Cyberbougnat

L’ASM Clermont Auvergne en demi-finale de Coupe d’Europe (36-14)

Publié par Bertrand le samedi 6 avril 2013 à 18h29min, mis a jour le mardi 9 avril 2013 à 00h52min - 1791 lectures

Rugby - HCup- Quart de finale — L'ASM a décroché sa place en demi-finale de HCup ce samedi au Stade Michelin. Après un début de match très difficile, les clermontois ont déroulé dans la sillage d'un incroyable Sivivatu.

Pour son premier quart de finale de HCup à domicile, l’ASM se méfiait d’une équipe de Montpellier venue faire un coup. L’ASM a attaqué la rencontre avec une équipe un peu différente de celle prévue car Zirakashvili a déclaré forfait par maladie. Il était remplacé par Kotze sur le terrain et Clément Ric a pris place sur le banc. Dans une énorme ambiance, le début de match est aussi tendu qu’on le pensait et le piège des hommes de Galthié va vite se mettre en place.

 Belle entame de Montpellier

Car si l’ASM veut mettre rapidement la pression, Montpellier a des arguments pour répondre. Imprécis au pied et dans le jeu les clermontois offrent les premiers points à Montpellier et une pénalité de Paillaugue (0-3, 6e). Montpellier a mieux débuté la rencontre et destabilise les clermontois par ses options de jeu.

Logiquement, Paillaugue obtient une seconde pénalité facile (0-6, 12e). Et Montpellier obtient une troisième pénalité qui part pourtant d’une récupération du ballon sur mêlée clermontoise dans les 22 héraultais qui a permis de lancer un contre (16e). Avertissement sans frais mais l’ASM n’est pas au mieux et Montpellier montre beaucoup d’acharnement en défense.

La révolte va sonner avec un ballon volé en touche par Cudmore qui permet à Clermont de lancer une grosse attaque au large avec enfin un peu de vitesse et obtenir une pénalité fasse aux poteaux pour Parra (3-6, 20e). Mais l’ASM se remet sous pression et une faute sur une touche perdue permet à Paillaugue d’ajouter 3 points (3-9, 23e). Montpellier perd toutefois Trinh-Duc sur blessure.

Bloquée sur l’extérieur, l’ASM va alors mettre plus d’intensité dans le centre. C’est Vosloo qui joue d’abord rapidement une pénalité à la main et met toute l’équipe dans le bon sens. La puissance clermontois permet d’avancer et Parra délivre une passe au pied dans le dos de la défense pour Fofana qui aplatit en coin. Parra ne transforme pas mais l’ASM est revenue (8-9, 28e).

 Le festival Sivivatu

L’ASM est enfin lancée et on respire enfin un peu quelques minutes plus tard. Encore une fois les clermontois mettent la pression au centre et Sivivatu va ensuite faire un festival dans la défense de Montpellier pour offrir l’essai à Rougerie qui plonge entre les poteaux. Avec la transformation l’ASM prend 6 points d’avance (15-9, 33e). Montpellier accuse le coup et l’ASM manque l’occasion d’enfoncer le clou avant la mi-temps. Mais les deux équipes ont besoin de souffler en cette fin de première période.

La seconde mi-temps débute sur le même système de jeu : de l’intensité, une grosse défense de Montpellier, la volonté de Clermont de conserver le ballon. Le combat sur la pelouse est acharné mais le jeu assez stérile. Dommage, Parra dévisse totalement une pénalité qui aurait permis à l’ASM d’être à l’abri d’un essai transformé (47e).

Mais le break va venir d’un incroyable exploit de Sivivatu. Cela part d’une relance de Nalaga de ses 22, puis le ballon part de l’autre côté pour Fofana qui passe main à main pour Sivivatu qui va alors fustiger la défense de Montpellier avec ses crochets pour aller aplatir tout seul entre les poteaux 50m plus loin (22-9, 53e).

 L’ASM gère la fin de match

Cet essai assomme un peu plus Montpellier qui essaie alors de réagir et va faire rentrer Fakate non prévu à l’origine sur la feuille de match. Montpellier remet la pression et choisit de jouer plusieurs pénalités en touche pour marquer un essai et revenir dans le match.

Mais l’ASM défend bien et profite d’une erreur héraultaise pour se dégager. Et Montpellier va le regretter car Clermont va remonter le terrain et aller jusqu’à l’essai en combinant entre Fofana, Rougerie et finalement Byrne. Skrela passe la transformation et l’ASM prend 20 points d’avance (29-9, 68e).

Et pour écoeurer encore un peu plus Montpellier c’est Nalaga qui y va de son essai le long de la ligne de touche pour son 80ème essai sous le maillot jaune et bleu (36-9, 76e). Montpellier sauvera tout de même l’honneur avec un essai signé Nagusa juste avant la sirène (36-14, 80e) mais rien ne viendra gâcher la fête clermontoise.

Après ce début de match très difficile et malgré des difficultés en touche, l’ASM a décroché sa place en demi-finale de Coupe d’Europe grâce à un 5 essais et un incroyable Sivivatu et une défense sereine quand Montpellier a mis la pression. Cruel pour Montpellier, mais l’ASM a cette saison appris à gérer ses matches et montrer un réalisme incroyable.


Vous avez aimé cet article ?

Recevez les articles par e-mail :

Les dernières actus tous les matins dans votre boite e-mail

Partagez
Partagez-le avec vos amis pour le faire voyager et le faire connaître au plus grand nombre
Soutenez Cyberbougnat
Cyberbougnat n'affiche pas de pub et ne touche pas de subvention. Mais il faut tout de même un peu d'argent pour vivre. Alors soutenez la vie du site avec un coup de main ponctuel ou régulier. Les entreprises et collectivités peuvent aussi opter pour le sponsoring. Vous pouvez aussi aider Cyberbougnat via Tipeee

Auteurs
Bertrand

Clermontois et fier de l’être, j’ai conçu Cyberbougnat comme le webmag d’un clermontois pour les clermontois


Web Statistics