Cyberbougnat

Clermont - Paris : l’ASM ne sait toujours pas gagner les finales (6-12)

Publié par Bertrand le dimanche 14 juin 2015 à 07h30min, mis a jour le lundi 15 juin 2015 à 11h30min - 2165 lectures - 2 partages

Rugby - Top 14 — Une finale ça se gagne et l'ASM ne sait pas le faire. Elle a une fois de plus regardé son adversaire soulever le bouclier et termine la saison sans titre et deux finales perdues.

Le rugby est un sport qui se joue à 15 contre 15 et où l’ASM Clermont Auvergne perd toujours en finale. Cette formule déclinée d’une célèbre phrase de l’anglais Gary Lineker (il parlait lui des victoires de l’Allemagne) s’applique malheureusement tellement bien à l’ASM après sa seconde défaite en finale de la saison. Une première en France depuis le double échec du Stade Français en 2005, après prolongations dans les deux finales et avec Kayser dans ses rangs.

Dans un match sans essai, tendu et très tactique, les choix de Quesada se seront avérés payants et l’indiscipline clermontoise rédhibitoire. L’ASM a pourtant eu les premières munitions mais Parra ratait la cible au pied (4e). Dans ce match de combat aux trop rares envolées, Paris profite des fautes clermontoises et de l’expulsion temporaire de Bardy (13e) pour prendre le score puis le large avec un Steyn impeccable (0-9 28e). L’ASM revient pourtant à juste avant la pause. Parra qui avait raté une autre pénalité (25e) laisse le tee à Lopez juste avant la mi-temps pour une pénalité de l’espoir (3-9, 39e).

JPEG - 400.5 ko
La Yellow Army est encore repartie déçue

La seconde mi-temps sera bien différente. L’ASM semble en mesure de prendre le dessus et Paris n’aligne pas grand chose de bon y compris dans les tentatives au pied de Morne Steyn. Si rien de va pour le Stade Français, sa défense ne déraille pas et continue à contenir les assauts de clermontois peu imaginatifs et souvent à la faute. Seul Abendanon trouvera les failles dans le mur parisien sans toutefois aller jusqu’au bout.

JPEG - 199.7 ko
Brock James a eu l’égalisation au bout du pied

L’ASM aura tout de même l’occasion de revenir. Après une première pénalité (6-9, 61e), James a la balle d’égalisation au bout du pied mais sa pénalité passe à côté (71e). La chance de l’ASM est alors passée et le Stade Français va fort bien gérer les dernières minutes. Une relance après un ballon volé à Rougerie offre une dernière pénalité que Steyn va mettre tout son temps à taper avant de délivrer toute son équipe (6-12, 79e).

Cette année encore les clermontois ont donc regardé leurs adversaires lever le Bouclier de Brennus. Huit ans après, le Stade Français remporte le titre dès sa première tentative. L’ASM aura joué deux finales mais n’a gagné aucun titre cette saison. De quoi interroger les supporters de la Yellow Army, et, espérons-le, les dirigeants sur les ingrédients à mettre pour que les saisons se terminent dans la joie.

JPEG - 262.4 ko
Les parisiens vont présenter le Bouclier à leurs supporters

Pour se consoler, rappelons nous que l’an dernier les Saracens qui avaient eux aussi perdu les finales de Coupe d’Europe et de championnat l’an dernier ont remporté le titre de Champion d’Angleterre cette saison...


Vous avez aimé cet article ?

Recevez les articles par e-mail :

Les dernières actus tous les matins dans votre boite e-mail

Partagez
Partagez-le avec vos amis pour le faire voyager et le faire connaître au plus grand nombre
Soutenez Cyberbougnat
Cyberbougnat n'affiche pas de pub et ne touche pas de subvention. Mais il faut tout de même un peu d'argent pour vivre. Alors soutenez la vie du site avec un coup de main ponctuel ou régulier. Les entreprises et collectivités peuvent aussi opter pour le sponsoring. Vous pouvez aussi aider Cyberbougnat via Tipeee

Auteurs
Bertrand

Clermontois et fier de l’être, j’ai conçu Cyberbougnat comme le webmag d’un clermontois pour les clermontois


Web Statistics