Cyberbougnat

ASM Clermont - Sale Sharks : victoire bonifiée de l’ASM et opération parfaite au classement (35-3)

Publié par Bertrand le samedi 25 octobre 2014 à 10h29min, mis a jour le mardi 28 octobre 2014 à 07h51min - 4289 lectures - 9 partages

Rugby - Champions Cup - 2ème journée — Après sa défaite à Londres la semaine dernière, l'ASM s'est parfaitement relancée pour la qualification avec une victoire bonifiée contre Sale. Les clermontois prennent la deuxième place de la poule.

 Le point au classement

Après leurs défaites du week-end dernier, Clermont et Sale occupent les deux dernières places avec un point de bonus défensif chacune. Faux pas interdit don pour les deux équipes pour rester dans la course.

Le Munster recevait les Saracens ce vendredi soir et a décroché sa seconde victoire. Tenus en échec à la mi-temps, ils s’imposent avec un essai de leur pack (14-3). Ils prennent ainsi seuls la tête de la poule avec 8 points devant les Saracens qui ont 5 points. Une victoire permettrait donc à l’ASM de revenir au niveau des anglais et même les doubler en cas de bonus.

 Le point sur le groupe clermontois

Le match à Londres a fait quelques dégâts dans le groupe clermontois. Le match contre Sale étant dimanche, le groupe a bénéficié d’une journée de récupération de plus mais c’est insuffisant pour remettre sur pied deux joueurs blessés : Davit Zirakashvili (ménagé après un traumatisme cervical face aux Saracens) et Damien Chouly (douleurs au genou).

Il faut y ajouter la suspension de Julien Bardy cité après le match à Londres pour un coup de genou sur Billy Vunipola. Le clermontois aurait dû écoper de huit semaines mais des circonstances atténuantes ont été retenues selon l’avocat du club : « Julien a réagi à l’étranglement que subissait (son coéquipier) Benjamin Kayser, alors au sol. »

La suspension devait toutefois s’étendre sur 7 semaines en raison de la pause du championnat français mais le Portugal jouant pendant cette période la suspension a été ramenée à cinq semaines plus une. Il sera donc requalifié le 1er décembre et pourra participer au déplacement au Munster.

 Des Sharks aux dents longues

Sur le papier, les Sharks semblent l’équipe la plus faible de la poule. Et leur 10ème place en championnat anglais avec 4 défaites pour seulement 2 victoires tendait à prouver que l’équipe n’est pas au mieux. Ils avaient encaissé deux grosses défaites contre Northampton (43-10) et les Saracens (40-19).

Mais ils ont montré la semaine dernière qu’ils pouvaient se hisser au niveau des meilleurs européens en tenant la dragée haute au Munster. Les anglais menaient 23-7 avant une terrible remontée des irlandais qui se sont imposés avec un drop après la sirène (26-27). Autant dire qu’ils seront revanchards ce dimanche en se basant sur ce qui a bien marché et en essayant de mieux gérer la fin de match.

Leur philosophie de jeu ressemble à celle des Saracens mais en étant « plus entreprenants » selon les mots de Franck Azéma. Les anglais s’appuient sur un pack mobile et de la vitesse en bout de ligne. Cela s’illustre avec les stats du troisième ligne Magnus Lund qui a réussi 100% de ses 22 plaquages contre le Munster ou des 5 essais de l’ailier Tom Arscott en championnat anglais dont il est le meilleur marqueur.

Quant à l’autre ailier, Mark Cueto, il est le meilleur marqueur de l’histoire du championnat anglais avec 86 réalisations et troisième meilleur marqueur d’essai en activité derrière Vincent Clerc (87 essais) et Aurélien Rougerie (89 essais).

Statistiquement, les anglais restent sur trois victoires consécutives contre l’ASM. Ils avaient également battu les clermontois à Sale en 1997 sur le score de 20 à 15. Lors de la saison 2008/2009, les Sharks (de Sébastien Chabal, Luke McAlister ou Lionel Faure) s’étaient imposés au Michelin (32-15) avant de confirmer sur leur pelouse (26-17) lors des phases de poule de HCup.

 La semaine et les déclarations d’avant-match

La défaite à Londres a laissé beaucoup de frustrations, à l’image de Franck Azéma :

« L’important est de prendre des victoires dans cette compétition, nous ne pouvons pas être satisfaits du match face aux Saracens puisque nous ne sommes pas parvenus à nos fins et même si sur le contenu nous avons fait des choses intéressantes ! A présent nous voulons basculer sur des victoires. »

L’entraîneur clermontois attend maintenant que les joueurs gomment leurs erreurs :

« Nous perdons le match sur quelques erreurs individuelles qui ont un gros impact sur la rencontre. Il faut que nous maîtrisions plus cela. Il faut que le travail de la semaine nous conduise à plus de rigueur à ce que nous soyons capable d’éviter certaines erreurs. Ce n’est pas l’organisation défensive qui a été prise à défaut, nous avons permis aux Saracens de marquer en nous trompant sur des décisions individuelles. Cela peut être corrigé rapidement. »

Mais ce qui irrite le coach clermontois depuis le début de saison est l’efficacité offensive : « à présent nous devons tuer les matches lorsque nous en avons l’opportunité. Nous en avions l’occasion à Londres, nous n’avons pas su la saisir. »

On attend aussi la réaction des joueurs mis de côté la semaine dernière comme Nalaga et Jonathan Davies. Recrue phare de l’été, le gallois est conscient de ses manques et revanchard :

« J’étais évidemment très déçu la semaine dernière de ne pas faire partie du groupe, de ne pas être impliqué, mais je suis conscient de ne pas jouer aussi bien que j’aimerais. Maintenant, j’attends dimanche avec impatience, je suis excité par ce match chez nous face à Sale. »

Sur la composition d’équipe, Franck Azéma explique avoir « navigué entre l’état de forme des garçons, les associations possibles et la stratégie à mettre en place face à cette équipe de Sale très complète. »

 Composition des équipes

Franck Azéma a opté pour 5 changements dans le groupe les plus notables sont les retours de Jonathan Davies et Naipolioni Nalaga revanchards après avoir été privés du déplacement à Londres. Clément Ric vient pallier la blessure de Zirakashvili. La première ligne sera aussi composée de Domingo et Kayser.

En deuxième ligne, Cudmore sera cette fois associé à Loïc Jacquet. En troisième ligne Fritz Lee glisse au centre, flancké de Julien Bonnaire qui sera aussi capitaine, et Alexandre Lapandry. A son aise en Angleterre, la charnière Radosavljevic-Lopez est reconduite.

Fofana et Davies formeront un paire de centre dont on attend beaucoup. Les ailes seront occupées par Nalaga et Noa Nakaitaci qui sera ainsi titulaire pour la 7ème fois consécutive. Nick Abendanon s’installe une nouvelle fois à l’arrière.

Cinq avants s’installeront sur le banc : Paulo, Debaty, Kotze, Vahaamahina et Kolelishvili pour sa première feuille de match européenne. Franck Azéma disposera aussi d’une charnière de rechange avec Lacrampe et James et de Rougerie pour tous les autres postes.

Composition des Sharks de Sale

Les anglais n’ont fait qu’un changement par rapport au match contre le Munster. Le demi de mêlée Chris Cuister sera replacé par Will Cliff qui signera pour l’occasion sa première titularisation de la saison. Le capitaine néo-zélandais des Sharks Dan Braid sera de retour sur le banc après une blessure à la cheville.

Il faudra se méfier tout particulièrement de l’ouvreur Danny Cipriani qui a inscrit 16 points la semaine dernière et 143 points l’an dernier avec les Sharks en championnat. Joueur instinctif mais pas toujours sérieux, il travaille avec Steve Black, le mentor de Jonny Wilkinson, pour essayer de regagner sa place pour le mondial.

En revanche, l’ancien clermontois Nathan Hines poursuit sa sa rééducation cinq semaines après une opération pour une déchirure du tendon du biceps. Il sera tout de même au stade Michelin, en tant que consultant pour la télévision anglaise Sky.

XV de départ : 1.Eifion Lewis-Roberts, 2. Marc Jones, 3. Vadim Cobilas, 4. Jonathan Mills, 5. Michael Paterson, 6. Magnus Lund, 7. David Seymour, 8. Mark Easter, 9. Will Cliff, 10. Danny Cipriani, 11. Tom Arscott, 12. Sammy Tuitupou, 13. Jonny Leota, 14. Tom Brady, 15. Mike Haley.

Remplaçants : 16. Shalva Mamukashvili, 17. Alberto de Marchi, 18. Ross Harrison, 19. Andrei Ostrikov, 20. Dan Braid, 21. Nathan Fowles, 22. Joe Ford, 23. Andy Forsyth

 Encore un arbitre irlandais

Comme à Londres, les clermontois seront arbitrés par un arbitre irlandais. Cette fois ce sera George Clancy. Si lui n’a pas joué pour le Munster comme John Lacey, il fait partie de l’association des arbitres de la province irlandaise.

Il avait arbitré l’ASM au Michelin l’an dernier contre les Harlequins (23-16) et était l’arbitre de Racing – Northampton la semaine dernière.

Coup d’envoi à 16h15 sur la pelouse du Michelin. La rencontre sera retransmise sur France 2 mais il reste aussi des places au stade.

 Film du match et réactions

Dès la mise en jeu l’ASM se montre pressante mais gaspilleuse. Une première pénal-touche mal négociée et contrée puis une touche volée par Bonnaire mais sans soutien. Clermont essaie de s’installer dans le camp anglais quand eux ne prennent pas trop de risques avec beaucoup de jeu au pied pour se dégager. Surtout les anglais sont très efficaces en défense avec des Magnus Lund ou David Seymour intraitables qui viennent perturber tous les mauls.

Mais les anglais vont rapidement découvrir la capacité de Clermont à transformer un ballon anodin en essai. Sur un mauvais lancer anglais sur une touche dans les 22m clermontois, le ballon part à Davies qui tape un petit ballon pour lui même pour créer la brèche puis trouve Abendanon qui fait son numéro long de ligne et file à l’essai après un joli raffut (7-0 après la transformation de Lopez, 14e). Davies sera cependant remplacé juste derrière par Rougerie pour cause de blessure.

Cependant Sale va revenir rapidement grâce à une pénalité généreuse face aux poteaux pour un écran sur le renvoi (7-3, 17e). Les anglais vont ensuite avoir quelques minutes fortes mais sans passer la défense clermontoise tandis que Camille Lopez va bonifier le retour de Clermont dans le camp anglais avec une pénalité (10-3, 26e).

Une efficacité confirmée quelques minutes après. Bonnaire jouer rapidement une pénalité à la main et déstabilise les Sharks qui se mettent à la faute permettant à Lopez de faire gonfler le matelas de points (13-3, 31e).

Gaspillage clermontois

Mais les clermontois vont aussi malheureusement poursuivre leur gaspillage dans le jeu. On regrettera ainsi le manque de lucidité de Nalaga sur le turnover suivant qui préfère s’enfermer dans le trafic plutôt qu’envoyer à l’aile où se trouvaient trois coéquipiers et un espace complètement ouvert vers l’essai.

Nakaitaci trouvera lui une brèche plein axe mais sa passe est interceptée par Seymour qui se repliait. Les clermontois termineront sur une belle offensive sans parvenir à trouver la faille et la passe au pied de Camille Lopez finit en touche (13-3, mi-temps).

Clermont a eu les ballons mais n’a pas su les concrétiser. A la mi-temps, Julien Bonnaire donne donc les clés de la deuxième période : « On perd trop de ballons. On manque un peu de patience et on est pas assez rapides sur le porteur de balle. Il faut être plus patient et plus précis et ça va passer. »

 Deuxième mi-temps poussive avant le bonus

Franck Azéma a lui demandé à ses joueurs d’être meilleurs sur les zones de rucks mais la première occasion est anglaise. Sale négocie bien une touche et forme un groupé pénétrant efficace avant d’envoyer au pied à l’aile où il s’en faut de peu qu’un anglais puisse aplatir (42e).

L’ASM va ensuite repartir sur le même schéma qu’en première mi-temps avec des intentions mais de mauvais choix de Domingo ou Nalaga qui gardent des ballons au lieu de transmettre. Une bonne action permet tout de même à Camille Lopez d’augmenter l’avance clermontoise sur pénalité (16-3, 48e).

Les anglais semblent eux perdre leurs ambitions et la pression clermontoise se fait plus pressante sur eux. C’est d’abord Nakaitaci qui met le feu le long de l’aile. C’est surtout Nalaga qui va inscrire le deuxième essai après une passe au pied milimétrée de Camille Lopez pour trouver le fidjien seul au milieu de trois défenseurs. (21-3, 55e).

Les clermontois sont à deux essais du bonus, mais ce sont les anglais qui font l’effort pour revenir vers la ligne d’essai clermontoise. Il faut quelques minutes aux clermontois pour revenir dans le camp anglais et remettre la pression pour aller à l’essai.

Les clermontois ne tapent plus les pénalités et préfèrent les touches pour envoyer de grosses offensives. Après une pénal-touche ils seront ainsi tout proches de passer la ligne après une succession de percussions mais sans passer. Cela débouche sur une mêlée où les anglais sont en difficulté. Les clermontois insistent d’abord un peu mais finissent par écarter et l’action échoue sur la transmission entre Lopez et Fofana (69e).

Deux éclairs pour le bonus offensif

Les clermontois sont renvoyés dans leur camps et poussifs pour trouver la faille. Il faut un changement d’aile de Nakaitaci qui vient chercher Nalaga pour créer le surnombre, puis des relais de Lee et Fofana pour envoyer Nalaga à l’essai (28-3, 74e).

Il reste alors 6 minutes pour aller au bonus offensif et c’est Aurélien Rougerie qui va surgir en sauveur. Bien servi par Lopez, il transperce la défense anglaise depuis la ligne médiane, feinte la passe, raffute et se couche derrière la ligne (35-3, 76e).

Ces deux éclairs offrent le bonus offensif à l’ASM Clermont Auvergne qui avait balbutié son rugby une bonne partie de la rencontre. Les clermontois font une très belle affaire et prennent ainsi la deuxième place de la poule derrière le Munster qu’ils retrouveront en décembre.

Classement :

PosClubPoints
1 Munster 8
2 Clermont 6
3 Saracens 5
4 Sale 1

A suivre : réactions d’après-match


Vous avez aimé cet article ?

Recevez les articles par e-mail :

Les dernières actus tous les matins dans votre boite e-mail

Partagez
Partagez-le avec vos amis pour le faire voyager et le faire connaître au plus grand nombre
Soutenez Cyberbougnat
Cyberbougnat n'affiche pas de pub et ne touche pas de subvention. Mais il faut tout de même un peu d'argent pour vivre. Alors soutenez la vie du site avec un coup de main ponctuel ou régulier. Les entreprises et collectivités peuvent aussi opter pour le sponsoring. Vous pouvez aussi aider Cyberbougnat via Tipeee

Auteurs
Bertrand

Clermontois et fier de l’être, j’ai conçu Cyberbougnat comme le webmag d’un clermontois pour les clermontois


Web Statistics