pub.

Pourtant la banderole était loin d’être gênante et même remarquée par Canal+

Le sport-business plus fort que l’émotion, effectivement très choquant.

 Résumé de la rencontre

Le match démarre avec beaucoup d’envie et rapidement une première faute briviste qui permet à Camille Lopez d’ouvrir le score (3-0,1e). Les clermontois monopolisent le ballon dans les premières minutes mais peinent à faire reculer la défense de Brive bien organisée et très compacte face aux vagues clermontoises.

On sent qu’il faudra peut être quelques fulgurances pour passer cette défense qui pourrit les ballons. Guildford l’illustre bien avec une percée solitaire qui aurait pu envoyer Bardy à l’essai si la dernière passe avait été mieux ajustée (12e).

Comme dans tout derby, on a aussi eu quelques marrons distribués après une mêlée chahutée sur la ligne médiane. L’arbitre siffle contre Chaume et avance la mêlée de 10m pour l’accrochage. Elle rentre alors dans les cordes du pied de Germain mais sa tentative passe à côté (16e).

C’est le pack qui va obtenir les trois points suivants. Le pack enfonce son homologue en mêlée fermée puis avance avec une succession de départs au près. Les brivistes finissent par se mettre à la faute avec un plaquage haut sur Parra qui permet à Lopez de doubler la marque (6-0, 20e).

L’arbitre prévient aussi les brivistes qu’ils font trop de fautes et qu’il va sortir les cartons. Menace mise à exécution deux minutes et deux fautes plus tard avec l’expulsion temporaire de Buys (22e). Clermont essaie alors d’appuyer mais la défense briviste s’accroche en profitant des imprécisions et du manque de rythme de l’ASM.

Les clermontois essaient alors d’accélérer. Bonnaire joue rapidement une pénalité à la main, Davies s’échappe et l’équipe avance tout d’un coup beaucoup plus rapidement et c’est Buttin qui parvient à marquer le premier essai du bout du bras. Lopez manque la transformation mais l’ASM a réussit a profiter de sa supériorité numérique (11-0, 32e).

C’est Brive qui finira mieux cette première période et va en profiter pour réduire le score avec une pénalité de Germain à la sirène (11-3, mi-temps).

Pluie d’essais en deuxième mi-temps

La deuxième mi-temps aura ensuite une physionomie complètement différente. L’ASM trouve très rapidement le chemin de l’essai avec un beau mouvement autour de Vahaamahina et une conclusion de Kayser (18-3 avec la transformation, 43e).

Dans un premier temps Brive s’accroche et va se montrer très opportuniste, et un peu chanceux sur un rebond, pour aller marquer un bel essai par Masilevu (18-10 avec la transformation, 49e).

Mais Brive va ensuite décrocher quand Clermont va emballer le match. Après un ballon de récupération bien négocié, Nalaga marque son premier essai de la rencontre (23-10 avec la transformation, 53e).

Les clermontois sont ensuite très proches d’enfoncer le clou avec une magnifique percée de Stanley, qui trouve ensuite Bardy. Ce dernier ne se sent pas les jambes pou aller au bout et attend mais sa passe pour Nalaga n’est pas assez précise (54e). Mais le fidjien va rapidement se consoler avec une longue passe de Lopez qui l’envoie à l’essai en coin (30-10 avec la transformation, 56e).

L’ASM ne va pas baisser de pied pour sécuriser au maximum son bonus offensif qui lui permet de reprendre la tête du Top 14. Cette fois ce sont les avants qui forment un maul qui emporte totalement les brivistes acculés depuis quelques minutes. M. Gaüzère accord un essai de pénalité (37-10 avec la transformation, 62e).

Mais cette fin de match n’est pas pour autant tranquille. La faute à des brivistes qui montrent du talent offensif. Mela joue une pénalité rapidement sur ses 40m et Asieshvili poursuit par une percée arrêtée difficilement. Le ballon rebondit vers Swanepoel qui marque le deuxième essai briviste. (37-15, 64e).

Le bonus pourrait être en danger mais va être rapidement sécurisé. A peine entrée en jeu, la charnière remplaçante s’illustre avec une percée de Delany et un essai de Rado. (44-15, 67e).

Le score est lourd pour les brivistes mais ils gardent du coeur pour finir la rencontre en beauté. Koyamaibole est tout près d’aller à l’essai avec une charge surpuissante. Quelques secondes plus tard, c’est finalement Murphy qui aplatit en coin (44-20, 75e).

Le bonus est une nouvelle fois menacé mais les clermontois vont s’attacher à le conserver en gérant les dernières minutes et conserver cette victoire à 5 points qui leur permet de reprendre la tête du Top 14.

 Classement après le match : Clermont reprend la tête

L’ASM reprend la tête du Top 14. Avec 50 points, les clermontois sont à égalité avec le Stade Français. Toulon suit à 3 points après sa victoire contre le Racing. La bonne affaire de la journée est surtout l’avance de 9 points sur le Racing Métro.

 Réactions d’après-match

Julien Bonnaire : « On a été un peu trop passifs en première mi-temps, on a perdu pas mal de ballons, on a fait pas mal de fautes. On s’est que c’est une équipe qui est accrocheuse à l’extérieur et ça a été encore le cas. Dès que l’on a enchaîné un peu plus le jeu on les a mis à la faute et nous nous sommes créé des occasions. Donc il aurait fallu le faire un peu plus tôt. Il fallait absolument gagner, nous n’avions pas le droit de perdre. On aurait aimé faire un match peut être un peu plus plein que ce qu’il a été, mais la victoire est là et c’est important pour travailler dans la confiance. »

Morgan Parra : « On arrive à recoller et être premier avec ce bonus. Pour nous c’était important de gagner à la maison et rester à la première place. En première période on s’est mis un peu dans un faux rythme, on n’a pas réussi à enchaîner nos temps de jeu, mettre de la vitesse dans le jeu. Les gros se sont retrouvés, on a pu avoir de l’avancée et plus d’espaces pour aller marquer. »
Par rapport au XV de France : « On est tous compétiteurs, on a tous envie de retrouver le XV de France. Après il y aura des choix, il faut savoir les respecter et surtout bosser et après on verra bien la suite. »

Benjamin Kayser : « La prestation globale est loin d’être parfaite, mais avant le match on aurait signé tout de suite pour une victoire à 4 points donc s’en sortir avec une victoire bonifiée c’est vraiment parfait. Notre prestation défensive qui n’a pas été géniale. Je pense que l’on aurait pu être un peu plus costauds. On aurait pu se rendre la partie un peu plus facile si on avait été plus précis et plus costauds en défense. »

Arnaud Mela : « On a pêché en conquête. En mêlée on 5, 6 voir 7 pénalités contre nous. Celles qui n’ont pas été sifflées nous avons été sous pression. En touche on fait une grosse première mi-temps. Mais on n’a pas réussi à faire une bonne deuxième mi-temps et après on est pas sortis de notre camp et on s’est fait contrer chez nous. Notre point fort la touche a un peu déraillé en deuxième mi-temps. On avait un bon état d’esprit, on s’est envoyé, après avec Pascal Gaüzère on s’entend vachement bien mais là aujourd’hui nous étions tellement dépassés qu’il a été obligé de nous sanctionner. C’est dur, ils sont vraiment au dessus de nous. Quand on est pas bon devant on ne peut pas gagner un match. Aujourd’hui on a fait un bon match mais pas assez. »


Vous avez aimé cet article ?

Recevez les articles par e-mail :

Les dernières actus tous les matins dans votre boite e-mail

Partagez
Partagez-le avec vos amis pour le faire voyager et le faire connaître au plus grand nombre
Soutenez Cyberbougnat
Cyberbougnat n'affiche pas de pub et ne touche pas de subvention. Mais il faut tout de même un peu d'argent pour vivre. Alors soutenez la vie du site avec un coup de main ponctuel ou régulier. Les entreprises et collectivités peuvent aussi opter pour le sponsoring. Vous pouvez aussi aider Cyberbougnat via Tipeee

Auteurs
Bertrand

Clermontois et fier de l’être, j’ai conçu Cyberbougnat comme le webmag d’un clermontois pour les clermontois


Web Statistics