Cyberbougnat

Les Chiefs d’Exeter marchent sur l’ASM Clermont Auvergne (31-14)

Publié par Bertrand le samedi 12 décembre 2015 à 20h03min, mis a jour le dimanche 13 décembre 2015 à 06h53min - 1236 lectures - 3 partages

Rugby - Coupe d’Europe - 3ème journée — L'ASM a été littéralement écrasée par le pack anglais et rentre en Auvergne sans le moindre point. Une première depuis bien longtemps en Coupe d'Europe mais logique tant l'ASM fut faible.

On connaissait le programme proposé ce samedi soir aux clermontois. Des anglais très puissants devant capables de tout emporter pour enquiller les essais sur ballons portés et pillonage. Les clermontois n’ont donc pas été surpris surtout en laissant le ballon aux anglais à cause d’une conquête indigne.

Le début de match a pourtant été complètement paradoxal. Les Chiefs attaquent fort et monopolisent le ballon au point de passer la ligne après un groupé dès les premières minutes (3e). Incapable de savoir si le ballon avait été aplati, l’arbitre vidéo le refuse. L’ASM est en grosse difficulté en reculant sur chaque contact, rate plaquages, lancements en touche et passes. Mais le vent est en faveur de l’ASM... la chance aussi.

 Clermont devant à la surprise générale

Sur une chandelle que le vent ramène dans le camp d’Exeter, Rougerie récupère et perce. Les clermontois sont ensuite stoppés et obtiennent une mêlée à 5m de la ligne. A la sortie du ballon, Parra ouvre pour Lopez qui feinte et prend le trou avant de servir à hauteur Gear qui arrive lancé pour aller aplatir sous les poteaux (0-7, 10e). On a du mal à le croire !

Steenson ramène Exeter sur une pénalité (3-7, 14e) mais Clermont va de nouveau trouver le chemin de l’essai. Grâce à une grosse défense de Yato, Gear lance le contre, décale Nakaitaci qui efface le dernier défenseur d’un petit coup de pied par dessus récupéré par Rougerie pour le deuxième essai (3-14, 20e). C’est très très bien payé pour Clermont qui aurait pu prendre encore un peu le large si le poteau n’avait pas repoussé une tentative de pénalité de 52m de Spedding (22e).

 Clermont encaisse un 28-0

Mais la suite du match, va ensuite être à sens unique. Exeter reprend les commandes du jeu avec pilonnages mais aussi des tentatives au large rapides. La défense clermontoise n’est pas assez virulente et précise et Waldrom finit par passer la ligne sur une charge surpuissante (10-14, 35e). Les Chiefs sont revigorés et n’ont ainsi plus que 4 points de retard à la mi-temps .

Face au vent, l’ASM va être en difficulté toute la deuxième mi-temps qu’elle débute en se ratant sur le renvoi. Surtout, l’ASM ne fut quasiment jamais en position de faire autre chose que défendre face à des anglais qui ont campé dans la moitié clermontoise pour ne pas dire sans ses 22m. Même si la défense fut vaillante, notamment avec Yato et Kolelishvili précieux dans les rucks, cela ne pouvait pas tenir surtout avec une possession de balle de 88% en faveur des Chiefs !

Le pack des Chiefs va ainsi continuer ses dégâts. Waldrom passe la ligne une seconde fois en force (17-14, 47e). Exeter prend alors le score et va continuer à user des mêmes arguments, préférant les touches aux tentatives au pied sur les pénalités. Seuls deux contres permirent à Clermont de faire illusion d’une chance de l’emporter mais avec bien moins de réussite qu’en première mi-temps : un premier mené par Nakaitaci qui aurait pu d’aller à l’essai mais Strettle est trop court et ne sert pas Vuli Vuli (50e). Yato trouvera lui aussi de l’espace mais il est repris 60m plus loin et n’a aucun soutien (55e).

Le score ne bouge pas grâce à une bonne défense, mais dans le jeu les clermontois perdent les ballons, n’assurent pas les quelques lancements en touche et se font sanctionner en mêlée. Difficile alors d’imaginer construire du jeu et sur les quelques actions restantes, ils les clermontois échappèrent les ballons, notamment Gear sur chaque contact.

L’ASM va pourtant bénéficier d’une courte supériorité numérique car l’arrière anglais Dollman va écoper d’un carton jaune un peu surprise pour l’indiscipline globale de son équipe (65e). Hélas, Yato va lui aussi être averti et ne va pas finir le match avec à son tour un jaune pour placage au cou (70e).

L’ASM se retrouve toujours autant coincée devant sa ligne mais avec un avant de moins pour défendre. Logiquement les anglais finissent par passer avec un troisième essai cette fois par le flanker Armand (24-14, 74e). L’ASM perd alors ses maigres chances de victoire et le bonus défensif mais va laisser plus encore aux anglais.

Comme un symbole, l’ASM arrive à revenir dans le camps anglais mais fait un mauvais choix. All ne prend pas une pénalité qui pouvait permettre de revenir dans le bonus et préfère la touche mais rate son lancement de jeu. Les anglais en profitent pour revenir dans les 22m clermontois et pilonnent encore pour grappiller mètre par mètre et passer une quatrième fois la ligne d’essai à la sirène par le deuxième ligne Lees (31-14, 80e). Exeter s’impose ainsi très avec le bonus offensif après avoir marché sur les clermontois pendant tout le match.

 Obligation de l’emporter avec le bonus à domicile

Dans l’autre match, les Ospreys l’ont emporté contre Bordeaux (19-16) et profite de ses bonus pris à Clermont pour rester à égalité en tête de la poule avec les anglais. L’ASM est désormais troisième à 6 points des deux premiers de la poule et devra rendre la monnaie de la pièce aux anglais le week-end prochain pour croire encore à la qualification. L’ASM devra aussi faire le plein de points contre Bordeaux qui est décroché.

Mais plus que le score c’est surtout le contenu médiocre de la rencontre qui a de quoi inquiéter avec une nouvelle fois un jeu faible, 4 essais encaissés et bien peu d’intelligence dans le jeu. Pourtant les anglais ont appliqué un plan de jeu sans surprise...


Vous avez aimé cet article ?

Recevez les articles par e-mail :

Les dernières actus tous les matins dans votre boite e-mail

Partagez
Partagez-le avec vos amis pour le faire voyager et le faire connaître au plus grand nombre
Soutenez Cyberbougnat
Cyberbougnat n'affiche pas de pub et ne touche pas de subvention. Mais il faut tout de même un peu d'argent pour vivre. Alors soutenez la vie du site avec un coup de main ponctuel ou régulier. Les entreprises et collectivités peuvent aussi opter pour le sponsoring. Vous pouvez aussi aider Cyberbougnat via Tipeee

Auteurs
Bertrand

Clermontois et fier de l’être, j’ai conçu Cyberbougnat comme le webmag d’un clermontois pour les clermontois


Web Statistics