Cyberbougnat

ASM Clermont - La Rochelle : la victoire mais rien de plus (30-10)

Publié par Bertrand le samedi 11 octobre 2014 à 09h34min, mis a jour le dimanche 19 octobre 2014 à 20h33min - 3139 lectures

Rugby - Top 14 - 9ème journée — Entre la défaite à Bordeaux et le début de la Coupe d'Europe, la réception de La Rochelle devait être l'occasion pour l'ASM Clermont Auvergne de se mettre dans le rythme européen. Mais le match a été ponctué de trop de maladresses.

L’ASM Clermont Auvergne recevait le Stade Rochelais ce samedi à 15h au Michelin. C’était pour les deux équipes le dernier match avant les rencontres européennes. L’occasion pour Clermont de se remettre dans les bons rails après la claque bordelaise et avant d’aller retrouver les Saracens. L’ASM l’a emporté mais a perdu le point de bonus offensif dans les dernières minutes. Les clermontois ont aussi multiplié les maladresses.

 Le point au classement

Après sa lourde défaite à Bordeaux, l’ASM Clermont Auvergne est deuxième au classement à un point de Toulon. Elle a l’occasion de reprendre la tête du Top 14 en s’imposant alors que Toulon va à Toulouse dimanche soir.

De son côté, La Rochelle n’a pas manqué son retour en Top 14. Grâce à des prestations de haut vol à domicile et leur victoire contre Lyon la semaine dernière, les Maritimes sont 9ème avec 15 points. Mais leurs déplacements ont étés compliqués et ils n’ont jamais été en mesure de ramener le moindre point quand leur hôte a systématiquement pris le bonus offensif : 37-15 à Brive, 60-19 à Toulon, 30-12 à Grenoble, 43-10 à Paris. Les rochelais ont ainsi la plus mauvaise défense avec 250 points et 30 essais encaissés dont 170 points et 23 essais en déplacement.

Mais cette rencontre est aussi la dernière avec le début de la Coupe d’Europe et le déplacement chez les Saracens pour un remake très attendu de la demi-finale à sens unique remportée 46-6 par les Anglais la saison dernière.

 La semaine de travail et les déclarations

Les 6 essais encaissés à Bordeaux, soit le double du nombre encaissés avant ce match, rappelle que la solidité défensive n’est jamais acquise et qu’elle est remise en cause à chaque rencontre. Les axes de travail de la semaine étaient donc de retrouver la solidité défensive du début de saison et progresser dans l’efficacité.

Franck Azéma a ainsi invité ses joueurs de resserrer les boulons pour que la défaite à Bordeaux serve à quelque chose : « Quand tu fais autant de fautes défensives, tu as beau construire ce que tu veux, tu ne peux pas exister. Nous avons fait de mauvais choix défensifs et des plaquages trop tendres. Une faute est toujours rattrapable, dans une rencontre, mais quand on en fait 3-4 dans la même séquence cela devient beaucoup trop compliqué. Je n’attends pas une réaction éphémère, ce qu’il faut c’est que l’on soit constants dans ce que l’on fait. »

Si La Rochelle a un pack très lourd, Franck Azéma se montre aussi très méfiant sur les capacités offensives de cette équipe : « ils ont de gros franchiseurs et des trois-quarts très performants dans les phases de un contre un. Ils ont aussi pas mal de joueurs formés au club qui auront envie de se mettre en valeur sur la pelouse du Michelin. »

L’ASM est une bête blessée par la cuisante défaite bordelaise et dont la réponse est attendue sur le terrain. Morgan Parra a annoncé une « révolte » mais la qualité du contenu sera observé pour pouvoir enchaîner ensuite sereinement sur l’Europe. Benjamin Kayser sait ainsi que c’est le moment d’accélérer pour se placer dans le rythme européen : « Il y a un niveau de performance qu’on doit atteindre si on veut prétendre à quelque chose en Coupe d’Europe. Les Saracens ce n’est pas rien, et si on n’arrive pas à produire une meilleure performance qu’à Bordeaux avant d’aller affronter une telle équipe, ce ne serait pas l’idéal. »

La Rochelle veut éviter la valise

Pas grand monde avant ce match ne place La Rochelle en position de s’imposer au Michelin. Le troisième ligne et ancien Clermontois Kévin Gourdon en est bien conscient : « le pronostic n’est pas en faveur des Rochelais » avant d’ajouter qu’il faut « éviter de prendre soixante points » comme à Toulon. L’entraîneur en chef Patrice Collazo est bien conscient qu’ « un gros score, ce sont de gros doutes. »

Alors les maritimes viennent pour faire un match solide et mesurer leurs progrès face à un gros. Plus que le résultat ce sont les progrès démontrés sur la rencontre qui permettront Thomas Synaeghel : « à Clermont, nous devrons jouer notre meilleur rugby, et ne pas y aller en victime. Il va falloir s’envoyer et tenir le rythme car cette équipe développe beaucoup de jeu. » Les rochelais doivent aussi soigner leurs problèmes des disciplines.

 Compositions des équipes

Plusieurs joueurs ont passé la semaine à l’infirmerie et seront absents : Nick Abendanon, touché aux côtes sur la pelouse d’Oyonnax et Wesley Fofana, blessé aux ischio-jambiers lors du stage préparatoire du XV de France, Fritz Lee pour un choc au niveau de l’épaule.

Franck Azéma a décidé de remanier totalement son pack par rapport au déplacement à Bordeaux. Benjamin Kayser, Sébastien Vahaamahina, Julien Bardy et Damien Chouly qui n’avaient pas fait le voyage en Gironde, réintègrent le pack clermontois en compagnie de Julien Pierre, Viktor Kolelishvili, Clément Ric et Raphael Chaume qui étaient remplaçants à Bordeaux.

La charnière Morgan Parra et Camille Lopez sera recomposée pour la troisième fois de la saison. Ménagé à Bordeaux, Aurélien Rougerie retrouve son poste au centre où il sera associé à Jonathan Davies qui glisse en premier centre. Nalaga est mis au repos alors que Zac Guildford fait son retour à l’aile un mois après son agression. Noa Nakaitaci occupera l’autre aile et Jean-Marcellin Buttin s’installera à l’arrière.

A noter sur le banc le retour de Davit Zirakashvili, remis de sa lombalgie. La charnière de remplacement sera composée de Lacrampe et James. Le banc sera complété par Ulugia, Debaty, Cudmore, Lapandry et Stanley.

Composition de La Rochelle

Si Fabrice Ribeyrolles a été écarté du staff en septembre, La Rochelle comporte une petite brochettes de joueurs formés à l’ASM. Kevin Gourdon et Kini Murimurivalu seront titulaires, Loann Goujon sera sur le banc.

Appelé par le XV de France, le néo-zélandais capitaine rochelais Uini Antonio conduira bien son groupe. En revanche La Rochelle doit se passer du centre fidjien Levani Botia qui est le premier joueur du Top 14 suspendu après avoir été sanctionné de trois cartons jaunes. Une nouvelle règle mise en place cette saison par la LNR.

Ce qui explique probablement que le polyvalent Alofa Alofa, vainqueur du Super 15 (championnat de l’hémisphère sud) avec les Warathas, soit cette fois titulaire au centre.

Le XV de départ : Murimurivalu ; Bobo, Alofa, Gard, Cler ; (o) Grant, (m) Audy ; Qovu, Gourdon, Sazy ; Cedaro, Eaton ; Atonio, Forbes, Synaeghel.
Remplaçants : Geledan, Corbel, Graham, Goujon, Djebaili, Lebail, Vuli-Vuli, Kaulashvili.

 Arbitre italien

C’est désormais une habitude avant le début des coupes européennes. Des arbitres européens viennent arbitrer le Top 14 pour sensibiliser les joueurs à l’arbitrage international. Cette rencontre sera ainsi arbitré par l’italien Guiseppe Vivarini qui officie d’habitude en Ligue Celte. Il sera assisté de Mr Delpy et Mr Amic et l’arbitrage vidéo sera confié à Mr Dubès.

Coup d’envoi à 15h. Match retransmis en direct sur Rugby + (canal 255).

 Film du match

L’ASM a retrouvé la victoire mais ne s’est pas totalement rassurée ce samedi après-midi. La Rochelle a longtemps tenu la dragée haute avec beaucoup de courage en défense et a fini par priver Clermont du point du bonus offensif. Une petite "victoire" pour les Maritimes qui avaient toujours laissé leur adversaire le prendre lors de leurs précédents déplacements. Les clermontois sont eux sortis du terrain avec beaucoup de frustration. Le scénario du match n’y est pas pour rien mais les trop nombreuses approximations et maladresses aussi.

Les Clermontois ont d’abord eu beaucoup de mal à mettre à mal la défense rochelaise pourtant la plus mauvaise du Top 14. Les maritimes étaient venus se tester et ont réussi à cadenasser l’attaque clermontoise pas toujours bien inspirée. Lopez donnait donc l’avantage aux clermontois sur pénalités (9-3, 27e). Dans ce début de match, l’ASM perdait aussi Morgan Parra touché à l’épaule sur une charge. Il expliquera ensuite qu’il n’avait plus de force dans l’épaule. Des examens réalisés lundi ont montré une fissure de l’omoplate.

Toutefois la rentrée de Lacrampe apporta aussi beaucoup de dynamisme avec des jambes de feu et la volonté d’accélérer. Clermont va ainsi tout de même trouver la faille dans la défense rochelaise avec quelques minutes de folie à cheval entre les deux mi-temps. Ce sont d’abord les avants qui maitrisent parfaitement une touche à 5m et forment un groupé qui permet à Benjamin Kayser d’aplatir (38e). Juste avant la sirène, Thierry Lacrampe décide ensuite de jouer rapidement à la main une pénalité en milieu de terrain et les clermontois déroulent une grosse action collective permettant à Camille Lopez d’aplatir au pied des poteaux (23-3, 40e).

Juste après la reprise on retrouve Lacrampe dans ses oeuvres. C’est d’abord Chouly qui contre Audy derrière un regroupement au milieu de terrain, il trouve Lacrampe qui s’infiltre puis trouve un relai efficace de Davies. Lacrampe récupère et fait une petit exploit personnel dans la défense maritime pour inscrire le troisième essai (30-3, 42e).

L’ASM tenait alors le bonus offensif mais sentait qu’il fallait le sécuriser. Les clermontois ont donc beaucoup tenté et même marqué un 4ème essai par Nakaitaci mais la vidéo montrait à l’arbitre un en-avant de Guildford sur sa passe pour décaler le fidjien (66e).

Hélas, les clermontois vont payer ce manque de réalisme. Réduits à 14 après un plongeon grossier de Cudmore qui lui valut un jaune (74e), ils ne purent empêcher Alofa Alofa de faire son petit numéro avec rotation sur lui même et fin de passe pour aller filer sous les poteaux (30-10, 75e).

L’ASM fit ensuite le forcing avec plusieurs tentatives d’aller à l’essai mais elles furent contrarier par ces imprécisions qui montrent que la machine clermontoise n’est pas encore complètement au point avant de débuter la Coupe d’Europe. Ce qui ne l’empêche pas de prendre la tête du Top 14 en attendant Toulouse - Toulon.

 Réactions

Franck Azéma : « On a fait une bonne entame de deuxième mi-temps, on s’est ensuite endormi et on s’est mis au rythme de La Rochelle pour finalement perdre ce bonus offensif car on n’a pas su se mettre à l’abris. La semaine prochaine il faudra scorer sur nos temps forts et corriger les approximations. »

Camille Lopez : « Nous sommes frustrés. On a voulu mettre beaucoup de jeu, de volume, on a peut être fait des mauvais choix aussi par moments. On a eu beaucoup d’occasions mais on perd ce bonus. C’est frustrant. Il faut être beaucoup plus tueur près des lignes. »

Morgan Parra sur sa blessure : « Je n’avais plus de force dans l’épaule, c’est surtout pour ça que j’étais inquiet. Maintenant ça va un peu mieux, ça reprend et on va voir si c’est le nerf qui est touché ou l’acromio. »
Des examens réalisés lundi ont montré une fissure de l’omoplate.


Vous avez aimé cet article ?

Recevez les articles par e-mail :

Les dernières actus tous les matins dans votre boite e-mail

Partagez
Partagez-le avec vos amis pour le faire voyager et le faire connaître au plus grand nombre
Soutenez Cyberbougnat
Cyberbougnat n'affiche pas de pub et ne touche pas de subvention. Mais il faut tout de même un peu d'argent pour vivre. Alors soutenez la vie du site avec un coup de main ponctuel ou régulier. Les entreprises et collectivités peuvent aussi opter pour le sponsoring. Vous pouvez aussi aider Cyberbougnat via Tipeee

Auteurs
Bertrand

Clermontois et fier de l’être, j’ai conçu Cyberbougnat comme le webmag d’un clermontois pour les clermontois