Cyberbougnat

Clermont - Montpellier : triste record pour l’ASM (15-19)

Publié par Bertrand le dimanche 31 janvier 2016 à 09h07min, mis a jour le dimanche 31 janvier 2016 à 09h08min - 1104 lectures - 1 partage

Rugby - Top 14 - 14ème journée — On espérait un rebond mais l'ASM Clermont Auvergne a poursuivi sa mauvaise série, battant un record de défaites historique dans l'histoire du club.

L’ASM a donc battu un triste record dans l’histoire du club en perdant pour la 3ème fois consécutive en championnat. C’est même la 4ème défaite si on y ajoute la Coupe d’Europe. Un bilan catastrophique en 10 matches au Michelin ancienne forteresse imprenable. Et dire que certains joueurs trouvaient que le record d’invincibilité était lourd à porter !

Un bilan incroyablement mauvais qui montre surtout que l’ASM n’est pour le moment pas au niveau des équipes jouant le titre et devra cravacher pour être dans les six premiers à la fin de la phase régulière.

 Le film du match

Même si certains supporters avaient émis des menaces de boycott le Michelin était encore bien rempli ce samedi après-midi. Un public qui attendait une révolte et brandissait des pancartes de soutien à Jamie Cudmore. Le président De Cromières souhaitait lui avant le match que les joueurs se mettent en colère et montrent « l’amour du maillot après une campagne européenne extrêmement décevante. »

Montpellier connaissait le contexte et savait qu’il y avait un coup à faire en prenant tranquillement sa chance et en laissant une ASM fébrile se battre elle même. L’ASM ne tourne pas rond, bafouille son rugby, rate des gestes, fait même n’importe quoi parfois à l’image de Spedding sur une touche rapide.

Alors le MHR en profite et Trinh-Duc de retour après plus de trois mois d’absence aligne un premier drop (0-3, 13e). L’ASM aurait pu être plus punie que ça car Paillaugue rate une pénalité quelques minutes plus tard (16e).

Triste constat à la demi-heure de jeu, la possession de balle est à 59% pour le MHR et l’ASM n’a passé que 20 secondes dans les 22m adverses. Sans l’apport de Fritz Lee et Camille Gérondeau dans le jeu au sol la punition aurait probablement pu être bien pire. Il est même assez suprenant que l’ASM égalise par une pénalité de Camille Lopez après la demi-heure de jeu (3-3, 32e).

Une égalisation de courte durée car le MHR va ensuite s’envoler. Toujours dans les bons coups, Paillaugue dynamise bien le jeu derrière son pack, se sert d’abord de Lucas comme premier point de fixation puis sort pour Mogg qui mystifie la défense par une passe sautée pour le néo-international O’Connor qui marque en coin (3-10, 36e). Et comme en plus Clermont, fait des fautes, Paillaugue ne se prive pas d’ajouter deux nouvelles pénalités pour creuser l’écart avant la mi-temps (3-16, mi-temps).

On guette alors la réaction clermontoise en seconde période. A la reprise Lopez a le temps de réduire le score sur pénalité (6-16, 44e) avant que James ne fasse son entrée en jeu (48e). Attendu en sauveur, l’australien, va apporter plus d’animation et mettre sous pression Mogg avec plusieurs coups de pied d’occupation. Il va aussi réduire le score sur pénalité (9-16, 53e).

Clermont retrouve des couleurs et fait plier la défense montpelliéraine sur sa ligne. Du Plessis écope d’un carton jaune pour les fautes à répétition de son équipe (64e). L’ASM va alors essayer de prendre le dessus en mêlée mais n’insiste pas après une première tentative malgré sa supériorité numérique. Rougerie joue petit bras et demande à James de prendre les points (12-16, 67e).

Mais l’ASM ne gère pas bien le renvoi, et Catrakilis tout juste entré claque un drop qui ressort Clermont du bonus (12-19, 68e). Heureusement James profite d’une nouvelle pénalité pour ramener immédiatement Clermont dans le bonus (15-19, 70e).

Le match est encore gagnable... pour l’ancienne ASM. Cette ASM moyenne va elle se faire renverser sur une mêlée importante. Elle peut aussi remercier White d’avoir raté la pénalité qui l’aurait sortie du bonus. Le match se termine sur une dernière action symptomatique. Debaty veut jouer vite une pénalité à la sirène pour remonter le terrain mais laisse tomber le ballon... Clermont s’incline et doit se contenter du bonus défensif.

 Des vacances salutaires

A la fin de la rencontre ce petit point permettait ironiquement à l’ASM de prendre la tête du Top 14. Dans la soirée le Racing et Toulouse reprenaient toutefois la tête en balayant Oyonnax et Pau. En attendant le dernier match l’ASM est 3ème et toujours en course. Il n’y a pas le feu au classement mais elle va devoir rapidement trouver les ressources pour rebondir car à ce rythme elle n’a guère de chance de viser les phases finales.

A la fin de la rencontre, le président renouvelait sa confiance au staff, les joueurs parlaient de travail tout comme Franck Azéma :

« Il faut qu’on courbe l’échine, qu’on soit patient, qu’on ferme nos gueules et qu’on continue de travailler, comme ça a été fait cette semaine. Là, je pense que les dix jours de repos vont faire du bien. Et je vais enfin pouvoir retrouver une grosse partie de l’effectif qui va revenir après les vacances. On a besoin de ça en ce moment, de retrouver nos gars et de la densité dans notre effectif. »

Les clermontois ont maintenant des vacances car le Top 14 fait relâche pendant le début du Tournoi des 6 Nations. L’important est maintenant de trouver les ressources pour rester dans les six...


Vous avez aimé cet article ?

Recevez les articles par e-mail :

Les dernières actus tous les matins dans votre boite e-mail

Partagez
Partagez-le avec vos amis pour le faire voyager et le faire connaître au plus grand nombre
Soutenez Cyberbougnat
Cyberbougnat n'affiche pas de pub et ne touche pas de subvention. Mais il faut tout de même un peu d'argent pour vivre. Alors soutenez la vie du site avec un coup de main ponctuel ou régulier. Les entreprises et collectivités peuvent aussi opter pour le sponsoring. Vous pouvez aussi aider Cyberbougnat via Tipeee

Auteurs
Bertrand

Clermontois et fier de l’être, j’ai conçu Cyberbougnat comme le webmag d’un clermontois pour les clermontois