Cyberbougnat

Victoire de l’ASM Clermont Auvergne contre Grenoble (30-26)

Publié par Bertrand le jeudi 14 août 2014 à 09h01min, mis a jour le jeudi 21 août 2014 à 09h42min - 1543 lectures - 1 partage

Rugby - Top 14 - 1ère journée — Après un gros mois de préparation, l'ASM a retrouvé la compétition au Michelin avec la ferme envie de ne pas rater ses débuts. Mais faute d'avoir tué le match, Grenoble s'est accroché jusqu'au bout.

 L’avant match

L’ASM Clermont Auvergne débute samedi 16 août à 14h45 (Canal+) ce que Franck Azéma appelle le « marathon du Top 14 » avec la venue de Grenoble au Michelin. Un rendez-vous plutôt inhabituel, l’ASM demandant chaque saison à débuter loin de ses bases plutôt que débuter un week-end du 15 août dans une ville bien vide. Mais une dizaine d’équipes ont émis le même souhait de commencer à l’extérieur, certaines pour des travaux dans leur stade.

Ses souhaits n’ont donc pas été exaucés. L’ASM n’était d’ailleurs pas certaine de remplir le Michelin et vendait 1500 places en pesage à 10 euros ce mercredi au Carré Jaude 2. Le club ne sait pas non plus combien parmi les plus de 10.000 abonnés seront encore en vacances samedi. Les supporters présents découvriront en tout cas les nouvelles règles : chronométrage des transformations et pénalités et surtout le bonus défensif ramené à 5 points d’écart seulement.

La préparation entamée le 8 juillet est donc terminée et les clermontois savent qu’ils rentrent dans les choses sérieuses. Il est donc temps pour ce nouveau groupe de « passer au révélateur du Top 14 » comme le dit son entraîneur. La préparation fut bonne, mais les matches amicaux sont une chose, et la compétition une autre. Franck Azéma lui même avouait que les deux matches contre Montpellier (35-19) et le Connacht (42-7) n’avaient pas été les oppositions attendues et espérées. Elles ont tout de même montré de bonnes choses et notamment la bonne intégration des recrues.

Des joueurs déterminés

Cette semaine, l’entraînement ne fut pas ouvert au public et tout juste 20 minutes ce mardi à la presse pour quelques images. Les joueurs qui se sont prêtés aux conférences de presse mardi ont aussi montré l’importance accordée à ce match et surtout à bien débuter la saison. Lui comme les autres, sait à quel point il sera important cette saison encore d’assurer les victoires au Michelin, en attendant de voir comment l’équipe voyage, ce qui fut un point faible de l’année 2014.

Nouveau capitaine, Damien Chouly base son rôle sur l’exemplarité sur le terrain. Il sait aussi qu’il sera jugé par les résultats de son équipe et que figurer dans les six premiers du championnat passera par des victoires à domicile où le public répondra présent malgré la fin de saison dernière.

Content de retrouver le terrain après une année galère, Camille Lopez sait lui aussi combien il est important de bien débuter le championnat et qu’il faudra mettre « la bonne intensité » dès ce week-end.

Même son de cloche chez Loïc Jacquet : « Nous devrons être prêts car ce match conditionnera cette nouvelle saison que nous devons attaquer avec un état d’esprit de gagnant ! » Le deuxième ligne a aussi une formule qui fait mouche : « Nous avons mal terminé en mai dernier. Castres a ouvert les portes du Michelin, à nous de les refermer. » Il est donc temps de redémarrer une nouvelle série.

Infirmerie

Franck Azéma aura le choix pour composer sa première équipe. Même si quelques joueurs sont indisponibles ou incertains il dispose de quasiment tout son groupe.

Julien Pierre et Benjamin Kayser ne participeront pas à la reprise du Top 14. Thierry Lacrampe (déchirure aux ischio-jambiers) est lui aussi forfait.

Viktor Kolelishvili, victime d’une béquille en fin de première période face aux Irlandais du Connacht devra rester aux soins lors des prochains jours et est très incertain pour cette première journée.

Davit Zirakashvili (déchirure aux ischio-jambiers) et Jonathan Davies (fracture du 2ème métatarse du pied droit) sont sur le chemin de la reprise et devaient reprendre l’entraînement collectif en ce début de semaine. Pour Franck Azéma il faudra toutefois attendre un peu avant de voir Jonathan Davies sur le terrain.

Grenoble mise toujours sur le début de saison

Cette réception met de suite les clermontois dans le bain et les contraint aussi à viser déjà la victoire contre une équipe de Grenoble qui a pris soin comme les saisons précédentes d’être prête rapidement pour attaquer fort et vite se mettre à l’abri. Les deux dernières saisons, Grenoble avait pris 33 et 34 points sur la première moitié de saison, contre seulement 20 sur la seconde partie. Les grenoblois n’ont d’ailleurs pas gagné un match depuis leur dernière victoire contre l’ASM le 14 février dernier.

Pour bien préparer cette saison, les grenoblois se sont cette année offert une tournée Argentine avec deux rencontres contre les Pumas. Un lointain voyage de deux semaines soldé par deux défaites (44-21 et 55-22) mais qui avait aussi pour but de souder une équipe très fortement remaniée avec une vingtaine de départs et douze recrues venues de France comme Jonathan Wisniewski (Racing), d’Irlande ou de l’autre hémisphère. Les isérois ont terminé leur préparation en fanfare contre les Harlequins samedi dernier (31-10). De quoi les rassurer avant d’attaquer le championnat.

Les grenoblois viennent à Clermont sans pression et visent en fait surtout de ne pas louper leur premier match à domicile contre Bordeaux-Bègles, le 30 août, d’autant que cette saison ils joueront tous leurs matches au Stade des Alpes. Le troisième ligne du FCG Fabien Alexandre résume leur état d’esprit : « on a deux gros matches à Clermont puis à Montpellier pour se jauger et être vraiment prêts pour le premier match à la maison. » Bien entendu dans un Top 14 aussi serré, aucune équipe ne fera une croix sur une victoire à l’extérieur si elle se présente.

Cyril Lafon au sifflet

Comme pour le dernier match de phase régulière, c’est l’arbitre du comité du Lyonnais Cyril Laffon qui arbitrera ce match. L’an dernier il avait aussi arbitré la réception du Racing.

 Composition des équipes

Pour ce premier match les supporters du Michelin pourront voir les nouvelles recrues. Seul Jonathan Davies, trop juste, et Viktor Kolelishvili, légèrement touché à la cuisse, seront absents. John Ulugia sera lui sur le banc.

Sébastien Vahaamahina sera aligné en deuxième ligne à côté de Jamie Cudmore. Zac Guildford sera à l’aile et Nich Abendanon à l’arrière. Avec Julien Malzieu à l’autre aile, ils formeront une attaque déjà vue en action à Issoire.

Pour cette ouverture du Top 14 au Michelin, le nouveau capitaine Damien Chouly inaugurera son capitanat et glisse à l’aile, laissant le couloir à Fritz Lee. Julien Bardy complètera cette troisième ligne. La première ligne sera bien connue avec Debaty, Paulo et Ric. Derrière le pack, c’est la charnière Radosavljevic - James qui conduira le jeu. Noa Nakaitaci - Aurélien Rougerie seront associés au centre.

Le banc aura de l’allure avec la recrue John Ulugia, Chaume, Jacquet, Bonnaire, Parra, Lopez, Fofana et Kotze.

Du côté de Grenoble, l’équipe sera quasiment semblable à celle alignée lors du dernier match amical victorieux contre les Harlequins. Deux exceptions, Hendrik Roodt remplace Ross Skeate en deuxième ligne, tandis que Charl McLeod débutera à la mêlée à la place de Joannes Henry, qui débutera sur le banc. Il faudra tout particulièrement surveiller les débuts en Top 14 du rapide sud-africain Gio Aplon (17 sélections).

JPEG - 71.2 ko
Thomas Domingo et les Bleus se souviennent bien de Gio Aplon

 Le film du match

L’ASM n’était pas certaine cette semaine de faire le plein en plein week-end du 15 août, mais le Michelin n’était pas très loin d’afficher complet pour cette première journée de Top 14.

Gros démarrage de Clermont

Grenoble est venu avec la volonté de jouer et essaie de mettre la main sur le ballon mais l’ASM se met très rapidement en action. Sur une touche clermontoise, Chouly dévie et le ballon part vite au large jusqu’à Malzieu sur l’aile. L’ailier est repris mais converse le ballon dans le terrain et Abendanon trouve Ric lancé qui passe la ligne en force pour le premier essai clermontois de la saison (7-0, 6e). Les grenoblois n’ont pas le temps de respirer qu’ils sont de nouveau sous pression. Rougerie et Nakaitaci cherchent la brèche dans l’axe, le jeu part sur une aile puis James envoie une passe au pied magistrale de l’autre côté du terrain pour Chouly seul en coin qui capte le ballon après rebond et aplatit (14-0,10e).

On retrouve en ce début de match une équipe clermontoise fidèle à sa tradition de jeu et de vitesse et a fait preuve de beaucoup de réalisme ce qui satisfait Franck Azéma. Seul point noir de ce premier quart d’heure pour Clermont la sortie sur blessure de Ric remplacé par Kotze.

Grenoble revient dans le match

Après ce premier quart d’heure, l’ASM va toutefois baisser de régime et Grenoble en profite. Les isérois reviennent avec une pénalité (14-3, 15e) puis un bel essai. Sur un ballon récupéré sur une attaque de Nakaitaci les grenoblois remontent tout le terrain et Ratini marque l’essai (14-10, 21e). Blessé à la cheville sur le début de l’action, Nakaitaci sort et est remplacé par Fofana.

L’ASM remet alors la pression et se rapproche très rapidement de la ligne d’essai. Il faut une intervention litigieuse d’un grenoblois pour avorter une actions d’essai et James doit se contenter d’une pénalité (17-10, 24e). Grenoble souffre mais s’accroche. Wisniewski manque une première pénalité mais profite d’une seconde pour remettre son équipe dans le bonus (17-13, 30e).

Après ce coup de mou, Clermont remet le pied sur l’accélérateur et déploie son jeu fait de fixations et libérations rapides et successives pour balayer le terrain. Chouly, Rougerie, Lee ouvrent ainsi leur brèches et c’est Bardy qui termine le travail en s’écroulant derrière la ligne pour le troisième essai clermontois (24-13, 35e).

Mais Grenoble reste dans le match en réagissant immédiatement. Héguy croise pour Hunt qui profite d’un replacement défensif clermontois approximatif pour s’infiltrer et transmettre à Gengenbacher pour le deuxième essai grenoblois (24-20, 36e).

L’ASM mène de 4 points à la mi-temps malgré ses trois essais. Les clermontois semblent en mesure de marquer sur chaque action mais n’ont pas tué le match. Leurs errements défensifs ont permis aux grenoblois de revenir.

Le match se crispe

Les deux équipes vont rapidement faire rentrer du sang neuf dans cette deuxième mi-temps. Grenoble change deux avants, et Ulugia et Parra rentrent à la 47ème minute côté clermontois.

Tout est possible en ce début de seconde période. Wisniewski manque une pénalité et Clermont se voit refuser son 4ème essai. Malzieu avait aplati entre les poteaux après une percée de Fritz Lee mais l’arbitre vidéo refuse l’essai pour une obstruction de Rougerie (49e).

Le match se crispe et les contacts se font plus rugueux. Franck Azéma donne ses consignes mais Grenoble profite d’une faute de Chouly pour revenir à 1 point seulement (24-23, 53e). Clermont fait trop de fautes et moins précise dans son jeu au large et décide donc de resserrer dans l’axe. Après une longue séquence, Grenoble se met à la faute et James redonne un peu d’air (27-23, 58e).

Clermont ne ne met pas à l’abri

Le scénario du match a donné plus d’énergie à Grenoble et l’ASM a du mal à remporter les rucks. Les grenoblois retardent maintenant tous les ballons dans les regroupements ce qui oblige James a jouer plus au pied. Les clermontois cherchent alors de nouvelles solutions. Fritz Lee est remplacé par Bonnaire et Chouly repasse dans l’axe. La sortie sur saignement de Malzieu permet à Camille Lopez de rentrer au centre. Chaume remplace Debaty en première ligne, et Jacquet remplace Vahaamahina.

Wisniewski profite lui d’une nouvelle faute clermontoise pour recoller encore un peu plus au score (27-26, 67e. Clermont sent qu’il faut accélérer. Guildford et Lopez chargent pour lancer enfin une belle séquence. Grenoble se met à la faute mais James manque la pénalité (70e). Si cette action se termine sans point elle redonne en tout cas de la vigueur aux clermontois. Ils profitent d’une faute de Grenoble pour reprendre un peu d’avance et se mettre à l’abri d’une pénalité ou d’un drop (30-26, 75e.

La dernière action sera pour Grenoble qui aurait pu avoir l’occasion d’essayer d’aller marquer mais finalement Wisniewski tape en touche pour assurer le bonus défensif qui est finalement une très bonne opération pour eux compte tenu du premier quart d’heure.

L’ASM a donc retrouvé la victoire. Après 10 minutes de récital, les clermontois ont manqué de tuer le match et laissé Grenoble revenir. Les isérois ont su en profiter et se sont accrochés jusqu’au bout.

 Réactions

Damien Chouly : « En tant que capitaine, j’avais plus de responsabilité et je devais avoir plus de lucidité sur le jeu et l’équipe. On s’attendait à un match compliqué et ce fut le cas. Il y a encore beaucoup de travail. On fait une bonne entame, en étant appliqués dans la stratégie et la réalisation avec deux essais. Après on a eu tendance à faire la passe de trop et Grenoble en a profité pour revenir dans le match et s’accrocher jusqu’au bout. L’important c’est de ne pas s’affoler c’est pour ça qu’en fin de match on a essayé d’attaquer plus de face cette défense pour obtenir des pénalités précieuses. »

Julien Bonnaire : « On ne peut pas dire que c’était extraordinaire. On est capable de faire de bons lancements puis de se trouer juste derrière. Il y a du travail, à nous de monter le niveau. »

Franck Azéma : « On se fait piéger sur deux jeux au pied. Ça va être le chantier de la semaine. »

 Le Tweet

Le selfie est à la mode et n’a pas épargné l’ASM.


Vous avez aimé cet article ?

Recevez les articles par e-mail :

Les dernières actus tous les matins dans votre boite e-mail

Partagez
Partagez-le avec vos amis pour le faire voyager et le faire connaître au plus grand nombre
Soutenez Cyberbougnat
Cyberbougnat n'affiche pas de pub et ne touche pas de subvention. Mais il faut tout de même un peu d'argent pour vivre. Alors soutenez la vie du site avec un coup de main ponctuel ou régulier. Les entreprises et collectivités peuvent aussi opter pour le sponsoring. Vous pouvez aussi aider Cyberbougnat via Tipeee

Auteurs
Bertrand

Clermontois et fier de l’être, j’ai conçu Cyberbougnat comme le webmag d’un clermontois pour les clermontois


Web Statistics