Cyberbougnat

L’ASM Clermont Auvergne a raté la première place à Biarritz (32-28)

Publié par Bertrand le dimanche 24 mars 2013 à 09h27min, mis a jour le lundi 25 mars 2013 à 06h42min - 813 lectures

Rugby - Top 14 - 22ème journée — L’ASM a été leader du Top 14 pendant quelques minutes mais s’est montré trop brouillonne et imprécise pour s’imposer chez les basques.

Le coup aurait pu être parfait. Dans l’après-midi, Toulon s’était incliné à Bayonne (33-28) et il suffisait d’une victoire pour l’ASM pour prendre la tête du Top 14. Les clermontois l’ont été quelques minutes. Exactement, de la 68ème et la transformation de James de son propre essai, à la 75ème et la transformation d’un essai de Baby. Entre temps, l’ASM avait même marqué un troisième essai par Zirakashvili et semblait alors pouvoir viser le bonus offensif (70e). L’ASM peut donc avoir des regrets mais pas seulement sur ces dernières minutes.

Avec une équipe sans internationaux, l’ASM a en effet multiplié les fautes et été trop imprécise pour se mettre à l’abris. Biarritz a ainsi fait la course en tête pendant une heure d’abord grâce au pied de Yachvili (6-0, 8e). Skrela avait bien réduit le score, mais le BO a ensuite franchi la ligne (13-3, 13e). Skrela va tout de même ramener Clermont, d’abord au pied puis sur un essai qui lui est offert par Sivivatu (16-13, 28e). Ce seront les derniers points de Skrela qui sort ensuite pour une blessure au genou.

A la mi-temps le BO est légèrement devant avec une pénalité à la sirène (19-13) mais pas forcément rassuré d’autant que Yachvili a manqué trois points juste avant. Les biarrots le seront encore moins quand Brock James passes sa première pénalité (19-16, 43e).

Hélas l’ouvreur clermontois va aussi manquer plusieurs tentatives : contre la ligne de touche (47e), face aux poteaux (58e). Yachvili est plus précis (22-16, 65e) mais l’ASM monte en puissance physiquement.

Nakaitaci avait déjà donné des frayeurs aux biarrots le long de la ligne (53e). Buttin, King et James vont eux déchirer la défense basque pour permettre à ce dernier d’aller à l’essai derrière les poteaux (22-23, 68e). Avec l’essai de Zirakashvili l’ASM prend le large mais James manque la transformation (22-28, 70e).

Et c’est là que débarque Benoit Baby qui déboule tel Zorro pour slalomer depuis la ligne médiane dans la défense clermontoise et résister à Buttin pour aplatir en coin. Yachvili passe la transformation et Biarritz repasse devant (29-28, 75e). Il reste quelques minutes, Paulo prend un jaune pour l’accumulation de fautes mais Yachvili manque la pénalité (77e). L’ASM va alors tenter de relancer depuis ses 22 avec un petit coup de pied par dessus la défense biarrote, mais l’arbitre voit un en-avant de Bonnaire. Face aux poteaux, Yachvili prend son temps et tape après la sirène la pénalité qui clôture le score (32-28). Clermont ne repart qu’avec un point de bonus.

Oui l’ASM Clermont Auvergne a raté le coche. Elle n’a pas mis ce samedi soir les mêmes ingrédients que lors de ses sorties précédentes. Un avertissement comme le concédait Vern Cotter après la rencontre : « On n’a pas fait le nécessaire pour l’emporter. On passe devant mais que ce soit dans l’engagement ou dans les choix, on n’a pas assez fourni d’efforts pour remporter le match. C’est un constat. Ils méritent leur victoire et nous, on a eu trop de déchets dans notre jeu. Maintenant il faut juste un changement d’attitude et meilleur dans nos choix. Ce n’est pas dramatique, mais ça fait ch... quand même. »

Le Pays Basque pouvait lui faire la fête hier soir, ses deux équipes ont fait tomber les deux leaders qui repartent tous les deux avec des regrets.


Vous avez aimé cet article ?

Recevez les articles par e-mail :

Les dernières actus tous les matins dans votre boite e-mail

Partagez
Partagez-le avec vos amis pour le faire voyager et le faire connaître au plus grand nombre
Soutenez Cyberbougnat
Cyberbougnat n'affiche pas de pub et ne touche pas de subvention. Mais il faut tout de même un peu d'argent pour vivre. Alors soutenez la vie du site avec un coup de main ponctuel ou régulier. Les entreprises et collectivités peuvent aussi opter pour le sponsoring. Vous pouvez aussi aider Cyberbougnat via Tipeee

Auteurs
Bertrand

Clermontois et fier de l’être, j’ai conçu Cyberbougnat comme le webmag d’un clermontois pour les clermontois


Web Statistics