Cyberbougnat

Clermont - Toulon : l’ASM craque encore en finale ! (18-24)

Publié par Bertrand le dimanche 3 mai 2015 à 10h07min, mis a jour le dimanche 3 mai 2015 à 18h54min - 3848 lectures - 1 partage

Rugby - Champions Cup - Finale — L'ASM Clermont Auvergne s'est une nouvelle fois inclinée en finale de Coupe d'Europe. Après une demi-heure à l'avantage de l'ASM, la puissance toulonnaise a éteint Clermont et la Place de Jaude.

L’histoire se répète encore et encore pour l’ASM Clermont Auvergne et ses supporters. Le décor était planté : une étincelante campagne européenne, des discours sur les progrès de l’équipe, une ville qui se pare de jaune et bleu, des supporters qui font le voyage en Angleterre, plus de 50.000 clermontois rassemblés devant l’écran géant.

L’ambiance Place de Jaude est bouillante. Même la blessure à l’échauffement de Brock James n’inquiète pas. Le début du match ne fait que renforcer l’euphorie. Les clermontois rentrent parfaitement dans la rencontre. Ils sont agressifs, jouent, s’installent dans le camp de Toulon et prennent les points.

Deux pénalités pénalité de Camille Lopez d’abord (6-0, 8e et 14e) puis un essai de Fofana qui se vole dans l’en-but après avoir récupéré un contre de Parra sur Tillous-Borde pris derrière sa mêlée (11-3, 26e).

Jusqu’à maintenant, Toulon n’a été dangereux sur les renvois et obtenu une pénalité par une charge de Bastareaud et converti par Halfpenny (17e). Mais les choses vont changer. Toulon prend le dessus physiquement et met une pression énorme sur les clermontois. Jamie Cudmore s’était déjà fait éteindre (11e) mais c’est toute l’équipe qui semble trop légère, ou pas assez dans le match, pour ne pas subir la pression.

Armitage et Bastareaud font la loi dans les regroupements, les vieux toulonnais piqués au vif par Boudjellal dans la semaine broyent les clermontois. Les hommes de Bernard Laporte ont aussi compris que l’ASM avait un problème sur les ballons portés. Les toulonnais vont alors commencer par provoquer des fautes et refaire leur retard sur pénalités (11-9, 29e et 33e).

Mais le vrai tournant sera la fin de mi-temps calamiteuse. Acculés dans leurs camps, les clermontois défendent et avaient l’occasion de se dégager pour atteindre la mi-temps en tête alors que la sirène avait retenti. Mais Abendanon prend un risque avec un coup de pied dans l’axe. Masoe récupère et lance l’attaque qui aboutit moins d’une minute plus tard dans l’en-but clermontois pour l’essai de Bastareaud transformé par Halfpenny (11-16, 40e+3).

Franck Azéma regrettera en fin de match cette décision :

« Il faut être capable d’être froid, d’attendre, de remettre la pression. Abendanon prend une initiative, cela se retourne contre lui. Il faut juste être capable de faire le tri. Chaque joueur sur le terrain doit avoir, à un moment donné, la réflexion de savoir s’il avance ou recule, s’il est dans un temps faible ou non. »

Dominés pendant une demi-heure mais en tête à la mi-temps, les toulonnais savent alors que le match sera pour eux. Le doute est désormais dans les têtes clermontoises. Les clermontois seront alors au bord du gouffre pendant toute la deuxième mi-temps mais vont aussi parfois pouvoir croire au titre.

Toulon ne relâche pas la pression physique alors que les clermontois multiplient les petites erreurs. Sur une chandelle, Nakaitaci fait une faute de main et va en touche. Pour éviter qu’Habana ne joue vite il lance le ballon vers la tribune. L’arbitre donne une pénalité pour Toulon et Halfpenny enquille (11-19, 52e).

Le temps passe et les changements vont faire du bien. Bardy va rétablir un peu les choses dans les rucks notamment. Abendanon va ensuite faire parler sa classe. Sur un dégagement au pied par Habana, il accélère, tape un petit coup de pied par dessus la défense et récupère pour aller marquer derrière les poteaux. Avec la transformation de Lopez l’ASM est totalement revenue (18-19, 64e).

Mais dès le renvoi, les clermontois échappent au pire. Comme à chaque fois sur cette phase de jeu, les toulonnais mettent le danger et cette fois Ali Williams récupère le ballon et va jusqu’à la ligne d’essai. Heureusement il échappe le ballon au moment d’aplatir (64e). Si on pouvait alors se dire que l’ASM avait peut être la chance, elle va reprendre un coup de massue. A partir d’une touche à 40m de la ligne, les toulonnais forment un maul dont va s’extraire ensuite Drew Mitchell pour un slalom dans la défense en effaçant six « défenseurs » clermontois ! (18-24, 71e).

Toutefois, l’espoir demeure car Halfpenny a manqué la transformation. L’ASM peut alors l’emporter avec un essai transformé. On va alors y croire. Delany rentré au centre parvient à trouver plusieurs fois la brèche plein champ et Clermont s’installe dans le camp toulonnais. Une grosse poussée en mêlée permet alors à l’ASM de récupérer une pénalité. Les clermontois choisissent d’aller en touche mais Radosavljevic rate son coup de pied et la touche (78e) !

Tout est à refaire mais Clermont s’y remet et va tenter de trouver la faille avec une longue action dans les dernières minutes. L’ASM s’approche à quelques mètres de la ligne mais Toulon ne plie pas. Face à ce mur, Lopez tente alors une passe au pied pour Nakaitaci à l’aile mais c’est un cadeau pour Habana qui récupère (80e). La messe est dite !

Toulon est champion d’Europe pour la troisième fois consécutive et le peuple jaune et bleu pleure encore une fois...

Réaction de Morgan Parra :

« C’est un apprentissage cher payé, mais c’est le niveau international, chaque détail se paie cash. On est tombé sur une grosse équipe qui a répondu présent physiquement, nous a dominés et a marqué sur ses temps forts. Ils ont su tuer leurs actions, on n’a pas su le faire. »


Vous avez aimé cet article ?

Recevez les articles par e-mail :

Les dernières actus tous les matins dans votre boite e-mail

Partagez
Partagez-le avec vos amis pour le faire voyager et le faire connaître au plus grand nombre
Soutenez Cyberbougnat
Cyberbougnat n'affiche pas de pub et ne touche pas de subvention. Mais il faut tout de même un peu d'argent pour vivre. Alors soutenez la vie du site avec un coup de main ponctuel ou régulier. Les entreprises et collectivités peuvent aussi opter pour le sponsoring. Vous pouvez aussi aider Cyberbougnat via Tipeee

Auteurs
Bertrand

Clermontois et fier de l’être, j’ai conçu Cyberbougnat comme le webmag d’un clermontois pour les clermontois


Web Statistics