Cyberbougnat

Paul O’Connell jouera la demi-finale de Hcup contre l’ASM Clermont Auvergne malgré son geste

Publié par Bertrand le vendredi 19 avril 2013 à 12h46min, mis a jour le vendredi 19 avril 2013 à 12h53min - 895 lectures

Sommaire de l'article

Le rugby est un sport de contact mais tous les gestes ne sont pas permis... sauf pour le capitaine du Munster Paul O’Connell qui a pourtant confondu la tête de son adversaire avec le ballon.

L’Irlande qui était habituée au titre de HCup avec le Leinster reporte ses chance sur le Munster qui affrontera l’ASM Clermont Auvergne en demi-finale dans 10 jours. Et pour maximiser leur chances, les autorités rugbystiques irlandaises ont fermé les yeux sur un geste scandaleux du deuxième ligne du Munster Paul O’Connell.

A la 62ème minute d’un choc contre le Leinster, il a décroché un coup de pied violent à l’ailler Dave Kearney qui contrôlait le ballon au sol après avoir récupéré un chandelle. Ce dernier est sorti de la pelouse inconscient et a heureusement retrouvé ses esprits ensuite.

Le géant du Munster s’en sort lui très bien en n’écopant d’aucune sanction ni sur le terrain ni en dehors. La commission de visionnage, parle « d’un incident résultant d’une négligence et n’étant pas intentionnel. » Certes l’irlandais touche le ballon, mais il ne pouvait le toucher sans toucher en même temps la tête de l’ailier adverse, puisque le ballon était juste derrière. Paul O’Connell n’a pas hésité à le faire. Les images font froid dans le dos.

Joe Schmidt, entraîneur du Leinster, est lui moins clément avec son adversaire du jour « Depuis que j’ai commencé ma carrière de coach il y a douze ans, c’est l’incident le plus laid auquel j’ai assisté. » Et il ajoute « Je pense que si l’on ne cite pas de tels gestes, on créé une jurisprudence qui conduit à rendre acceptable des choses dangereuses pour notre sport. »

Le capitaine du Leinster, le deuxième ligne Léo Cullen, ne mâche d’ailleurs pas ses mots. « Je ne vois pas comment il pouvait aller se rendre à la balle sans toucher la tête de Kearney, c’est ça qui est inquiétant. On pratique un sport de contact, mais il y a toujours une ligne à ne pas franchir. »

Malgré ces déclarations, le Leinster n’a toutefois pas cité O’Connell. Le commissaire irlandais du match non plus.

 Majestic

Le Munster peut en tout cas se réjouir de garder Paul O’Connell pour cette demi-finale. De retour après plusieurs mois d’absence pour une blessure au dos, il a du jus et fut le moteur de la qualification du Munster chez les Harlequins (12-18) en quart de finale.

Le manager des Quins Conor O’Shea n’a pas tari d’éloges et qualifia la prestation de l’irlandais de « Majestic » le présentant comme le catalyseur de son équipe.

 Deux poids deux mesures

Paul O’Connell sera donc bien sur la pelouse de Montpellier le 27 avril et il faut s’attendre à un choc bestial entre lui et Hines et Cudmore. Mais on peut être certain que si Cudmore on n’importe quel autre joueur faisait la même chose sur la tête d’O’Connell ou d’un autre il serait sans aucun doute suspendu plusieurs semaines.

A titre de comparaison, en octobre Nathan Hines avait été suspendu 6 semaines par l’ERC, dont une pour récidive, pour un stamping, coup de pied dans un regroupement, sur le 3/4 gallois Morgan Stoddart.

La comparaison des images sert à comprendre qu’il y a effectivement deux poids deux mesures dans le rugby européen.


Vous avez aimé cet article ?

Recevez les articles par e-mail :

Les dernières actus tous les matins dans votre boite e-mail

Partagez
Partagez-le avec vos amis pour le faire voyager et le faire connaître au plus grand nombre
Soutenez Cyberbougnat
Cyberbougnat n'affiche pas de pub et ne touche pas de subvention. Mais il faut tout de même un peu d'argent pour vivre. Alors soutenez la vie du site avec un coup de main ponctuel ou régulier. Les entreprises et collectivités peuvent aussi opter pour le sponsoring. Vous pouvez aussi aider Cyberbougnat via Tipeee

Auteurs
Bertrand

Clermontois et fier de l’être, j’ai conçu Cyberbougnat comme le webmag d’un clermontois pour les clermontois