Cyberbougnat

L’Auvergnate Jessy Trémoulière et le XV de France féminin rêvent du titre mondial

Publié par Bertrand le samedi 2 août 2014 à 10h48min, mis a jour le lundi 18 août 2014 à 08h47min - 2109 lectures

Rugby - Coupe du Monde féminines — Le XV de France féminin rêve de faire ce que les hommes n'ont jamais réussi. Et parmi elles, l'auvergnate Jessy Trémoulière qui évolue à Romagnat.

La Coupe du monde de rugby féminin 2014. se déroule en France du 1er au 17 août. La compétition se déroule entre Marcoussis dans l’Essone et le Stade Jean-Bouin à Paris. Après avoir remporté le Tournoi des VI Nations en faisant le Grand Chelem cet hiver, le XV de France figure parmi les outsiders même si la Nouvelle-Zélande est forcément favorite. Les Black Ferns n’ont perdu qu’un seul match sur 21 en Coupe du Monde et toujours remporté le titre. En jouant à domicile, les françaises espèrent tout de même réussir ce que les garçons n’ont jamais fait par le passé.

 La formule

La compétition réunit 12 équipes qui sont réparties en trois poules de quatre

Groupe AGroupe BGroupe C
Angleterre Nouvelle-Zélande Australie
Canada Irlande France
Samoa Etats-Unis Afrique du Sud
Espagne Kazakhstan Pays de Galles

A l’issue des phases de poules, la première équipe de chaque groupe est qualifiée pour les demi-finales ainsi que la meilleure deuxième. Pendant les phases de poules, les résultats établissent aussi un classement de 1 à 12 afin de déterminer les oppositions pour les demi-finales et les matches de classement. Les demi-finales opposeront ainsi les équipes classées 1 contre 4 et 2 contre 3.

 La française à suivre pour les auvergnats

Parmi les françaises, Jessy Trémoulière, arrière à Romagnat mais aussi conseillère municipale à Bournoncle-Saint-Pierre en Haute-Loire. Après avoir fait partie de l’équipe victorieuse cette hiver du Tournoi des 6 Nations la jeune brivadoise qui a fête ses 22 ans le 29 juillet ans jouera sa première coupe du monde cinq ans après avoir débuté dans ce sport via ue journée initiation rugby au lycée Bonnefont à Brioude. Elle ne faisait toutefois pas partie du groupe de 22 retenues pour le premier match contre le Pays de Galles.

Elle ne sera pas seule dans cette aventure, puisque Annick Hayraud, son entraîneur à Romagnat, fait partie du staff de l’équipe de France. Internationale à 65 reprises et capitaine de 1996 à 1998, elle connait bien cette compétition pour en avoir terminé 3ème par trois fois en 1991, 1994 et 2002.

 Programme

Vendredi 1er août - Première journée à Marcoussis (Essonne) :

  • Nouvelle-Zélande - Kazakhstan (79-5)
  • Canada - Espagne (31-7)
  • Australie - Afrique du Sud (26-3)
  • Etats-Unis - Irlande (17-23)
  • Angleterre - Samoa (65-3)
  • France - Pays de Galles (26-0)
    Les françaises se sont largement imposées et empochent en plus le bonus important pour le classement final. Marion Lièvre a inscrit deux essais (25e, 37e), Izar (34e) et Poublan (78e) inscrivant les deux autres. Jessy Trémoulière ne figurait pas dans le groupe.

Mardi 5 août - Deuxième journée à Marcoussis (Essonne) :

  • Etats-Unis - Kazakhstan (47-7)
  • Australie - pays de Galles (25-3)
  • Angleterre - Espagne (45-5)
  • Canada - Samoa (42-7)
  • Nouvelle-Zélande - Irlande (14-17)
    C’est la grande surprise de cette deuxième journée avec défaite de la Nouvelle-Zélande qui a gagné tous les titres et n’avait pas perdu de match depuis 1991 dans cette compétition.
  • France - Afrique du Sud (55-3)
    Les françaises se sont largement imposés avec 9 essais dont des doublés de N’Diaye, Poublan et Le Duff. L’auvergnate Jessy Trémoulière était titulaire. Les françaises sont premières de leur poule avec 10 points. La première place se jouera vendredi contre l’Australie, deuxième de la poule.

Vendredi 9 août - Troisième journée à Marcoussis (Essonne) :

  • Irlande - Kazakhstan (40-5)
  • Espagne - Samoa (41-5)
  • Angleterre - Canada (13-13)
  • Pays de Galles - Afrique du Sud (35-3)
  • Nouvelle-Zélande - Etats-Unis (34-3)
  • Australie - France (3-17)
    Les françaises ont remporté leur troisième match et terminent ainsi en tête de la poule. Leur victoire a mis du temps à se dessiner avec un premier essai de pénalité (35e) puis un essai en force (48e).

Mercredi 13 août - Demi-finales à Paris (stade Jean-Bouin) :

La France affrontera le Canada, mercredi 13 aout, au stade Jean-Bouin, antre du Stade Français. L’autre demi-finale opposera l’Irlande et l’Angleterre. La surprise de cette phase de poule est l’élimination de la Nouvelle-Zélande, les championnes en titre. Battues par l’Irlande en phase de poule elles ont été devancées par le Canada comme meilleure deuxième.

  • Irlande - Angleterre (7-40)
  • France - Canada (16-18)
    Les françaises se sont inclinées en demi-finale contre une équipe du Canada qui a montré de très belles aptitudes en mêlée et dans le jeu d’attaque. Les canadiennes ont crucifié les françaises avec deux essais en début de deuxième mi-temps. Les françaises ont réagi et marqué à leur tour deux essais mais échouent à 2 points. Jessy Trémoulière est rentrée en fin de match mais n’a pas réussi à trouvé la faille dans la défense canadienne.

Matches de classement à Marcoussis (Essonne) :

  • Afrique du Sud - Samoa (25-24)
  • Nouvelle-Zélande - Pays de Galles (63-7)
  • Espagne - Kazakhstan (18-5)
  • Australie - Etats-Unis (20-23)

Dimanche 17 août

Marcoussis :

  • Pour la onzième place : Samoa - Kazakhstan (31-0)
  • Pour la neuvième place : Afrique du Sud - Espagne (0-36)
  • Pour la septième place : Australie - Pays de Galles (30-3)

Stade Jean-Bouin :

  • Pour la cinquième place : Etats-Unis - Nouvelle-Zélande (5-55)
  • Match pour la 3e place : Irlande - France (18-25)
    Touchées mentalement après leur défaite en demi-finale, les françaises ont rebondi et décroché la troisième place de la compétition. Elles ont marqué 4 essai dont un par Jessy Trémoulière (31e). La romagnatoise a aussi marqué une pénalité (66e). Les autres essais ont été marqués par Koita (13e) et Guiglion (47e, 80e+1).
  • Angleterre - Canada (21-9)
    Ce sont les anglaises qui ont décroché le titre mondial après trois échecs en finale contre la Nouvelle-Zélande par le passé.

 Classement final au terme de la Coupe du Monde Féminine de Rugby 2014

1. Angleterre
2. Canada
3. France
4. Irlande
5. Nouvelle Zélande
6. États-Unis
7. Australie
8. Pays de Galles
9. Espagne
10. Afrique du Sud
11. Samoa
12. Kazakhstan


Vous avez aimé cet article ?

Recevez les articles par e-mail :

Les dernières actus tous les matins dans votre boite e-mail

Partagez
Partagez-le avec vos amis pour le faire voyager et le faire connaître au plus grand nombre
Soutenez Cyberbougnat
Cyberbougnat n'affiche pas de pub et ne touche pas de subvention. Mais il faut tout de même un peu d'argent pour vivre. Alors soutenez la vie du site avec un coup de main ponctuel ou régulier. Les entreprises et collectivités peuvent aussi opter pour le sponsoring. Vous pouvez aussi aider Cyberbougnat via Tipeee

Auteurs
Bertrand

Clermontois et fier de l’être, j’ai conçu Cyberbougnat comme le webmag d’un clermontois pour les clermontois


Web Statistics