Cyberbougnat

Clermont - Toulouse : L’ASM retrouve la tête du Top 14 après sa victoire contre le Stade Toulousain (24-6)

Publié par Bertrand le samedi 3 janvier 2015 à 10h55min, mis a jour le mardi 6 janvier 2015 à 11h12min - 3562 lectures

Rugby - Top 14 - 15ème journée — L'ASM Clermont Auvergne a idéalement débuté l'année 2015 avec cette victoire dans un match intense même si peu spectaculaire en attaque. Elle permet aux clermontois de reprendre la tête du Top 14. Avant-match, résumé et réactions d'après-match.

C’est toujours un match très attendu par les joueurs et les supporters. La venue du Stade Toulousain à Marcel Michelin est toujours l’occasion de voir un bon match de rugby même si les impératifs sportifs imposent d’avoir digéré très rapidement les bulles du Nouvel An.

 Le point sur le classement avant le match

En perdant à Lyon (16-13) à la dernière minute le week-end dernier, l’ASM Clermont Auvergne a perdu une occasion de prendre la première place et a même glissé en dehors des deux premières places. Cependant les résultats de cette 15ème journée sont assez favorables à l’ASM qui peut retrouver la tête du Top 14 en cas de victoire.

Après sa défaite à Lyon (12-9), Paris est pour l’instant premier avec 4 points d’avance sur Clermont. Battu par Montpellier (16-12), Toulon est deuxième avec 2 points d’avance sur l’ASM.

De son côté, Toulouse est ressorti du Top 6 malgré sa victoire contre le Racing Métro (15-9) la semaine dernière. Après la victoire de Montpellier ce samedi, les toulousains sont 8ème. Ils ne peuvent donc faire l’impasse sur le moindre point s’il se présente.

 Un moment clé de la saison

A l’image de cette journée, le mois de janvier sera capital pour bien se positionner pour la suite de la saison en Top 14. Mais ce début du mois de janvier doit aussi permettre de lancer la préparation pour les deux dernières rencontres de Coupe d’Europe.

Les clermontois savent que s’ils gèrent bien les quatre matchs à venir (réceptions de Toulouse et Brive puis déplacement à Sale et réception des Saracens) la suite de la saison sera plus sympathique en Coupe d’Europe et plus simple à gérer en Top 14. Ce choc apparaît donc comme un tournant pour bien lancé le mois de janvier et l’année 2015 et a été très clairement ciblé par Franck Azéma et ses joueurs.

Le coach clermontois estime qu’un match contre Toulouse est du niveau de celui de Champions Cup. Il attend « des garçons qui seront sur le terrain lors de chaque rencontre qu’ils se donnent à 200 % ! »

Le moment est crucial aussi pour Toulouse. En plaisantant, Guy Novès parlait de venir « se promener à Clermont. » Une boutade qui ne masque cependant pas que le manager toulousain a déjà le match contre Bath en coupe d’Europe en tête. Toutefois, les toulousains gardent aussi en travers de la gorge la victoire clermontoise chez eux (9-13).

 La semaine de préparation

Si la semaine de noël les joueurs avaient bénéficié de vacances du fait d’un accord entre les clubs et le syndicat des joueurs, ce n’était pas vraiment le cas cette semaine. Morgan Parra et Camille Lopez se sont même fait une séance complémentaires le 1er janvier. Morgan Parra a qualifié cette semaine d’ « habituelle ».

Certains joueurs n’ont toutefois pas pu s’entraîner normalement pendant la semaine. Peceli Yato, Naipolioni Nalaga et Benson Stanley sont restés aux soins et ont fait des examens et sont donc incertains.

Les toulousains se sont eux aussi entraînés toute la semaine en dehors de jeudi et n’ont guère fait la fête comme le confirmait Thierry Dusautoir : « Nous sommes vraiment en décalage avec la majorité de la population de ce côté-là. Nous sommes professionnels, et devons faire très attention à ce que nous mangeons et buvons en cette période. »

Guy Novès a confirmé avec un peu de malice : « Les joueurs sont certainement plus sages que nous l’étions à leur âge. Aujourd’hui, il paraît que je suis devenu raisonnable, ce qui ne va pas m’empêcher de passer un bon moment avec ma famille pour fêter le passage à la nouvelle année. »

 Déclarations d’avant-mach

Thomas Domingo : « Toulouse reste Toulouse ! Ces matches font partie de ceux que nous cochons sur notre calendrier pour être au rendez-vous. »

Benjamin Kayser : « Ils peuvent dire ce qu’ils veulent, nous savons qu’ils viendront, ici, avec l’intention de faire un coup. Ils gardent, certainement, le match aller en travers de la gorge. »

William Servat : « Nous avons pu suivre la rencontre face au LOU, les Clermontois ont fait pas mal tourner leur effectif et doivent préparer le plus sérieusement possible notre réception. Sur un match du 4 janvier à 21 heures face à Clermont, nous nous doutons qu’il n’y aura pas que le climat de difficile. Jouer par – 10°C un dimanche à 21 heures face à la grande équipe de Clermont, je crois que ce n’est pas l’idéal pour jouer libérés ! » 

Jean-Baptiste Elissalde annonce : « Les joueurs ne doivent pas se poser de questions. Certains seront au repos ce week-end, d’autres face à La Rochelle la semaine prochaine afin que nous puissions juger ceux qui seront le plus aptes pour Bath. Mais l’équipe est très compétitive. »

 La stat : Dernière victoire de Toulouse au Michelin en 2002

Recevoir Toulouse est toujours un match de gala pour les clermontois qui ont toujours su les recevoir comme il se fallait. Le dernier succès du Stade Toulousain au Michelin remonte au 4 mai 2002, en play-offs du Top 16 (16-19).

Depuis les clermontois se sont imposés 10 fois et Toulouse n’a pris que 3 fois le bonus défensif. De plus l’ASM a marqué plus de 30 points lors des 4 dernières venues de Toulouse : 38-19 et 39-17 en 2013, 35-5 en 2012 et 32-25 en 2010. Il faut dire que Toulouse est souvenant venu avec une équipe remaniée ou rajeunie. Mais curieusement, le seul bonus offensif pour l’ASM remonte à une victoire étincelante en 2006 (46-9).

 Composition de l’ASM

Après les rotations du match à Lyon, l’ASM aligne ce dimanche soir une équipe identique à un élément prêt à celle qui a reçu le Munster. Par rapport au match au LOU seulement trois joueurs sont conservés dans le XV de départ : Davit Zirakashvili, Julien Bonnaire et Zac Guildford.

Les internationaux (Benjamin Kayser, Sébastien Vahaamahina, Damien Chouy, Camille Lopez et Wesley Fofana) au repos la semaine dernière sont de retour dans le XV de départ. Jamie Cudmore, Aurélien Rougerie, Noa Nakaitaci et Nick Abendanon ménagés à Lyon sont eux aussi de retour. Thomas Domingo, Fritz Lee et Morgan Parra qui étaient sur le banc à Lyon sont eux aussi titulaires.

Cela nous donne une pack avec Domingo, Kayser et Zirakashvili en première ligne, Cudmore et Vahaamahina en deuxième et Chouly, Lee et Bonnaire en troisième ligne. La charnière sera composée de Parra et Lopez. Fofana et Rougerie recompose la paire de centre. Guildford et Nakaitaci prendront les ailes, Abendanon le fond de terrain.

Ulugia, Debaty, Jedrasiak, Lapandry, Radosavljevic, Delany, Davies et Ric seront sur le banc.

 Toulouse fait tourner

Preuve que la préparation du match de Coupe d’Europe a débuté côté toulousain, le staff a décidé de ménager certains cadres et faire une revue d’effectif. Jean-Baptiste Elissalde avait annoncé la mise au repos de Clerc, Bezy, Flynn, David et d’autres joueurs. David sera finalement là mais le staff toulousain a aussi laissé au repos Poitrenaud, Fritz, Harinordoquy, Lamboley ou encore Millo-Chluski.

Une surprise se situe au centre. Toute la semaine, Toulouse a annoncé le retour au centre de la troisième ligne de Galan, absent depuis le 4 octobre en raison d’une déchirure aux ischio-jambiers contractée face au Stade Français. Pourtant, Galan ne fait pas partie du déplacement.

Malgré ces absences, l’équipe bâtie aura fière allure. Le pack toulousain sera composé de Kakovin, Marchand, Jonhston en première ligne, Tekori et Maestri en deuxième ligne, Dusautoir, Picamoles et Nyanga en troisième ligne. La charnière sera composée de Doussain et Flood. Fickou et David seront au centre, Palisson et Matanavou aux ailes, Médard à l’arrière.

Le banc sera composé de Tolofua, Steenkamp, Albacete, Camara, Vermaak, McAlister, Huget et Pulu.

La Fédération Française de Rugby a désigné Monsieur Christophe Berdos pour arbitrer le match qui opposera Clermont-Ferrand au Stade Toulousain. Il sera assisté de Messieurs Christophe Mallet et Christophe Malterre. Le coup d’envoi sera donné ce dimanche à 21h en direct sur Canal+

 Résumé et temps forts

La première mi-temps de ce choc va être longtemps décevante avec deux équipes qui se craignent mais sont aussi brouillonnes dans les lancements de jeu avec de grosses difficultés en mêlées et sur les touches. Les clermontois vont maitriser le ballon quasiment tout le temps mais sont imprécis en attaque et trop lents au soutien sur les rares offensives. La défense toulousaine est elle très bien en place en agissant rapidement sur les rucks et en fermant bien les espaces au large.

Les clermontois se montrant imprécis au pied le score ne va guère évoluer dans la première demi-heure (3-3). Les dernières minutes seront toutefois plus productives avec un essai de Rougerie et une dernière pénalité pour faire gonfler le score.

La deuxième période a ensuite ressemblé à la première avec de l’intensité et de l’envie mais toujours des défenses bien en places. Les packs auront chacun leurs temps forts pour mettre leur équipe sur l’avancée. Toutefois le score n’évolue guère en dehors de quelques pénalités. Dans les dernières minutes, Toulouse tente d’accélérer un peu en profitant de l’apport de McAlister mais manque de précision pour déstabiliser Clermont.

Comme en première mi-temps c’est l’ASM qui termine mieux avec un deuxième essai par Fofana qui arrivera un peu tard pour espérer le bonus offensif. Les clermontois se lanceront tout de même dans une grande offensive pour y parvenir mais sans succès. Mais l’important ce soir était la victoire qui permet à l’ASM se revenir à hauteur du Stade Français en tête du Top 14. Cette victoire obtenue dans un match très intense même si peu spectaculaire sur le plan offensif lance idéalement le mois de janvier de l’ASM.

Temps forts

1ère minute : sur la première touche du match, les toulousains se mettent à la faute. Les clermontois tentent de déployer une action mais sans succès et Lopez tente un drop sans succès. L’arbitre revient à la pénalité mais la tentative de Lopez passe à côté.

6e : Clermont obtient une deuxième pénalité mais la tentative de Lopez passe à côté.

8e : Sur la première mêlée, l’arbitre sanctionne Domingo. Les toulousains ne tapent pas la pénalité à 50m et choisissent la touche. Les clermontois parviennent à voler le ballon sur le lancer et se dégagent.

11e : sur une longue action, les clermontois enchaînent les temps de jeu avec une percussion de Guildford puis une série de passes acrobatiques debout pour avancer jusque dans les 22m toulousain. Mais Flood très bon en défense arrive à récupérer le ballon car le soutien clermontois est en retard.

12e : 2ème touche touche toulousaine et 2ème touche volée par l’alignement clermontois. Une statistique qui confirme les difficultés du Stade Toulousain dans le domaine.

16e : la deuxième mêlée de la rencontre a du mal à se stabiliser. Cette fois c’est Johnston qui est pénalisé ce qui permet à Camille Lopez d’obtenir une pénalité pratiquement face aux poteaux. L’ASM ouvre le score et concrétise enfin sa domination de début de rencontre (3-0).

19e : La troisième mêlée de la rencontre est toujours aussi compliquée. L’arbitre réprimande d’abord Jonhston et Domingo en les menaçant d’un carton jaune. Puis c’est Kakovin qui est sanctionné. Lopez trouve une belle touche dans les 22m toulousain mais cette fois c’est l’alignement clermontois se fait contrer.

26e : un nouvel hors-jeu de Kakovin sur un regroupement offre une nouvelle pénalité aux clermontois. Parra la tente mais son ballon s’écrase sur la barre transversale qui renvoie le ballon. C’est le troisième échec clermontois sur pénalité.

32e : rare incursion toulousaine dans le camps clermontois. Les toulousains essaient de déplacer la défense jaune et bleue qui veille bien. Cudmore finit par arracher le ballon. Mais les toulousains remettent rapidement la pression et Rougerie se met à la faute dans un regroupement. Flood ne manque pas l’occasion d’égaliser (3-3).

33e : Toulouse a une mêlée dans ses 22m. Les clermontois décident de mettre la pression sur la poussée puis sur la sortie du ballon. Picamoles arrive tant bien que mal à sortir le ballon et transmet Doussain qui se fait contrer par Chouly sur sa tentative de dégagement. Flood récupère le ballon mais le perd face à un plaquage de Chouly et Zirakashvili. Vahaamahina récupère le ballon et transmet à Lopez qui accélère en attaquant la ligne avant d’allonger la passe sautée pour Rougerie qui va aplatir derrière la ligne. Lopez retrouve aussi son pied pour réussir la transformation (10-3)

40e : les clermontois mettent les toulousains en difficulté sur le jeu au pied. C’est d’abord Guildford qui chipe un ballon tapé par Lopez, puis un ballon tapé par Parra met Fickou sous pression. Sur la touche qui suit les clermontois sont proches d’aller à l’essai mais Zirakashvili échappe le ballon et l’arbitre revient à une pénalité. Camille Lopez en profite pour faire gonfler le score à la sirène de la mi-temps (13-3).

44e : La deuxième mi-temps démarre avec autant d’envie de chaque côté. Les clermontois tentent de relancer à la main dans leur 22m mais le soutien tardif derrière Zirakashvili offre une pénalité à Flood. Sa tentative passe à côté.

46e : le combat en mêlée entre Jonhston et Domingo est toujours aussi intense. Cette fois c’est le toulousain qui est sanctionné et Camille Lopez en profite pour augmenter l’écart (16-3).

52e : une énorme mêlée permet au pack clermontois d’enfoncer son homologue et d’avancer sur 20m. L’ASM déroule ensuite une longue action de près de 2 minutes. La conservation du ballon est bonne mais Toulouse ne cède pas. Finalement l’arbitre de touche signale un plaquage haut de Nyanga. Camille Lopez qui a réglé son pied ne manque pas l’occasion (19-3).

57e : le pack toulousain réagit bien en mêlée fermée et met l’ASM sur le recul par deux fois. McAlister profite de la pénalité pour réduire l’écart (19-6).

64e : le pack clermontois manoeuvre bien pour se rapprocher de la ligne. Le ballon sort et Lopez tente un petit coup de pied par dessus la défense. Fickou rate la réception à l’entrée de l’en-but et plusieurs clermontois se jettent. Mais La vidéo montre que ni Davies ni Fofana n’ont réussi à aplatir le ballon.

77e : Après une période brouillonne, Clermont revient dans les 22m toulousains et prend le temps de construire son action pour avancer. Après de multiples percussions pour concentrer la défense toulousaine, le ballon part à l’aile pour Fofana qui contourne les derniers défenseurs pour marquer le deuxième essai clermontois. Delany rate la transformation (24-6)

80e : L’ASM n’est plus qu’à un essai du bonus offensif et va tout tenter pour aller l’arracher dans les dernières minutes. Michelin pousse derrière ses joueurs mais la défense toulousaine s’accroche. Finalement Abendanon échappe le ballon et l’ASM doit se contenter d’une victoire sans bonus (24-6).

 Réactions

Camille Lopez : « Ce premier essai nous fait du bien. J’avais manqué deux pénalités dans mes cordes alors cet essai vient au bon moment. On a essayé de produire du jeu mais il y a encore du déchet, il faut savoir le gérer un peu mieux. Après il y a la victoire au bout, c’est ce qui était important. Dans ce Championnat, il vaut mieux être dans les deux premiers mais on est encore loin de la fin. Voilà, il fallait gagner, c’est fait, mais on a encore un match important la semaine prochaine contre Brive »

Wesley Fofana : « Il y a beaucoup de choses à revoir sur ce match. On est tombé sur une très belle équipe de Toulouse. C’était difficile. Il y a eu de l’intensité, peut être pas beaucoup de spectacle mais on s’est envoyé. Ce n’était pas un grand spectacle, il y a beaucoup de ballons tombés. Ca donnera beaucoup de choses à revoir, il y a matière à travailler. A la fin, après le deuxième essai, on s’est donné le petit objectif d’obtenir le bonus offensif, d’où des dernières minutes un peu chaudes, mais on est tombé sur une grosse équipe de Toulouse à qui l’on ne peut rien enlever. »

Louis Picamoles : « On a rien lâché jusqu’au bout mais Clermont a été bon, a eu une bonne conquête. Quand on perd des ballons comme on l’a fait, il est difficile de rivaliser. On retient quand même notre solidarité défensive. C’est un peu dommage de repartir avec zéro point après avoir encaissé deux essais dont un peu peu casquette. Tous ceux qui sont devant nous ont pris des points, on prend encore du retard. On va devoir cravacher pour rentrer dans les six. »

Thierry Dusautoir  : « On peut regretter la première période où l’on a pris dix points en quatre ou cinq minutes. A ce moment-là il devient compliqué de gagner. En seconde période, on fait trop de fautes. On essaye de rattraper les points perdus lors de la phase aller, mais on n’en a pas pris ici, donc on doit se concentrer sur le prochain match. »

 Photos

Découvrez des photos de la rencontre sur le blog photo de Bruno Courteix


Vous avez aimé cet article ?

Recevez les articles par e-mail :

Les dernières actus tous les matins dans votre boite e-mail

Partagez
Partagez-le avec vos amis pour le faire voyager et le faire connaître au plus grand nombre
Soutenez Cyberbougnat
Cyberbougnat n'affiche pas de pub et ne touche pas de subvention. Mais il faut tout de même un peu d'argent pour vivre. Alors soutenez la vie du site avec un coup de main ponctuel ou régulier. Les entreprises et collectivités peuvent aussi opter pour le sponsoring. Vous pouvez aussi aider Cyberbougnat via Tipeee

Auteurs
Bertrand

Clermontois et fier de l’être, j’ai conçu Cyberbougnat comme le webmag d’un clermontois pour les clermontois


Web Statistics