Cyberbougnat

Un championnat de Ligue 2 2013-2014 très indécis et palpitant

Publié par Bertrand le vendredi 2 août 2013 à 14h41min, mis a jour le vendredi 2 août 2013 à 14h40min - 2672 lectures

Comme chaque début de saison, il est d’usage de faire le tour des équipes en présence et essayer de déterminer les favoris du championnat de Ligue 2 qui débute vendredi. Pas simple de dégager les réels favoris !

L’an dernier, Monaco et son budget pharaonique était logiquement le grand favori. Cette saison, ce rôle pourrait être repris par Lens. Le RCL a certes une masse salariale encadrée mais un budget de 22 millions d’euros, soit plus de trois fois celui du Clermont Foot 63 (7 millions). Gervais Martel est de retour aux commandes mais financé par l’Azéri Hafiz Mammadov, roi du pétrole et du transport.

Lens s’est doté d’un nouvel entraîneur, Antoine Kombouaré, et quelques renforts dont le gardien champion du monde avec les moins de 20 ans Alphonse Areola (PSG). Arrivent aussi les défenseurs Loïck Landre (PSG et qui avait été prêté à Clermont) et Ahmed Kantari (Brest), et les attaquants Danijel Ljuboja (Legia Varsovie) et Adamo Coulibaly (Debrecen). Et Lens peut aussi compter sur son public et 18.000 abonnés.

 Lutte acharnée pour la montée

Difficile ensuite de prédire qui peut accompagner Lens en Ligue 1. Si les lensois tiennent leur rang, il ne reste que deux places et pas moins de 8 ou 9 équipes espèrent les décrocher. La lutte va donc être féroce à l’image de l’an dernier où beaucoup de choses se sont jouées dans les dernières rencontres du championnat.

On place dedans généralement les trois relégués de la saison passée car ils ont une probabilité, et une assise financière, leur permettant de prétendre à la remontée immédiate. Nancy a construit sur la bonne fin de saison dernière et s’appuiera sur déjà 9.466 abonnés ! Le président Rousselot fait débuter les abonnements à 38 euros, soit 2 euros le match, pour remplir son stade. La dernière fois qu’il avait fait appliqué cette stratégie, Nancy avait terminé en Ligue 1.

Troyes n’a pas tout chamboulé non plus et conservé Darbion et Nivet. Troyes espère aussi beaucoup de son grand espoir Corentin Jean qui a fait merveille avec ses dribbles en équipe de France des moins de 19 ans. Brest a eu une stratégie différente avec beaucoup de changements mais retrouve son entraîneur fétiche Alex Dupont. Toutefois la tâche de ces trois équipes n’est pas simple et les trois dernières saisons aucun relégué n’avait réussi à remonter immédiatement.

Grand spécialiste des remontées et premier déçu l’an dernier (4e), Caen espère y arriver cette saison après avoir lâché en fin de saison dernière. Les normands se sont renforcés avec le retour dans son club formateur de Jérôme Rothen. Angers aussi a flanché en fin de saison (5e) et croit en sa bonne étoile. Stéphane Moulin est toujours aux commandes pour jouer dans la continuité et a recruté Blayac.

D’autres anciens pensionnaires de Ligue 1 aimeraient bien y retourner aussi. Dijon en fait partie et espère se mêler à lutte pour la montée le plus longtemps possible. Le Havre a souvent déçu ces dernières saisons mais a terminé 6ème l’an dernier et peut donc y croire. Auxerre aussi espère même si depuis plusieurs mois on parle surtout du club pour ses difficultés financières. Le président Guy Cotret reconnaît lui même « ne pas être en mesure aujourd’hui, de dire qu’elle pourrait être l’ambition du club... »

Les promus auront eux des aspirations différentes. Créteil, champion de National l’an dernier, s’appuie sur le même groupe renforcer de 6 joueurs et espère continuer sur sa lancée. Cela avait bien réussi à Evian, Arles-Avignon ou Bastia par le passé qui ont filé directement en Ligue 1. Avec cette même stratégie Clermont avait bien figuré mais échoué au pied du podium.

Metz aura aussi beaucoup d’arguments. Ce grand nom du football français s’appuie sur un budget de 14 millions d’euros et a recruté pour se renforcer : Marchal, Rocchi, Choplin…

 Une dizaine d’équipes en lutte pour le mantien

En revanche, le troisième promu ne joue pas vraiment dans la même dimension. Le CA Bastia, promu surprise, visera surtout le maintien. Les corses et leur petit budget de 5 millions d’euros se frotteront de suite à Lens dimanche soir.

Et puis il y a les inconnues, comme par exemple Tours, premier adversaire du Clermont Foot. Le club tourangeau a frôlé la relégation en National avec un déficit de 4 millions d’euros mais a été sauvé par des investisseurs Corses et retrouve des ambitions. Toutefois il visera probablement d’abord le maintien. Nîmes vise un maintien ambitieux après une bonne saison l’an dernier et un effectif peu modifié. Nicolas Benezet est parti en Ligue 1 mais Cordoval, Benmeziane, Kovacevic et bientôt l’international Christian Cueva sont arrivés. Toutefois les crocodiles se rappellent de leur difficulté de début de saison et savent qu’il faudra mieux démarrer

Arles-Avignon, Niort, Châteauroux, Laval, Istres ne peuvent pas non plus annoncer mieux que le maintien. Tout comme le Clermont Foot 63 qui débute la rencontre avec le 17ème budget. L’an dernier ce petit groupe s’est disputé le maintien toute la saison avec réussite. Toutes espèrent l’obtenir beaucoup plus rapidement que la saison passée mais savent qu’entre la relégation et la 11ème place ce sera très serré.

La Ligue 2 est donc encore une fois très indécise. Si Lens peut se détacher, 9 clubs peuvent réellement viser le podium. Les autres essaieront de se faire une place dans le haut de tableau et surtout ne pas se faire peur trop longtemps. Bonne saison !


Vous avez aimé cet article ?

Recevez les articles par e-mail :

Les dernières actus tous les matins dans votre boite e-mail

Partagez
Partagez-le avec vos amis pour le faire voyager et le faire connaître au plus grand nombre
Soutenez Cyberbougnat
Cyberbougnat n'affiche pas de pub et ne touche pas de subvention. Mais il faut tout de même un peu d'argent pour vivre. Alors soutenez la vie du site avec un coup de main ponctuel ou régulier. Les entreprises et collectivités peuvent aussi opter pour le sponsoring. Vous pouvez aussi aider Cyberbougnat via Tipeee

Auteurs
Bertrand

Clermontois et fier de l’être, j’ai conçu Cyberbougnat comme le webmag d’un clermontois pour les clermontois


Web Statistics