Cyberbougnat

Monumentale victoire de l’ASM Clermont au Munster (9-16)

Publié par Bertrand le samedi 6 décembre 2014 à 20h26min, mis a jour le vendredi 12 décembre 2014 à 12h14min - 1921 lectures

Rugby - Champions Cup - 3ème journée — L'ASM Clermont Auvergne s'est imposée sur la pelouse du Munster au terme d'un match magnifique et parfaite maitrisé.

Aucun club français n’avait gagné sur la pelouse du Munster avant cette rencontre. Les irlandais restaient sur 7 victoires consécutives toutes compétitions confondues et visaient leur 100ème victoire en Coupe d’Europe. Autant dire que la mission des clermontois était pratiquement impossible. Le genre de défi qui semble plaire aux clermontois qui ont livré un match époustouflant pour décrocher une victoire monumentale.

 Début de match idéal

Les clermontois ont idéalement attaqué le match. Dès leur premier ballon, un coup de pied de pression de Rado permet d’obtenir une touche à 5m. Elle est parfaitement contrôlée, les avant forment ensuite un groupé qui s’approche de la ligne. Lee s’en extrait et plonge derrière la ligne. Seul soucis de ce début de rencontre, Camille Lopez rate la transformation en trouvant l’extérieur du poteau (0-5, 2e).

Thomond Park est médusé mais les joueurs irlandais sont dépassés par l’entame clermontoise. Car ce début de rencontre est totalement clermontois grâce à une très bonne conquête. Seul Camille Lopez est en délicatesse au pied avec un second échec au pied sur pénalité (7e). Un soucis que n’ont pas les irlandais qui profitent de leur première pénalité pour revenir au score (3-5, 15e).

Mais l’ASM domine toujours dans le jeu, arrive à enchaîner son jeu habituel et trouve des brèches dans l’axe avant d’essayer d’écarter. Il s’en faudra de peu que Nalaga ne récupère une passe au pied de Bonnaire (16e). C’est finalement Fofana servi par Lee qui trouve le chemin du deuxième essai en contournant ses défenseurs. Hélas, Camille Lopez manque là encore la transformation (3-10, 21e).

Et quand Keatley rentre la seconde pénalité irlandaise avec l’aide du poteau (6-10, 26e), le scénario de la rencontre nous rappelle quelques mauvais souvenirs irlandais. Heureusement, Camille Lopez se rassure et nous rassure en passant une pénalité (6-13, 31e). Il donne encore un peu plus le sourire à la colonie clermontoise venue en Irlande quand il claque un drop de 40m (6-16, 34e). L’écart est fait et mérité tant Clermont domine son sujet.

Les irlandais vont bien tenter de réagir sur la fin de la mi-temps mais la défense clermontoise se montre solide et le pack repousse une rare mêlée dangereuse. Si bien que les clermontois sont à la mi-temps devant avec 10 points d’avance. Un scénario difficilement imaginable avant ce match.

 Une deuxième mi-temps courageuse et sérieuse

L’écart est conséquent mais il ne fait pas peur à des irlandais qui ont remonté 16 points à Sale lors de la première journée. Les statistiques montrent aussi que les visiteurs ne marquent en général guère plus que 3 points en seconde mi-temps à domicile. Les clermontois n’en marqueront aucun, mais n’en prendront que trois.

Pour ne pas subir rapidement, les clermontois attaquent la seconde période sur le même rythme que la première et serrent la défense pour ne pas laisser d’espoir trop rapidement aux irlandais. Les clermontois retrouvent aussi une conquête qui s’était un peu effritée en fin de première période.

Le temps passe sans que le score n’évolue mais les irlandais font monter petit à petit la pression quand Thomond Park entonne les chants traditionnels. Quelques ballons rendus trop facilement par les clermontois, permettent enfin aux irlandais d’enchaîner une grosse séquence qui fait reculer la défense jusqu’à la faute. Keatley réduit le score (9-16, 61e).

Les Munstermen retrouvent un peu de confiance mais les clermontois ne laissent guère d’espace avec un Lee mort de faim aux abords des regroupements. Il sera d’ailleurs élu homme du match. Heureusement car les clermontois ont de plus en plus de problème en mêlée et se font systématiquement contrer en touche. Mais les irlandais et notamment Murray ne sont pas beaucoup plus inspirés avec quelques très mauvais choix.

 Défense héroïque dans les dernières minutes

Ne s’avouant toujours pas vaincus à l’entame des 10 dernières minutes, les irlandais remettent encore un peu plus de pression. L’ASM ne fait alors quasiment que défendre mais ne concède pas de terrain et surtout pas de pénalité. Un modèle d’efficacité qui va permettre aux clermontois de conserver la victoire. Pourtant les irlandais se sont donnés du mal pour passer.

A la 73ème minute, ils enchaînent 16 phases de jeu mais sans réellement avancer. Ils bénéficient toutefois d’une pénalité et décident de taper en touche pour aller à l’essai (76e). Les irlandais multiplient alors les charges mais les clermontois défendent sans faire de faute et même parfois en avançant.

La seule petite erreur vient de Vahaamahina qui anticipe un peu et offre une nouvelle pénalité aux irlandais. Il reste alors 30 secondes et les irlandais choisissent de nouveau la touche pour arracher l’égalisation. On s’attend à une pression d’enfer mais c’est Chouly qui s’élève et récupère le ballon sur le lancé irlandais. Les clermontois maitrisent ensuite le ballon et l’arbitre siffle la fin du match et cette énorme victoire clermontoise (9-16).

Les clermontois prennent ainsi la tête de la poule et le match retour le week-end prochain s’annonce acharné car nul doute que les irlandais voudront rendre la monnaie de la pièce aux clermontois.


Vous avez aimé cet article ?

Recevez les articles par e-mail :

Les dernières actus tous les matins dans votre boite e-mail

Partagez
Partagez-le avec vos amis pour le faire voyager et le faire connaître au plus grand nombre
Soutenez Cyberbougnat
Cyberbougnat n'affiche pas de pub et ne touche pas de subvention. Mais il faut tout de même un peu d'argent pour vivre. Alors soutenez la vie du site avec un coup de main ponctuel ou régulier. Les entreprises et collectivités peuvent aussi opter pour le sponsoring. Vous pouvez aussi aider Cyberbougnat via Tipeee

Auteurs
Bertrand

Clermontois et fier de l’être, j’ai conçu Cyberbougnat comme le webmag d’un clermontois pour les clermontois