Cyberbougnat

ASM Clermont - Ospreys : points de bonus pour tout le monde (34-29)

Publié par Bertrand le dimanche 22 novembre 2015 à 15h46min, mis a jour le dimanche 22 novembre 2015 à 17h23min - 902 lectures - 1 partage

Rugby - Coupe d’Europe - 2ème journée — L'ASM Clermont Auvergne faisait ses débuts en Coupe d’Europe après le match annulé la semaine dernière à Bordeaux. Les clermontois l’ont emporté avec le bonus mais ont laissé les gallois repartir avec les bonus offensifs et défensifs.

On attendait avec impatience les débuts de l’ASM en Coupe d’Europe. Mais on sort de ce match avec un avis mitigé. Les clermontois l’ont emporté avec le bonus offensif mais ont joué sur courant alternatif. Après deux débuts de mi-temps très faibles ils ont réussi à accélérer dans le sillage de Strettle intenable et désigné homme du match.

Mais les clermontois ont aussi encaissé 4 essais en deuxième période et deux fois en quelques secondes. Les Ospreys sont ainsi d’abord revenus en début de deuxième mi-temps, puis ont arraché les bonus offensifs et défensifs en toute fin de match alors que la victoire clermontoise était assurée.

Dans une compétition aussi compliquée que la Champions Cup, ces deux points pourraient être primordiaux pour la suite de la compétition. Vainqueurs la semaine dernière, les Ospreys montrent qu’il faudra compteur sur eux. Les Clermontois vont eux devoir hausser leur niveau de jeu et leur régularité pour faire quelque chose cette saison.

 Résumé de la rencontre

En dehors d’une première belle action dans la première minute puis d’une échappée d’Abendanon 10 minutes plus tard, les clermontois ne montrent pas grand chose pendant les 20 premières minutes. Ils ne mettent pas assez de rythme dans le jeu et dans le soutien, ne conservent pas assez le ballon en le rendant trop au pied et les Ospreys en profitent pour s’installer dans le camp clermontois.

Les gallois cherchent l’essai

Ce sont ainsi les gallois qui ont les premières véritables occasion de scorer. D’abord avec une faute de Vahaamahina venu percuter en retard Evans selon l’arbitre vidéo. Les gallois choisissent de trouver la touche plutôt que taper la pénalité dans l’axe (4e) mais n’en profiteront pas. Ils récidivent tout de même quelques minutes plus tard pour une faute en mêlée fermée et sont cette fois tout proche de la ligne d’essai (12e).

Une deuxième fois l’arbitre George Clancy fait appel à la vidéo qui lui propose de sanctionner l’ASM d’une pénalité et Lapandry d’un carton jaune (12e). L’ASM est à 14 et encore une fois, les gallois préfèrent la touche et les clermontois défendent bien et s’en sortent. Toutefois Biggar finit par sortir son pied pour ouvrir le score sur un drop (0-3, 15e).

George Clancy ne va en revanche pas demander la vidéo sur l’action suivante. Sous une chandelle galloise, Lee est percuté en l’air par Biggar et tombe sur son genou. L’ASM égalise par la pénalité de Lopez mais l’action semblait largement plus dangereuse que celle de Lapandry (3-3, 19e). Les clermontois semblent ensuite vouloir accélérer mais manquent de précision dans leurs actions et soutien ou manquent de vision comme Vahaamahina qui oublie le jeu au large.

Strettle réveille Clermont

Le jeu est décousu mais la vitesse clermontoise permet de trouver les failles chez les gallois. Le premier essai va venir avec un petit exploit de Strettle. L’anglais prend un intervalle et mystifie Evans pour s’ouvrir le passage et parvient à aplatir malgré le retour d’un anglais. Lopez transforme et Clermont se met à l’abri (10-3, 27e).

L’ASM retrouve alors ses couleurs et va dominer la fin de la mi-temps et faire craquer les Ospreys. Le deuxième essai vient encore une fois d’une belle inspiration de Strettle qui relance depuis le camp clermontois. L’ensemble de l’équipe va ensuite remonter le ballon via de multiples charges et des relais rapides qui vont permettre à Rougerie de passer la ligne pour un plongeon dans l’en-but gallois. L’ASM prend le large avec la transformation (17-3, 36e).

Les supporters clermontois retrouvent le sourire et dans les tribunes du Michelin la fanfare clermontoise joue l’hymne gallois « Land of my Father ». Les joueurs de l’ASM terminent eu la mi-temps avec trois points de plus dans l’escarcelle avec une pénalité à la sirène (20-3, mi-temps).

Les Ospreys reviennent

L’ASM semblait avoir fait le plus difficile, mais la seconde mi-temps débute comme la première avec une équipe galloise qui vient s’installer dans le camps clermontois à la recherche de l’essai et qui cette fois va y arriver. Les Ospreys ont 88% de possession de balle en ce début de mi-temps et les clermontois vont le payer cher avec deux essais en cinq minutes.

C’est d’abord un ballon porté conclu par Tipuric qui vient conclure la domination galloise depuis la reprise (20-10, 49e). Sur la remise en jeu, Abendanon veut relancer avec un petit ballon au pied mais heurte à la fois Vahaamahina et un gallois. Les gallois récupèrent et relancent immédiatement avec un petit ballon à suivre au pied de Walker. Nakaitaci en dernier défenseur fait preuve de trop de nonchalance et ne voit pas Walker qui arrive lancé pour aplatir sous son nez. Avec les transformations de Biggar sur les deux essais, les gallois sont revenus à 3 points (20-17, 54e). Et encore l’addition aurait être plus lourde car les Ospreys se procurèrent encore une occasion derrière.

Entrée prépondérante de James

Franck Azéma lança alors son banc et notamment James à la place de Lopez. L’australien occupa mieux le terrain avec son pied et mit les Ospreys en difficulté avec un long ballon en profondeur. Clermont se réinstalle alors dans le camp gallois et va mettre la pression. James délivra ensuite une balle passe au pied pour Rougerie mais Fofana lui passe devant devant la ligne mais échappe le ballon.

Comme en première mi-temps, c’est donc Strettle qui remit l’ASM dans le bon sens. Coincé le long de la ligne quand il hérite du ballon, il décide de repartir vers le centre du terrain et enrhume trois défenseurs pour aller aplatir seul entre les poteaux en mettant les cannes (27-17, 69e). Après ce magnifique essai, l’anglais va ensuite être proche d’un nouvel essai en s’échappant le long de la ligne. Il tape à suivre mais ne peut pas récupérer le ballon car il retenu par le demi d’ouverture gallois remplaçant qui se trouve exclu pour la fin du match (72e).

L’ASM n’est plus qu’à un essai du bonus offensif et va faire l’effort pour l’obtenir. Cudmore va passer une première fois la ligne mais l’arbitre refuse l’essai pour un écran de Fofana (74e). C’est le pied de James qui va finalement ouvrir la faille avec une transversale au pied qui trouve Fofana dans l’en-but et qui parvient à aplatir. Le bonus offensif et la victoire sont alors dans la poche (34-17, 75e).

Double bonus pour les Ospreys

L’ASM aurait normalement du finir le match tranquillement mais les gallois ne voulaient pas repartir bredouilles. Comme en début de deuxième mi-temps ils vont marquer deux nouveaux essais qui vont leur permettre de repartir avec le bonus offensif et le bonus défensif.

Le talonneur remplaçant Parry marque d’abord le troisième essai en profitant du bon travail de Tipuric sur le long de l’aile (34-24, 80e). Les gallois se dépêchent de taper la transformation et car ils sentent qu’il y a un coup en profitant de la déconcentration clermontoise. Ils captent le renvoi et relancent immédiatement. Habberfield termine 60m plus loin en marquant le quatrième essai qui permet aux gallois de revenir dans le bonus défensif tout en prenant le bonus offensif (34-29, 80e+1). Les Ospreys repartent ainsi avec 2 points cadeaux qui pourraient leur rapporter gros pour la suite de la compétition.

 Réactions

Franck Azéma : « Ce qui m’a plu, c’est la victoire et les quatre essais qui nous permettent de prendre le bonus offensif. C’est une bonne chose. Ce qui m’a déplu, c’est de prendre deux essais en fin de match. On peut même dire qu’on a donné 4 essais aux Ospreys, c’est frustrant. Mais ce n’est pas inquiétant car on garde notre destin entre les mains. »

Damien Chouly : « Le sentiment est mitigé. Nous avons la satisfaction d’avoir gagné en prenant en plus le point de bonus offensif. On est donc bien entré dans cette Coupe d’Europe. Notre première mission est accomplie. Puis, il y a cette fin de match qui leur permet de prendre un double bonus. C’est cadeau car on leur donne au moins deux essais. Mais ils étaient venus pour ça. »

Chris Gibbes (entraîneur Ospreys) : « C’était un gros match. Nous sommes très heureux de repartir de Clermont avec deux points. C’est très difficile de faire quelque chose ici. C’est presque comme une victoire. On est très satisfait d’avoir mis quatre essais à cette équipe. C’est une belle performance. »

 Photos du match

- Découvrez les photos du match par Bruno Courteix


Vous avez aimé cet article ?

Recevez les articles par e-mail :

Les dernières actus tous les matins dans votre boite e-mail

Partagez
Partagez-le avec vos amis pour le faire voyager et le faire connaître au plus grand nombre
Soutenez Cyberbougnat
Cyberbougnat n'affiche pas de pub et ne touche pas de subvention. Mais il faut tout de même un peu d'argent pour vivre. Alors soutenez la vie du site avec un coup de main ponctuel ou régulier. Les entreprises et collectivités peuvent aussi opter pour le sponsoring. Vous pouvez aussi aider Cyberbougnat via Tipeee

Auteurs
Bertrand

Clermontois et fier de l’être, j’ai conçu Cyberbougnat comme le webmag d’un clermontois pour les clermontois