Cyberbougnat

Clermont - Castres : victoire difficile pour l’ASM réduite à quatorze (19-10)

Publié par Bertrand le vendredi 19 décembre 2014 à 10h23min, mis a jour le lundi 22 décembre 2014 à 07h59min - 967 lectures

Rugby - Top 14 - 13ème journée — Clermont a terminé la phase aller par une victoire contre sa bête noire. Mais menée dès la 2ème minute, imprécise au pied et réduite à 14 pendant 40 minutes, l'ASM a du aller puiser dans ses ressources pour l'emporter.

Fin de la parenthèse européenne magnifique et retour au Top 14 avec ce qui aurait pu être un match de gala. La venue de Castres est habituellement un gros morceau, seule équipe à s’être imposée 4 fois au Michelin en 10 ans, et on se rappelle leur victoire en barrage en mai dernier mettant fin à la série d’invincibilité à domicile de l’ASM. Mais les tarnais ont perdu de leur superbe et viennent cette fois en tant que lanterne rouge du Top 14.

 Dernier match de la phase aller

Deuxième du Top 14, l’ASM Clermont Auvergne pourrait reprendre son chassé croisé avec Toulon en ce mois de décembre même si sur cette journée les positions pourraient rester les mêmes. Si Clermont reçoit le dernier, Toulon reçoit Lyon (12e). Il y aurait pu avoir une très bonne affaire à faire pour les deux premières places avec le choc entre Grenoble (5e) et Paris (3e). Mais le Stade Français a réalisé une très grosse prestation au Stade des Alpes (30-43) et pris temporairement la place de leader.

Quant à Castres, s’il ne veut pas parler de revanche, Morgan Parra indiquait que la défaite en barrage restait dans la tête : « ne pas voir le jour dans ce match, c’est sûr que c’est dans un coin de la tête… »

C’est aussi le dernier match de la phase aller du Top 14 et l’ASM aura donc croisé tous ses adversaires à l’issue de cette rencontre.

 Opération maintien pour Castres

Le champion 2013 et vice-champion de France est bien mal en point dans ce Top 14 en occupant la dernière place. Le CO a revu ses ambitions et a rapidement fait une croix sur la coupe d’Europe après deux défaites. Les entraîneurs avaient ainsi mis les internationaux au repos avec l’intention de préparer la reprise du Top 14, et surtout les deux matches à domicile contre Montpellier et La Rochelle qui suivront ce match à Clermont.

Castres ne vise donc plus rien d’autre que le maintien qui passera pour eux par la capacité à ne plus perdre à domicile, 2 défaites en Top 14 cette saison dont la journée précédente contre le Racing, mais aussi prendre des points en déplacement ce qu’ils n’ont jamais fait cette saison. Les castrais ont pris des valises à Toulouse (35-6), Montpellier (43-10), La Rochelle (41-16) ou Bordeaux (59-7) et raté le coche à Lyon (28-18) ou à Brive (21-15). Les castrais ont ainsi encaissé 37 points en moyenne sur leurs 6 déplacements et permis à 4 de leurs adversaires de prendre le bonus offensif.

Pour autant, dans ce championnat très resserré, ils ne sont qu’à 2 points du maintien et 9 points des places en phases finales.

 La semaine et l’infirmerie

L’ASM sort de cette période européenne sans blessés et avec un effectif pratiquement au complet. Restent incertains les Naipolioni Nalaga, qui avait du renoncer au match de Coupe d’Europe à cause d’une lombalgie, et Jonathan Davies, victime la semaine dernière d’une lésion musculaire à l’ischio-jambier droit.

L’autre absence est bien entendu celle de Viktor Kolelishvili dont la saison est terminée après sa blessure contractée lors du choc face au RC Toulon (rupture complète du ligament croisé antérieur du genou ainsi que de lésions méniscales internes et externes associées).

Les joueurs ont bénéficié d’une journée de récupération cette semaine avant de retrouver l’entraînement. On peut imaginer que le staff fera tourner l’effectif tant pour gérer les organismes que pour éviter la décompression et ne pas louper la marche entre les deux compétitions. Franck Azéma juge ainsi « nécessaire d’apporter de la fraîcheur. »

Franck Azéma sait d’ailleurs que ce match ressemble à un piège mais que le nom de d’adversaire doit les maintenir en alerte : « C’est en fait plutôt facile de basculer d’une compétition à l’autre quand on reçoit une équipe comme Castres. On sait qu’ils vont nous proposer un gros combat. Notre semaine a été courte, nous ne pouvons pas nous disperser, il faudra rester particulièrement concentrés et appliqués pour contenir cette équipe qui n’est pas à sa place actuellement.  »

 Déclarations d’avant-match

Morgan Parra : « Ils cherchent de la motivation, et il n’y a pas mieux que venir jouer à Clermont pour se lâcher et se dire que l’on n’a rien à perdre. Il faut se mettre dans leur peau. Ils vont venir essayer de faire du jeu si le temps le permet, se rassurer en défense et sur leur collectif. Nous ne voulons pas être une victime, donc on doit essayer de conserver le niveau d’exigence de ces dernières semaines, continuer à progresser, et gagner surtout. »

Raphaël Chaume : « On se méfie énormément de cette équipe. Nous ne regardons pas le classement, nous savons qu’ils vont venir ici pour nous poser des problèmes. »

Julien Bardy : « Nous avons un groupe suffisamment étoffé pour aborder toutes les rencontres avec la même détermination… »

Rémi Talès : « On va déjà essayer de faire un bon match de rugby en montrant de la solidarité, car il faudra que nous en ayons pour rendre la partie difficile à Clermont. Aujourd’hui nous n’avons pas la prétention de dire que nous allons gagner à Clermont. Nous voulons, avant tout, retrouver notre vrai visage sur ce match. » 

 Le groupe castrais

Quatre joueurs passés par l’ASM évoluent cette année au Castres Olympique. Trois ont fait le déplacement en Auvergne : Combezou, Samson et Sivivatu.

Le XV de départ castrais : Palis ; Sivivatu, Combezou, Cabannes, Grosso ; (o) Tales, (m) Kockott ; Cabellero, Whetton, Babillot ; Capo Ortega, Gray ; Montes, Rallier, Lazar.

Remplaçants : Mach, Marmoiton, Samson, Bornman, Garcia, Kirkpatrick, Evans, Fa’anunu.

 Composition de l’ASM

Pas de surprise dans la composition de l’ASM. Franck Azéma a apporté beaucoup de fraicheur principalement dans le pack après le gros combat face au Munster. Seuls Damien Chouly et Sébastien Vahaamahina sont conservés.

En première ligne, Chaume et Ric encadreront Ulugia. Julien Pierre fait son entrée en seconde ligne. Bonnaire et Bardy encadront Chouly en troisième ligne. Le capitaine clermontois jouera ce soir soir son 200ème de championnat.

Moins de changement derrière le pack. Parra et Lopez conservent les clés du jeu. Au centre Rougerie est ménagé et remplacé par Stanley qui formera la paire avec Fofana. Dans le fond du terrain Guildford, Abendanon et Nakaitaci sont reconduits.

Le banc sera bien rempli avec les retours dans le groupe de Debaty et Jacquet, celui de Nalaga après sa lombalgie, mais aussi Kayser, Lapandry, Rado, Delany et Zirakashvili.

Coup d’envoi samedi 20 décembre à 20h45 au Stade Marcel Michelin et rencontre retransmise sur Canal + Sport. Le match était arbitré par Romain Poite, assisté de Salem Attalah et Bruno Gabaldon.

 Résumé du match

Le match débute avec une tentative clermontoise d’envoyer beaucoup de jeu, mais Castres défend et un ballon perdu permet à l’insaisissable Sivivatu de créer la brèche et mettre les tarnais sur l’avancée. Le ballon rebondit ensuite rapidement jusqu’à Grosso qui marque le premier essai. A la surprise générale Castres qui n’a pas marqué le moindre point à l’extérieur en Top 14 mène au score (0-7, 3e).

L’ASM court après le score

L’ASM est condamnée à courir après le score mais va se heurter à une équipe mise en confiance par cette première action. Bien en place en défense, les castrais ne lâchent pas beaucoup d’espace et s’attachent à empêcher Clermont de mettre en place des mauls en mettant rapidement au sol le porteur de ballon et ralentissent les regroupements. Clermont va bien s’approcher de la ligne d’essai avec de nombreuses tentatives de percées rapides mais sans parvenir à faire les derniers mètres. L’ASM doit ainsi se contenter d’une pénalité pour réduire le score de Lopez (3-7, 20e).

A la demi-heure de jeu, les castrais reviendront dans le camp clermontois et auront même une pénalité pour creuser l’écart mais la tentative de Kockott passe à côté alors qu’elle semblait facile (31e). Les esprits s’échauffent sur la pelouse avec quelques frictions et Castres est sanctionné plusieurs fois. Lopez en profite pour ramener Clermont à un point (6-7, 34e).

Carton rouge pour Bardy

La première mi-temps se termine par une grosse offensive avortée clermontoise et quelques échanges de fautes, mauvais gestes et marrons. Caballero récolte un carton jaune pour une énième entrée sur le côté et Bardy récolte un carton rouge pour une tentative de coup de tête. Les deux équipes attaqueront la deuxième mi-temps à 14 mais Castres jouera la dernière demi-heure en supériorité numérique.

Dès le début de seconde mi-temps l’ASM essaie de reprendre l’avantage pendant qu’elle n’est pas en infériorité numérique. Elle obtient rapidement une pénalité lointaine mais la tentative de Lopez passe à côté (41e). Fofana va ensuite trouver une très belle brèche mais encore une fois Castres retarde la sortie du ballon dans le ruck. Lopez obtient une nouvelle pénalité mais échoue une nouvelle fois (45e). Il laissera ensuite le rôle de buteur à Parra.

Guildford assome Castres

Castres se sent en mesure de faire un peu plus de jeu mais les clermontois arrivent maintenant à les contrer dans les rucks. Mieux, Guildford anticipe une longe passe de Talès pressé par la défense vers Sivivatu et file seul pour marquer l’essai entre les poteaux. Parra transforme et l’ASM passe devant avant de se retrouver en infériorité numérique pour la dernière demi-heure (13-7, 50e). Cet essai en interception va aussi mettre un coup sur la tête des tarnais alors qu’elle redynamise les clermontois.

Castres va réduire le score sur pénalité (55e) mais dès la remise en jeu Guildford conteste bien un ballon au sol qui permet à Parra de recreuser l’écart avec une pénalité qui rentre l’aide du poteau (16-10, 56e).

Même en infériorité numérique l’ASM fait le jeu et Castres continue à multiplier les fautes dans les regroupements. Si l’arbitre ne siffle pas tout, une pénalité jouée vite par Parra à la main l’oblige à donner un jaune à Capo Ortega pas du tout à 10 mètres. La tentative de Parra passe juste sous la barre, mais l’ASM est de nouveau à égalité numérique pour 10 minutes (63e). L’ASM profite de cette période pour gérer le score.

Malgré l’infériorité numérique les clermontois vont même ensuite faire gonfler leur avance. La mêlée clermontoise, renforcée par Guildford, enfonce complètement la castraise et Parra en profite pour mettre l’ASM à l’abris d’un essai transformé (19-10, 73e).

Dans les dernières minutes, Castres se réveille pour essayer de ne pas revenir bredouille de son déplacement. Ils vont camper dans le camp clermontois et attaquer même longtemps après la sirène pour aller à l’essai sans réussir à passer la défense clermontoise qui ne lâche pas le bonus défensif aux castrais. Malgré un scénario compliqué et un carton rouge, l’ASM remporte ce match important contre sa bête noire. Un match de qualité médiocre mais dont l’issue favorable est importante pour le moral

L’ASM boucle aussi cette phase aller en seconde position avec 40 points. C’est Toulon qui est champion d’automne avec 42 points. Castres reste lanterne rouge.

 Réactions

Damien Chouly : « C’était encore une fois l’entame qui nous fait défaut. On ne respecte pas les consignes et on joue un peu trop dans notre camp. On se fait contrer par les castrais. Ensuite on est naïfs sur la sur la discipline. »

David Darricarrère (entraîneur du Castres Olympique) : « Ce soir, vu la physionomie du match, on a beaucoup de frustration de repartir sans aucun point. On a bien entamé et bien fini le match, on était solidaires, notamment en défense, et on a osé. C’est une bonne chose pour la suite, mais on aurait vraiment aimé ramener un point, voire plus. »


Vous avez aimé cet article ?

Recevez les articles par e-mail :

Les dernières actus tous les matins dans votre boite e-mail

Partagez
Partagez-le avec vos amis pour le faire voyager et le faire connaître au plus grand nombre
Soutenez Cyberbougnat
Cyberbougnat n'affiche pas de pub et ne touche pas de subvention. Mais il faut tout de même un peu d'argent pour vivre. Alors soutenez la vie du site avec un coup de main ponctuel ou régulier. Les entreprises et collectivités peuvent aussi opter pour le sponsoring. Vous pouvez aussi aider Cyberbougnat via Tipeee

Auteurs
Bertrand

Clermontois et fier de l’être, j’ai conçu Cyberbougnat comme le webmag d’un clermontois pour les clermontois