Cyberbougnat

Clermont - Saracens : L’ASM en finale de la Coupe d’Europe ! (13-09)

Publié par Bertrand le samedi 18 avril 2015 à 18h12min, mis a jour le samedi 18 avril 2015 à 18h11min - 1527 lectures - 26 partages

Rugby - Coupe d’Europe - Demi-finale — L'ASM s'est qualifiée pour la finale de la Coupe d'Europe en venant à bout d'une équipe anglaise très difficile à manier. La Yellow Army ira à Twickenham !

« Ici, ici, c’est Montferrand ! » Bien que jouant à Saint-Etienne l’ASM jouait bien à domicile dans un chaudron vert devenu totalement jaune et bleu. Difficile d’entendre les 800 anglais dans le stade remplit par 41.500 spectateurs.

Hélas dans le jeu, les clermontois ne mettent pas la même intensité que celle vue contre Northampton en quart de finale. Mis à part les premières secondes, l’ASM Clermont Auvergne a trop rendu le ballon au pied et manqué de précision dans les rucks. Une approche trop stratégique qui s’ajoute à une mêlée et une touche en difficulté. Les clermontois ont ainsi eu le ballon principalement dans leur camp (62% d’occupation en faveur des anglais à la mi-temps). Pourtant, leur seule vraie occasion s’est transformée en essai de Nalaga logiquement refusé.

Pour le reste, les anglais sont parvenus à faire rentrer le match dans un faux rythme et les clermontois furent incapables d’en sortir. Les anglais sont très précis en défense mais surtout très rapides dans leurs montées. Incapables de faire du jeu, les clermontois doivent alors remercier les échecs au pied d’Hodgson pour ne pas rentrer aux vestiaires avec plus de retard (3-6, mi-temps).

La seconde mi-temps clermontoise est ensuite bien meilleure mais les anglais ne leur laissent guère de place. Pourtant, avec un peu plus de précision et de jeu les clermontois arrivent à marquer un essai qui leur permet de prendre les devants (43e).

Cette seconde mi-temps est aussi beaucoup plus intense dans le chocs avec un jeu qui se concentre dans le milieu de terrain. Les anglais appliquent leur plan de jeu à la lettre avec beaucoup d’occupation du terrain et peu de jeu. De quoi leur permettre de rester au contact. Une pénalité de James donne un peu d’air (73e) mais les anglais ne sont qu’à un essai de la victoire. Ils tentent donc le tout pour le tout et envoie enfin un peu de jeu. Mais la fin de match est bien géré par les clermontois et Parra délivre toute l’équipe et le stade en tapant le dernier ballon en touche ! Ce fut dur mais l’ASM est en finale !

Film du match

Dès les premières secondes après le coup d’envoi par les Saracens, Kayser montre le chemin sur les rucks avec un bon contest qui met les anglais à la faute. De quoi permettre de partir de l’avant et déployer une première offensive qui se termine par une tentative de drop ratée de Brock James (2e).

Les clermontois semblent bien alors rentrés mais ce sont les anglais qui vont prendre les commandes du jeu pendant la suite de la mi-temps.

Profitant d’une mêlée non stabilisée, les anglais viennent dans le camp clermontois et vont s’y installer. Les clermontois ne sont pas totalement dans le match à l’image de Davies qui échappe en avant un ballon de contre attaque depuis les 22m clermontois (7e).

Les mêlées sont compliquées à assurer pour les clermontois, la pression défensive anglaise est importante et les occasions de jeu réduites avec une touche pas réglée qui fait perdre des ballons de lancement à l’ASM mais aussi de nombreux ballons rendus au pied.

Les anglais profitent ainsi de ce début de match pour rester dans le camp clermontois et enchaînent quelques charges. La défense clermontoise veille mais Hodgson choisit d’ouvrir le score par un drop excentré (0-3, 15e).

Le début du réveil clermontois semble arriver avec une forte pression en mêlée qui fait reculer les anglais sur 10m. L’arbitre les sanctionne et Brock James trouve une belle touche sur la ligne des 5m. Les clermontois vont alors déployer derrière une grosse avancée pour se rapprocher de la ligne avant d’envoyer au large. Fofana fait la toupie pour créer la brèche face aux poteaux sans succès, puis le ballon file à l’aile jusqu’à Nalaga qui plonge dans l’essai. Hélas, le fidjien touche le drapeau et aplatit en dehors sous la pression du retour anglais, l’arbitre refuse logiquement l’essai après vidéo (19e).

Les clermontois essaient ensuite de mettre un peu plus de hargne dans le jeu et avancent. Hamilton ne se dégage pas du regroupement. Brock James tape la pénalité qui rentre en rebondissant sur le poteau (3-3, 26e.

Les anglais ont de suite l’occasion de reprendre l’avantage avec une pénalité mais Hodgson manque la cible de peu et probablement à cause du vent (29e).

Mais les clermontois ne gardent pas assez le ballon pour construire du jeu et rendent trop de ballon au pied. Sur une énième chandelle de Radosavljevic, l’anglais Itoje avance et met Bardy sur le cul. Les Saracens avancent mais ratent le surnombre en bout de ligne (33e).

Goode va ensuite créer la panique dans la défense heureusement sans mal. Mais comme Clermont ne trouve pas les touches et n’arrive pas à se dégager, les anglais profitent d’une faute pour reprendre la tête (3-6, 37e).

Ils auraient même pu virer plus largement en tête si Hodgson n’avait pas manqué la dernière pénalité obtenue après une mêlée poussée en travers par Zirakashvili (40e).

Deuxième mi-temps

Les supporters clermontois sont inquiets mais l’ASM démarre très bien. Un coup de pression sur la mise en jeu permet aux clermontois de s’installer dans les 22m anglais.

La première mêlée est à rejouer, mais sur la deuxième ils parviennent à sortir le ballon malgré la rotation, Chouly charge, l’équipe avance avant. Le ballon part au large et James adresse un petit coup de pied par dessus la défense que Fofana récupère grâce à un rebond favorable pour plonger derrière la ligne pour le premier essai. Avec la transformation l’ASM passe enfin devant (10-6, 43e).

Le Stade retrouve de la voix et le rythme est bien plus rapide mais l’ASM recommence à essayer de sortir le ballon au pied plutôt qu’à la main. Les anglais reviennent ainsi dans les 22m clermontois et mettent la pression sur la défense clermontoise (50e).

Cet avertissement montre aux clermontois qu’ils ne doivent pas se contenter de gérer. Alors ils repartent à l’attaque et multiplient les charges rapides qui permettent d’avancer très vite. L’action échoue sur une faute clermontoise mais elle montre le chemin du succès.

Les équipes commencent leur coaching avec deux changements anglais puis l’entrée de Farrell. Franck Azéma fait lui rentrer Morgan Parra. Ce sont cependant les anglais qui reprennent les commandes du rythme de jeu et un frisson parcourt le stade sur la première action de Farrell et un bonne incursion de Bosch.

La frayeur est encore plus grande quelques minutes après. Alors que les clermontois sont à la manoeuvre, Goode fait un arrêt de volée sur une chandelle clermontoise. Il joue très rapidement et tape loin devant. Abendanon est tranquille pour récupérer ne tape pas et joue avec Nalaga qui est pris et échappe le ballon. Les anglais ne parviennent pas à l’utiliser mais bénéficient d’une mêlée dans les 22m clermontois (62e). Les mêlées se succèdent jusqu’à la faute de Debaty. Owen Farrell ne rate pas la cible (10-9, 66e).

Le match est très âpre. Clermont repart à l’attaque et parvient de nouveau à enchaîner les temps de jeu et avance vers la ligne. La défense anglaise qui reste très organisée et à la limite du hors-jeu parvient à bloquer l’action sur Chouly trop esseulé et obtient la pénalité dans ses 22m pour se dégager (67e).

Le match est très tendu. Les anglais sont vicieux pour gagner du terrain mais un contest de Vahaamahina à la limite des 22m anglais permet aux clermontois de récupérer une pénalité réussie par Brock James (13-9, 73e).

Les anglais sont dos au mur et doivent désormais marquer un essai pour s’imposer. Ils essaient d’envoyer du jeu mais la gestion de la fin de match est clermontoise avec un bonne mêlée, une bonne pression pour récupérer une pénalité. Les clermontois doivent la jouer mais négocient bien la touche. Parra envoie le ballon dans les tribunes. L’ASM est en finale !


Vous avez aimé cet article ?

Recevez les articles par e-mail :

Les dernières actus tous les matins dans votre boite e-mail

Partagez
Partagez-le avec vos amis pour le faire voyager et le faire connaître au plus grand nombre
Soutenez Cyberbougnat
Cyberbougnat n'affiche pas de pub et ne touche pas de subvention. Mais il faut tout de même un peu d'argent pour vivre. Alors soutenez la vie du site avec un coup de main ponctuel ou régulier. Les entreprises et collectivités peuvent aussi opter pour le sponsoring. Vous pouvez aussi aider Cyberbougnat via Tipeee

Auteurs
Bertrand

Clermontois et fier de l’être, j’ai conçu Cyberbougnat comme le webmag d’un clermontois pour les clermontois


Web Statistics