Cyberbougnat

Clermont - Toulouse : l’ASM en finale du Top 14 ! (18-14)

Publié par Bertrand le samedi 6 juin 2015 à 18h40min, mis a jour le jeudi 18 juin 2015 à 12h59min - 1750 lectures - 1 partage

Rugby — Cinq après le seul Bouclier de Brennus de l'histoire du club, l'ASM Clermont Auvergne retrouve enfin la finale du Top 14 au terme d'un match étouffant contre le Stade Toulousain.

Entre ces deux équipes réputées pour le jeu, ce sont les défenses qui ont fait la loi pendant tout le match. Les clermontois ont largement dominé la première mi-temps en confisquant le ballon mais sans trouver la faille dans la défense toulousaine. La faute aussi à quelques choix hasardeux. Toulouse a donc passé une grosse partie du temps à défendre et faire le dos rond avant de trouver un peu d’avancée en fin de mi-temps.

Ce sont donc les buteurs qui se sont exprimés. Clermont virait en tête à la mi-temps (9-6) grâce au 100% au pied de Morgan Parra alors que McAlister échouait une fois sur le poteau.

La deuxième sera encore plus tendue, Toulouse prenant plusieurs fois l’avantage notamment avec le seul essai du match mais laissant encore des points au pied. Les clermontois ont eu le mérite de toujours réagir et ne pas lâcher mais accumulaient de la frustration au fil des minutes et des fautes bêtes.

C’est l’entrée de Brock James dans le dernier quart d’heure qui va envoyer Clermont en finale. Il convertit une pénalité pour reprendre l’avantage et comme en 2010 met Clermont à l’abri grâce à un drop.

Cinq ans après le Brennus, l’ASM retrouve donc le Stade de France et affrontera le Stade Français qui a battu Toulon vendredi soir pour une revanche de la finale de 2007.

Film du match

Dans les premières minutes les deux équipes cherchent à se jauger notamment au niveau des packs. Les premiers points sont marqués après des fautes en mêlée. Parra ouvre le score après une faute de Johnston (3-0, 4e), McAlister lui répond pour une faute de Domingo (3-3, 11e)

Clermont va ensuite mettre une grosse pression sur Toulouse . Dès le renvoi, Rougerie capte le ballon et l’ASM va alors confisquer le ballon pour imposer de grosses séquences sans passer la défense toulousaine qui parvient à ralentir les sorties de ballon dans les regroupements. Ce temps fort est tout de même récompensé par une pénalité de Parra (6-3 16e).

L’ASM ne lâche pas pour autant son étreinte et continue de priver Toulouse de ballon grâce à une grosse envie. Mais cette domination est stérile. Toulouse a peu de munition mais aurai pu revenir avec une pénalité mais le ballon de McAlister est repoussé par le poteau (26e).

Privés de ballons, les toulousains défendent et se mettent à la faute. Parra en profite pour creuser le score sur une pénalité assez facile (9-3, 31e).

Le Stade Toulousain va tout de même se montrer dangereux grâce à une percée de Doussain qui trouve une brèche plein axe. Les toulousains vont ensuite pilonner pour se rapprocher de la ligne et obtiendront finalement une pénalité facile pour McAlister (9-6, 35e). Ce sera aussi le score à la mi-temps.

Clermont qui a dominé la première mi-temps sans marquer va se faire surprendre en début de deuxième. Dès le coup d’envoi les jaunards se font surprendre à la réception. Puis ils font plusieurs fautes. Sur la première, McAlister tente la pénalité depuis le long de la ligne mais manque la cible (42e). Sur la suivante, les toulousains choisissent la touche et vont être récompensés avec un essai de Médard en coin après avoir balayé le terrain. McAlister manque la cible mais Toulouse prend alors l’avantage pour la première fois (9-11, 46e).

Heureusement la réaction clermontoise est immédiate. Une nouvelle fois, ils récupèrent le ballon sur l’engagement de Lopez. Puis Stanley va ensuite être tout proche d’aller à l’essai en profitant du glissement de la défense toulousaine pour prendre la faille le long de la ligne mais il est projeté en touche juste avant la ligne. Les clermontois bénéficient toutefois d’une touche sur la ligne des 5m mais ils ne parviennent pas à aller à l’essai à cause d’une faute toulousaine. Parra redonne alors l’avantage à Clermont en marquant la pénalité (12-11, 50e).

Clermont récupère ensuite le renvoi et déroule un gros ballon-porté du pack qui avance sur 30m pour revenir dans le camp toulousain. Hélas, le manque de soutien va ensuite permettre à Toulouse de se dégager et revenir dans le camp clermontois. Le match entre alors dans une certaine torpeur avec un gros déchet des deux côtés qui empêche de s’approcher des lignes.

C’est donc de loin que le score va bouger. Sur une touche clermontoise au milieu du terrain, Nyanga pique le ballon dans l’alignement et subit une faute de Vahaamahina. McAlister ne rate cette fois pas la pénalité de plus de 50m et redonne l’avantage au Stade Toulousain (12-14, 63e).

L’ASM est dos au mur mais continue de perdre des ballons bêtement ou de faire des fautes qui permettent à Toulouse de se dégager. Toulouse est au bord de la rupture mais Clermont accumule la frustration à chaque ballon rendu alors qu’on approche des dernières minutes.

L’ASM parvient toutefois à reprendre l’avantage par une pénalité accordée à James rentré peu avant pour une faute de stabilisation en mêlée (15-14, 72e).

L’australien va d’ailleurs refaire parler son pied juste derrière pour revenir dans le camp de Toulouse. Les toulousains essaient de sortir le ballon, mais à chaque coup de pied un clermontois relance avec des coups de boutoirs de Stanley ou Nakaitaci. Mais c’est surtout son drop tendu entre les perches qui va redonner de la voix à la Yellow Army (18-14, 76e}.

Toulouse doit alors marquer un essai pour aller à la victoire et se retrouve exactement dans la situation de la semaine dernière contre Oyonnax. Le pack toulousain jette alors ses dernières forces dans la bataille pour revenir dans le camp clermontois. Les toulousains reviennent dans les 22m et obtiennent une bonne mêlée plein axe alors qu’ils restent 2 minutes à jouer. Ils essaient d’envoyer du jeu au large mais négocient mal et Matanavou perd le ballon. Les clermontois le récupèrent et vont alors tenir le ballon avec les gros jusqu’à la sirène. Le dégagement de Brock James dans les tribunes soulage alors tout Clermont !


Vous avez aimé cet article ?

Recevez les articles par e-mail :

Les dernières actus tous les matins dans votre boite e-mail

Partagez
Partagez-le avec vos amis pour le faire voyager et le faire connaître au plus grand nombre
Soutenez Cyberbougnat
Cyberbougnat n'affiche pas de pub et ne touche pas de subvention. Mais il faut tout de même un peu d'argent pour vivre. Alors soutenez la vie du site avec un coup de main ponctuel ou régulier. Les entreprises et collectivités peuvent aussi opter pour le sponsoring. Vous pouvez aussi aider Cyberbougnat via Tipeee

Auteurs
Bertrand

Clermontois et fier de l’être, j’ai conçu Cyberbougnat comme le webmag d’un clermontois pour les clermontois


Web Statistics