Cyberbougnat

Mourad Boudjellal accuse l’ASM Clermont Auvergne de mensonge

Publié par Bertrand le mardi 30 avril 2013 à 21h07min, mis a jour le mardi 30 avril 2013 à 21h07min - 7687 lectures

A trois semaines de la finale de HCup, le président de Toulon continue de lancer des attaques contre Clermont. Les supporters de l'ASM répondent eux avec humour.

Quoi qu’il en dise, Mourad Boudjellal semble avoir un sérieux problème avec Clermont. Certains parleront de jalousie, on pourrait dire qu’il s’agit désormais plutôt de provocation voir de dénigrement. Ainsi ce matin sur RTL, le président du RCT a de nouveau planté une banderille sur le club auvergnat :

 « Moi je me bats dans le rugby pour un truc que je ne supporte pas, c’est le mensonge. Et Clermont fait partie du mensonge. Ils ont beaucoup de talents, une très belle équipe, mais ils ont beaucoup de moyens. Et on a l’impression que quand on le dit, on les insulte. Pas du tout. J’aimerais bien avoir les moyens de Clermont, et je les en félicite. Déjà, le sponsor maillot, c’est un gestionnaire de fortune. Il faut avoir les moyens de se payer un gestionnaire de fortune sur les maillots. Je suis très surpris d’ailleurs qu’ils aient investi à Clermont. Moi je sais pourquoi, je pense qu’il y a quelques intérêts à droite à gauche. Mais nous on n’est pas dans cette configuration. Moi, quand je vais chercher un sponsor maillot, j’ai pas un groupe qui me dit ’tiens, telle personne, on leur assure tel chiffre à faire, ils vont prendre votre maillot. Je dois aller taper à des portes, démontrer que le RCT est un vecteur de communication. On est pas du tout dans la même planète. »

Bien entendu Mourad Boudjellal se garde bien de citer le sponsor maillot. Prenons donc pour lui la liste des partenaires de l’ASM Clermont Auvergne et notamment ceux qui figuraient samedi sur le maillot : Omerin (câbles électriques), AXA (assurance), Crédit Agricole (banque) et Babou (magasins) et CGI (informatique et ingénierie).

On imagine que c’est ce dernier qui est visé très directement par Mourad Boudjellal d’autant qu’en championnat, des sponsors comme Renault, Labo (produit pour la construction), les pains Jacquet ou Euromaster ne semblent pas pouvoir être considéré comme des gestionnaires de fortune.

Le groupe CGI est lui moins connu du grand public. Il s’agit d’un groupe québécois de conseil et service œuvrant dans le domaine des services en technologies de l’information et de la communication (TIC) et en gestion des processus d’affaires. Ce groupe a racheté la SSII européenne Logica qui était sponsor maillot depuis quelques saisons.

Sur Twitter, Clément nous propose une explication, Mourad Boudjellal a confondu ce CGI là avec la société Credit CGI qui dépend de la Société Générale. Autre explication, le président varois a confondu le métier de l’entreprise et ses clients, des banques et institutions financières auxquels la société apporte des solutions informatiques et services pour la gestion de patrimoine.

Quant au budget, il faut rappeler que le RCT a présenté un budget de 21,84 millions d’euros en début de saison ce qui en fait le 4ème budget du Top 14 pas si loin que ça des 25,52 millions d’euros de l’ASM Clermont Auvergne, deuxième budget du Top 14. Un écart qui s’est en plus réduit cette saison.

De plus, en décembre dernier, Mourad Boudjellal expliquait en partie sa gestion au journal Sud Ouest :

 »Dans certains clubs, toutes les activités sont incluses dans la SASP (société anonyme sportive professionnelle, NDLR). À Toulon, j’ai créé plusieurs sociétés, chacune correspondant à une activité différente, parce que je pars du principe que vendre des bières ou des t-shirts est autre chose que de jouer au rugby. Une partie du produit est reversée à la SASP, pas les charges. À périmètre égal, on peut estimer que le budget actuel du RCT est déjà de l’ordre de 25 millions d’euros. »

C’est le président du RCT lui même qui le dit donc, Toulon n’est pas le petit club qu’il voudrait bien faire croire.

Mouradthon

Du côté des supporters de l’ASM on prend ça avec une certaine philosophie très moqueuse. Est ainsi né le Mouradthon qui vise à « délivrer Mourad Boudjellal de la souffrance dans laquelle il se trouve. » Les supporters sont donc invités à lui envoyer un « chèque de 1 centime d’euro uniquement » mais plus parce que « les Auvergnats sont généreux de coeur, mais faut pas pousser mémé dans les orties.)  »

Et les premiers chèques partent dès aujourd’hui...

JPEG - 74.4 ko
Un chèque pour le Mouradthon

Vous avez aimé cet article ?

Recevez les articles par e-mail :

Les dernières actus tous les matins dans votre boite e-mail

Partagez
Partagez-le avec vos amis pour le faire voyager et le faire connaître au plus grand nombre
Soutenez Cyberbougnat
Cyberbougnat n'affiche pas de pub et ne touche pas de subvention. Mais il faut tout de même un peu d'argent pour vivre. Alors soutenez la vie du site avec un coup de main ponctuel ou régulier. Les entreprises et collectivités peuvent aussi opter pour le sponsoring. Vous pouvez aussi aider Cyberbougnat via Tipeee

Auteurs
Bertrand

Clermontois et fier de l’être, j’ai conçu Cyberbougnat comme le webmag d’un clermontois pour les clermontois


Web Statistics