Cyberbougnat

Bayonne - Clermont : l’ASM trop brouillonne s’incline sans bonus (24-13)

Publié par Bertrand le samedi 1er novembre 2014 à 10h28min, mis a jour le lundi 10 novembre 2014 à 12h08min - 1760 lectures

Rugby - Top 14 - 10ème journée — Après deux semaines de Coupe d’Europe, l'ASM retrouvait le Top 14 mais s'est inclinée sur la pelouse basque. Les clermontois ont encore une fois gâché trop d'occasions et fait trop de fautes pour espérer s'imposer.

 Le point au classement

C’est en leader du Top 14 que l’ASM se présentera sur la pelouse de Bayonne. De son côté, l’Aviron Bayonnais est 10ème du championnat avec 17 points. Les basques ont souvent été mis en difficulté sur leur pelouse. Ils se sont inclinés contre Toulon (15-29) et Montpellier (10-15) mais avaient profité de le mauvaise passe de Toulouse pour décrocher une de leur trois victoire (35-19) en Top 14. Ils s’étaient aussi imposés à domicile contre Oyonnax (38-12) et Brive (23-6). En Challenge Cup les basques se sont imposés à domicile contre Exeter (30-24) puis se sont inclinés à La Rochelle (25-13) le week-end dernier. Mais ils n’ont pas de grandes ambitions dans cette compétition et ont beaucoup fait tourner leur effectif.

 La semaine de travail et les déclarations

En Top 14 comme en Champions Cup, les clermontois ont beaucoup de gâchis dans leur jeu. Franck Azéma attend ainsi de ses joueurs plus de précision pour réduire la part de déchet et concrétiser plus d’occasions.

Le coach clermontois « souhaite que les semaines de travail permettent de voir une évolution positive dans ce que nous mettons en place sur le terrain. Pour cela, il faut faire preuve d’un maximum d’implication et de concentration lors de ce déplacement. »

Julien Bonnaire confirmait ces approximations contre Sale : « Oui, à un moment, on a fait un peu n’importe quoi. On s’est fait quelques passes que l’on avait pas besoin de faire, et du coup on s’est mis sous pression et on a reculé. Alors qu’il aurait simplement fallu taper au pied. Mais c’est facile de penser à ça quand le match est fini... On sait qu’on a encore du travail, on est loin d’être parfaits mais on gagne et c’est le plus important. »

Un travail toutefois un perturbé par le stage des joueurs retenus avec le XV de France et qui ont donc loupé le début de semaine. Une situation qu’avait déjà connue l’ASM avant d’aller à Bordeaux.

Bayonne privilégie la fraicheur à l’Europe

Du côté de Bayonne, les deux semaines européennes ont été mises à profit pour recharger les organismes et préparer ce match. Le staff a donc fait un gros roulement alors que l’équipe commençait à fatiguer et avait du mal à terminer ses matches.

Ainsi sept Bayonnais devraient débuter le match samedi contre Clermont après avoir connu trois semaines de repos : Iguiniz, Senekal, Haare, Ollivon, Rokocoko, Spedding et O’Connor.

Après avoir disputé l’intégralité des neuf rencontres de Top 14, Scott Spedding a bénéficié de cette pause : « Ce break a fait beaucoup de bien pour le physique mais aussi pour la tête. Un peu moins de pression avec des week-ends tranquilles, ça fait beaucoup de bien. On a continué avec du physique ,de la musculation et de la vitesse. On s’est régénéré. »

Charles Ollivon prévient : « Ce n’est pas du tout la même approche que l’on va avoir ce week-end. Avant Lyon, certains venaient d’enchaîner dix matchs en comptant la phase de préparation. Là, on est à cent pour cent. C’est très positif pour aborder ce match. »

Ce qui faisait dire à Jean-Marcellin Buttin cette semaine : « Cela doit faire une quinzaine de jours qu’ils regardent des vidéos de l’ASM, qu’ils préparent cette rencontre très importante pour eux. »

Le demi de mêlée bayonnais Guillaume Rouet a donné les clés de la rencontre pour son équipe : « Il va falloir d’abord être impeccables en conquête. Clermont est aussi une équipe très joueuse, donc nous devrons être solides défensivement. Et bien sûr, il faudra être très efficaces en attaque dans les rucks, si nous voulons mettre un peu de continuité dans notre jeu. »

 Composition des équipes

Pour s’opposer à la fraicheur des titulaires basques laissés au repos, Franck Azéma a choisi lui aussi une certaine fraicheur avec une large rotation de l’effectif et les internationaux laissés au repos. Il y a aura ainsi 12 changements dans l’effectif après la victoire contre Sale. Certains seront sur le banc et d’autres devant leur télévision à Clermont.

Et si les basques ont pu faire de la vidéo pour se préparer, ils n’auront pas sur leurs images la grosse nouveauté de cette feuille de match, le troisième ligne fidjien Peceli Yato récompensé de son gros début de saison avec les Espoirs par une première titularisation en Top 14. Il évoluera au centre de la troisième ligne avec Viktor Kolelishvili et Fritz Lee, seul joueur du pack conservé.

Le pack sera aussi composé de Vincent Debaty, John Ulugia et Daniel Kotze en première ligne et Julien Pierre (capitaine) et Sébastien Vahaamahina en seconde ligne.

Thierry Lacrampe signera lui sa première titularisation de la saison et sera associé à Brock James. Beaucoup de changement au centre aussi. Jonathan Davies est absent pour deux à trois semaines, Aurélien Rougerie souffre d’un hématome au tibia et Wesley Fofana est au repos comme tous les internationaux. Les postes de centres seront donc confiés à Benson Stanley et Noa Nakaitaci qui signe sa 8ème titularisation consécutive.

Nalaga enchaîne à l’aile alors que Guildford fait son retour à l’autre aile et que Buttin tentera de briller à l’arrière.

Preuve de la largeur du groupe clermontois, le banc aura encore une belle allure avec Paulo, Chaume, Jedrasiak, Bonnaire, Radosavljevic, Delany, Malzieu et Ric.

Le XV Bayonnais

Pas de surprise dans le XV titulaire de Bayonne puisque les joueurs laissés au repos ces dernières semaine seront bien là.

Le XV de départ : 1. A. Iguiniz, 2. G. Arganese, 3. G. Muller ; 4. D. Senekal, 5. M. Chisholm (c) ; 6. J. Monribot, 7. D. Haare 8. C. Ollivon ; 9. G. Rouet, 10. B. Stewart ; 11. M. O’Connor, 12. S. Fernandez ; 13. J. Rokoçoko, 14. M. Bustos Moyano ; 15. S. Spedding

Les remplaçants : A. Etrillard - JC Van Rensburg - P. Taele - B. Macome - C. Loustalot - C. Otazo - M. Ugalde - F. Lapeyrade.

Coup d’envoi du match à 20h45 au Stade Jean-Dauger en direct sur Canal+ Sport. La rencontre sera arbitrée par Jérôme Garcès.

 Film du match

Cette ASM très remaniée attaque fort pour mettre la pression sur Bayonne qui pourrait douter rapidement. L’ASM monopolise le ballon pendant les premières minutes. Une première chandelle de James met la pression sur Spedding puis ce dernier se fait contrer par Lacrampe sur un dégagement derrière sa mêlée. Mais Lacrampe ne peut récupérer.

Mais Bayonne se met vite dans le match et une première belle inspiration de Rokocoko met le feu dans la défense clermontoise qui est déstabilisée. Stanley se met à la faute et expulsé pour 10 minutes. Martin Bustos Moyano en profite pour ouvrir le score (3-0, 11e). Il a derrière une autre occasion de marquer sur une pénalité lointaine, mais connait son premier échec de la saison à domicile (15e).

Toutefois l’Argentin va se rattraper dès la relance. Bayonne enchaîne les temps de jeu et décale Martin Bustos Moyano le long de la ligne, qui s’échappe et tape un ballon à suivre qu’il récupère pour le premier essai de la rencontre. Il manque cependant la transformation (8-0, 16e).

Malmenée, l’ASM réagit avec l’intention de mieux conserver le ballon et profite du retour de Stanley pour reprendre les commandes du jeu. L’effet est rapide avec des impacts et un jeu qui permet de se rapprocher très vite de la ligne d’essai basque. Ulugia fera une belle percée plein axe, mais sur la suite de l’action Buttin ne parvient pas à aplatir. La mêlée à 5m qui suit ne donne rien. (25e).

L’ASM vire en tête

Mais Clermont finit tout de même par ouvrir le score avec une pénalité de James pour un grattage illicite (8-3, 28e). Hélas, il loupe quelques minutes plus tard sa deuxième tentative (31e). Mais Stade Jean-Dauger sent que son équipe est à la peine et va le constater quelques minutes plus tard. Sur une nouvelle longue action, Clermont revient dans les 22m basques grâce à de gros impacts, le ballon file à Nalaga qui se défait de deux défenseurs à coup de raffuts pour aller aplatir. Avec la transformation réussie de James les clermontois prennent les devants au score (8-10, 34e).

Les clermontois terminent fort mais l’Aviron trouve les ressources pour repousser une dernière mêlée à 5m devant sa ligne. L’ASM rentre donc aux vestiaires avec cette courte avance de deux points (8-10).

La deuxième mi-temps démarre par des offensives clermontoises, mais quelques imprécisions aussi qui empêchent les actions de se développer. Bustos Moyano a même une occasion de marquer sur une faute au sol, mais sa tentative passe à côté (44e).

Des fautes et du gâchis

Malheureusement la défense clermontoise va ensuite s’oublier sur l’action suivante. Après une relance de Bustos Moyano et Spedding dans le camps bayonnais, O’Connor profite des plaquages manqués pour s’infiltrer et sert Ollivon qui va marquer le deuxième essai bayonnais. (15-10 avec la transformation 49e). Bustos Moyano qui avait retrouvé le chemin des poteaux sur la transformation le reperd sur la pénalité suivante à 45m après un plaquage haut de Nakaitaci (50e).

Clermont réagit rapidement avec une belle offensive et des percées d’Ulugia et surtout Nakaitaci, mais la fin de l’action est mal jouée. Les clermontois échouent devant la ligne puis une mauvaise passe permet à Bayonne de se dégager et Clermont repart 60m plus loin (55e). Toutefois Clermont revient et profite d’une faute pour revenir au score (15-13, 58e). Mais l’ASM va encore rater une occasion derrière. Après un ballon volé par Lacrampe les clermontois sont proches de la ligne, mais des longues passes sautées mal assurées permettent à Bayonne de se dégager. Sur le banc Franck Azéma n’apprécie pas tous ces mauvais choix.

Les clermontois manquent de rythme... et font n’importe quoi

Les bayonnais ont eux beaucoup moins d’occasion mais ils profitent d’une pénalité pour reprendre un peu de marge avec le pied de Blair Stewart (18-13, 64e). Jean Dauger se remet à chanter et Bayonne trouve un second souffle à l’approche du dernier quart d’heure. Bayonne va ensuite profiter d’une nouvelle pénalité pour se mettre à l’abri d’un essai et sortir Clermont du bonus (21-13, 67e).

Malheureusement, les clermontois vont ensuite faire n’importe quoi avec un jeu très désordonné et sans soutien dans les regroupements qui permet à Bayonne de récupérer de nombreux ballons dans les rucks. L’Aviron en profite pour revenir dans le camp clermontois et assurer sa victoire par une nouvelle pénalité (24-13, 76e).

Bayonne va finir le match à 14 avec un carton jaune, mais Clermont ne saura pas en profiter. Pourtant ils auront une belle touche, mais le mauvais lancer la gâche (78e). Ils auront une dernière occasion après la sirène avec encore une très longue séquence qui n’aboutira pas.

L’ASM s’incline ainsi sans bonus après avoir beaucoup gâché alors qu’il y avait ce soir la place de faire beaucoup mieux. Encore une fois, le mal clermontois du manque de réalisme en attaque et de précision dans le jeu fait perdre des points précieux.

PNG - 79.5 ko
Evolution du score

 Réactions

Julien Pierre : « Défaite amère. Beaucoup d’énergie dépensée ce soir, mais beaucoup trop de fautes pour gagner à l’extérieur. Donc défaite logique. On s’entraîne tous les jours ensemble donc on a pas d’excuses. Ce soir on a tout simplement fait trop de fautes pour s’imposer. Point final. »


Vous avez aimé cet article ?

Recevez les articles par e-mail :

Les dernières actus tous les matins dans votre boite e-mail

Partagez
Partagez-le avec vos amis pour le faire voyager et le faire connaître au plus grand nombre
Soutenez Cyberbougnat
Cyberbougnat n'affiche pas de pub et ne touche pas de subvention. Mais il faut tout de même un peu d'argent pour vivre. Alors soutenez la vie du site avec un coup de main ponctuel ou régulier. Les entreprises et collectivités peuvent aussi opter pour le sponsoring. Vous pouvez aussi aider Cyberbougnat via Tipeee

Auteurs
Bertrand

Clermontois et fier de l’être, j’ai conçu Cyberbougnat comme le webmag d’un clermontois pour les clermontois


Web Statistics