Cyberbougnat

Clermont - Bayonne : Victoire compliquée pour l’ASM (28-16)

Publié par Bertrand le samedi 7 mars 2015 à 11h27min, mis a jour le samedi 7 mars 2015 à 20h46min - 1244 lectures - 1 partage

Rugby - Top 14 - 19ème journée — Au coeur du Tournoi des 6 Nations, l’ASM a retrouvé le Top 14 avec la réception de Bayonne. Si Clermont a bien confirmé sa place de leader, le contenu du match laisse des regrets avec un point de bonus manqué mais surtout une difficulté à imposer son jeu face à une très bonne équipe basque. Bayonne repart même avec des regrets.

 Situation au classement avant la rencontre

L’ASM débute cette journée en leader du Top 14 avec un point d’avance sur Toulon et 2 sur le Stade Français. Ce match contre Bayonne est le premier match d’une série de deux réceptions avec la venue de Bordeaux la semaine prochaine. Avant d’aller au Stade Français et jouer le quart de finale de Coupe d’Europe l’ASM rentre dans une période cruciale.

L’ASM doit ainsi bonifier son nul au Racing par deux victoires et si possible le bonus offensif pour prendre le large et se mettre à l’abri dans la course aux phases finales. Ce match se place aussi dans une montée en puissance programmée même sans les internationaux. Les clermontois ont d’ailleurs travaillé physiquement dans ce sens et Franck Azéma attend une amélioration dans le jeu et plus de réalisme. Il sait aussi appliqué à remettre les internationaux dans le bon sens moralement même si tous ne participeront pas à cette rencontre.

De son côté, l’Aviron Bayonnais est 10ème du championnat avec seulement 4 points d’avance sur Lyon (13ème). Les bayonnais restent toutefois sur une victoire probante contre le Stade Français (23-6).

Les bayonnais recevront la semaine prochaine Castres dans un match très important pour le maintien puis le Racing-Métro. Ce qui explique en partie que Bayonne fasse souffler des joueurs très utilisés et lancent dans le grand bain des Espoirs.

 Les petites phrases d’avant-match

Franck Azéma : « Même si la saison est encore longue, nous avons à cœur de tenir ce rang-là ! Notre objectif reste de terminer dans les deux premiers et éviter le match de barrage. Cela passera par deux bonnes réceptions à commencer par celle-là face à Bayonne. Après une période entrecoupée, il faut vite retrouver notre jeu. Continuer de produire, et aller vers plus de maîtrise. Les internationaux sont revenus ‘touchés’, à nous de les épauler et de réunir les conditions pour les remettre en selle rapidement.  »

Aurélien Rougerie : « Ça fait un petit moment que je travaille pour essayer de rattraper les copains, en termes fonctionnel pour mon bras, et physiquement pour avoir un peu de rythme, mais c’est ce qui devrait me manquer un peu... »

Ludovic Radosavljevic : « Bayonne et Bordeaux nous serviront aussi à préparer les grosses échéances qui viendront. On veut garder cette première place pour s’éviter un barrage, donc ça passe par une victoire ce week-end. »

Jean Monribot : « Il fallait tourner. Il y a des joueurs qui ont énormément joué. Il fallait les laisser un peu au repos pour éviter qu’ils se blessent. Ce week-end, on a essayé de mettre des joueurs assez frais et des jeunes joueurs qui ont l’opportunité de montrer qu’ils poussent derrière nous. Personnellement j’aime ces matchs, quand il y a des jeunes qui entrent dans l’effectif. Ils ne se posent pas de questions. Ils foncent. Je suis ravi d’être capitaine d’une équipe comme celle de ce week-end. »

Dewald Senekal : « On ne va pas là-bas pour faire le nombre et pour préparer le match de Castres. Il y a certaines époques, on est parti là-bas et on a pris des leçons de rugby. Même si on aligne d’autres joueurs cette saison, on doit donner une continuité et une suite à notre projet. Il ne faut surtout pas refaire les matchs passés. Ce serait aussi un manque de respect vis-à-vis des Clermontois. »

 Composition des équipes

Outre la blessure de Morgan Parra, Clermont a aussi perdu pendant le week-end Wesley Fofana et Julien Bardy. Les absences sont évalués à 2-3 semaines pour l’un et 1 mois pour l’autre.

Franck Azéma a également du accorder une semaine de congés à Jonathan Davies et Benjamin Kayser afin de respecter la convention signé avec la LNR. L’entraîneur clermontois a aussi décidé de ne pas faire jouer Fritz Lee et Camille Lopez qui étaient toutefois à l’entraînement cette semaine.

La première et la troisième lignes seront identiques à celles alignées à La Rochelle. Debaty, Ulugia et Ric rébuteront en première, Bonnaire et Lapandry encadreront Yato en troisième ligne. Le fidjien signe déjà sa cinquième titularisation de la saison après sa première à Bayonne. Pour son retour après sa blessure, Cudmore formera l’attelage du pack avec Vahaamahina pour la 9ème fois de la saison.

Ludovic Radosavljevic et Brock James formeront la charnière. Rougerie fait son retour au centre après sa blessure et sera associé à Stanley. Guildford et Nakaitaci prendront les ailes alors que Buttin sera titulaire à l’arrière.

Le banc sera costaud et expérimenté avec Paulo, Domingo, Pierre, Chouly, Lacrampe, Delany, Nalaga et Kotze.

Composition de Bayonne

Les deux saisons passées, Bayone avait décidé de faire l’impasse à Clermont. Les bayonnés s’étaient inclinés 55-0 l’an dernier. Patricio Noriega a cette année décidé de composer une équipe mixte avec de nombreux jeunes joueurs encadrés par des joueurs expérimentés. Une manière pour lui d’élargir le groupe pour le rendre compétitif. Contrairement aux autres années, Bayonne a mieux préparé cette intégration avec des jeunes qui ont joué lors du Challenge Européen. Leur difficulté fut de passer l’heure de jeu avec de lourdes défaites à Exeter et au Connacht.

Bastien Fuster (22 ans), Lalakai Foketi (20 ans), Jon Elissalde (22 ans) seront titulaires et ce sera même la première apparition en Top 14 du demi de mêlée et capitaine des espoirs Bastien Duahlde (21 ans) et du deuxième ligne Allan Gravier (21 ans).

Cette rencontre permettra aussi à Charles Ollivon de faire son retour après sa blessure au genou. Le futur clermontois Scott Spedding fait partie des joueurs très sollicités laissés au repos pour préparer les prochains matches.

Titulaires : Bustos Moyano ; Fuster, Foketi, Lovobalavu, Elissalde ; (o) Ugalde, (m) Duhalde ; Fa’aoso, Ollivon, Monribot ; Gravier, Senekal ; Muller, Roumieu, Pointud.
Remplaçants : Labouyrie, Lapeyrade, Taele, Chouzenoux, Rouet, Otazo, Ancely, Van Rensburg.

Coup d’envoi à 18h30 sur la pelouse du Michelin. Rencontre retransmise en direct sur Rugby + (Canal 256). Elle était arbitrée par Maxime Chalon assisté par M. Blasco et M. Dejean ainsi que M. Bessot à la vidéo.

 Temps forts du match

Bayonne n’était pas venu en victime expiatoire et savait qu’il faudrait s’accrocher pour résister à la vague jaune et bleue des premières minutes. Mais les bayonnais n’ont pas eu le temps de toucher le ballon qu’ils encaissaient déjà un essai. Clermont déploie rapidement son jeu, Buttin vient créer le surnombre dans la ligne puis transmet à Rougerie qui fixe son défenseur et transmet à Yato qui plonge derrière la ligne en coin (7-3 avec la transformation, 2e).

Bayonne réagit immédiatement et se montre costaud devant. Les basques s’approchent de la ligne d’essai et provoquent une faute clermontoise qui permet à Bustos-Moyano de marquer les premiers points basques (7-3, 7e).

Sur le renvoi, Bayonne veut remonter le terrain à la main, mais les défenseurs clermontois forcent un bayonnais à garder le ballon au sol sur sa ligne des 22m en face des poteaux. La pénalité est une formalité pour James (10-3, 9e).

Bayonne repart à l’attaque et se montre très tranchant ballon en main pour s’approcher de la ligne d’essai clermontoise mais va prendre la foudre. Les clermontois récupèrent le ballon à 5m de la ligne et Bonnaire lance le contre. En quelques relais il aboutit 80m plus loin par un dernier crochet de Yato pour éviter le dernier défenseur et marquer le deuxième essai. James manque la transformation (15-3, 13e). Le fidjien signe au passage son 5ème essai en autant de titularisations mais n’aura pas l’occasion de marquer le 6ème en sortant dès la 23ème minute pour une douleur aux ischio-jambiers.

Brock James rattrape immédiatement son premier raté par une pénalité à 40m après la première mêlée de la rencontre (18-3, 17e). Bayonne continue de s’accrocher et tente de jouer à la main. Guillaume Rouet, rentré après la blessure de Bastien Duhalde, essaie de se faire la malle ce qui permet à Bayonne d’obtenir une pénalité. Martin Bustos-Moyano la rate (22e).

Bayonne domine

Bayonne ne veut pas prendre une valise et envoie du jeu qui met les clermontois en difficulté. Franck Azéma regrettent que ses joueurs plaquent trop haut et ne parviennent pas à faire tomber les basques. Ainsi, face aux charges de Pointud, Roumieu, Senekal et leurs coéquipiers les clermontois font quelques fautes. L’arbitre les trouve trop nombreuses et envoie Vahaamahina sur le banc pendant 10 minutes avec un carton jaune (28e). Bayonne est dans un temps fort et insiste en demandant des pénaltouches mais le deuxième lancer est mauvais et c’est Ulugia qui récupère le ballon (29e). Clermont se dégage mais pas pour longtemps.

La tension va ensuite monter sur la pelouse. Après la touche manquée c’est Roumieu qui est rappelé à l’ordre pour une charge à contre temps jugée trop « énergétique » par l’arbitre. Sur la touche suivante, les avants se jugent une nouvelle fois . Des comportements qui montrent que Bayonne ne veut rien lâcher.

Les bayonnais font jeu égal et se sentent forts alors qu’ils sont en supériorité numérique. Sur une pénalité lointaine, ils n’écoutent pas leur entraîneur qui voulait tenter et choisissent la touche. Bien leur en prend, car ils maitrisent parfaitement le lancé et Roumieu se couche derrière la ligne. Bustos-Moyano réussit la transformation (18-10, 38e). Bayonne a bien négocié sa supériorité numérique car et Vahaamahina revient en jeu juste après.

Toutefois, a défaut d’avoir la maitrise du jeu, l’ASM se montre réaliste. Sur une charge de Stanley, un bayonnais ne fait pas l’effort de se dégager du plaquage. Brock James ne rate pas l’occasion de redonner 11 points d’avance aux clermontois (21-10, mi-temps).

Seconde mi-temps compliquée

La seconde mi-temps ne va guère rassurer les supporters clermontois. Elle débute par un pénalité de Bustos-Moyano qui permet à Bayonne de revenir un peu (21-13, 42e). Bayonne ne flanche toujours pas et l’ASM va se montrer moins réaliste.

Brock James manque ainsi deux pénalités (47e et 61e) alors que Bustos-Moyano ramène les siens à seulement 5 points (21-16, 60e). Une situation qui énerve Franck Azéma sur le bord de la pelouse. Il avait ainsi envoyé du sang neuf sur la pelouse avec 5 changements avant l’heure de jeu. Mais son équipe avait surtout besoin d’enchaîner les temps de jeu.

Aussi dès que les clermontois enchaînent un peu, les bayonnais sont dépassés. En témoigne une grosse offensive avec beaucoup de jeu qui aurait pu aller à l’essai. Cela ne passe pas mais Gravier est exclu temporairement pour un acte d’anti-jeu (63e). Les clermontois choisissent d’insister avec une pénaltouche pour aller à l’essai mais ils se font contrer par l’alignement basque.

Vu la tournure du match les bayonnais rêvent d’une victoire mais les clermontois vont doucher leurs ambitions avec une accélération. D’un démarrage de Delany dans les 22m clermontois, le ballon va remonter le ballon avec les charges successives de nombreux jaunards et des choix rapides de Lacrampe. Guildford est bloqué avant la ligne, mais Lapandry relève le ballon et propulse Bonnaire derrière la ligne. Delany passe la transformation et remet l’ASM à l’abri d’une mauvaise surprise (28-16, 69e).

Mais l’ASM continue aussi à multiplier les imprécisions. Après une bonne mêlée dans les 22m bayonnais, l’ASM enclenche bien avec une grosse charge de Rougerie, mais Kotze échappe ensuite le ballon. Les bayonnais contrent et remontent le terrain et un en-avant de Buttin va leur donner une bonne mêlée dans les 22m clermontois. Heureusement, une bonne défense de Domingo va leur permettre de récupérer le ballon et se dégager (75e).

L’ASM rate le bonus

Clermont qui n’est qu’à un essai du bonus offensif repart ainsi de l’avant et multiplie les charges. Les clermontois vont arriver jusque sur la ligne mais manger l’essai par des mauvais choix. Finalement, l’arbitre leur donne une pénalité à 5m au pied des poteaux. Ils choisissent la mêlée. La bataille des pack est féroce et plusieurs mêlées se succèdent car les bayonnais sont en travers et font tourner. L’arbitre avertit les basques et Clermont insiste alors logiquement. Mais la dernière mêlée après la sirène a du mal à se stabiliser et l’ASM n’arrive pas à enchaîner. L’arbitre siffle la fin du match et l’ASM se contente d’une victoire à 4 points.

Même si elle n’a pas brillé, le contrat est rempli pour l’ASM qui conserve la tête du Top 14. Derrière, le Stade Français a fait une très belle opération en s’imposant à la dernière minute à Bordeaux. Toulon joue à 20h45.

 Réactions d’après-match

Vincent Debaty : « Je ne sais pas si c’est du relâchement, on est tombé sur une équipe de Bayonne qui avait vraiment envie, qui était vraiment pénible sur les rucks et les phases de combat. Ils n’ont rien lâché du début à la fin et du coup on a perdu pas mal de ballons dans les moments importants. On n’a pas douté, on s’es dit qu’il fallait surtout se resserrer et faire ce que l’on savait faire : garder les ballons, arrêter de les jeter et les perdre, jouer les contre-attaque car ils n’avaient rien à perdre. »

Damien Chouly : « Un peu des deux. La victoire est importante, on continue notre chemin. C’est vrai que quand on voit les occasions que nous avons eu, on peut regretter de ne pas avoir décrocher cet essai supplémentaire qui nous aurait permis d’avoir le bonus. Notamment sur la dernière action où on est bien en mêlée et l’arbitre nous dit de jouer le ballon et au final l’action n’aboutit pas. C’est dommage, c’est un peu les regrets qu’on a ce soir.
La Coupe d’Europe est l’objectif à moyen terme mais il y a aussi le Top 14. Là on était en plein dedans et on sait que rester aux avant-postes passe par des victoires abouties et si possible avoir le maximum de points.
Demain on va rebasculer sur l’Equipe de France, mais déjà ce soir c’est la satisfaction de retrouver tous les copains, jouer avec eux et gagner surtout.
 »

Charles Ollivon : « C’est sûr vu ce que l’on a donné pendant la préparation ou aujourd’hui c’est un peu décevant. On a appliqué le plan de jeu mis en place. C’est décevant, mais il y a des motifs de satisfaction pour le week-end prochain où on récupèrera des joueurs cadres. Tout n’est pas à jeter, loin de là. il faut s’appuyer sur certaines actions réalisées aujourd’hui. On est forcément déçu du résultat. On ne peut pas se permettre un carton jaune et 10 minutes à 14. On l’a payé cash. On paie aussi cash deux relâchements en début de match qui font 12 points. On sait la qualité de tous les joueurs de Clermont. On a pas réussi à combler le retard même si on revient très bien au milieu du match. »


Vous avez aimé cet article ?

Recevez les articles par e-mail :

Les dernières actus tous les matins dans votre boite e-mail

Partagez
Partagez-le avec vos amis pour le faire voyager et le faire connaître au plus grand nombre
Soutenez Cyberbougnat
Cyberbougnat n'affiche pas de pub et ne touche pas de subvention. Mais il faut tout de même un peu d'argent pour vivre. Alors soutenez la vie du site avec un coup de main ponctuel ou régulier. Les entreprises et collectivités peuvent aussi opter pour le sponsoring. Vous pouvez aussi aider Cyberbougnat via Tipeee

Auteurs
Bertrand

Clermontois et fier de l’être, j’ai conçu Cyberbougnat comme le webmag d’un clermontois pour les clermontois