Cyberbougnat

Paris FC - Clermont : pas de but et une remarque sexiste (0-0)

Publié par Bertrand le mardi 2 février 2016 à 11h28min, mis a jour le mardi 2 février 2016 à 11h54min - 325 lectures - 3 partages

Football - Ligue 2 - 24ème journée — Il n'y a pas eu beaucoup de spectacle sur la pelouse de Charléty, mais l'entraîneur de Paris s'est fait remarqué par une remarque misogyne.

Le Clermont Foot était ce lundi soir au Stade Charléty à Paris pour un match avancé de la 24ème journée de Ligue 2. Les clermontois reviennent avec le point du match nul (0-0) de chez la lanterne rouge. Un match sans but et avec de rares occasions mais dont Corinne Diacre savait se satisfaire au micro d’Eurosport à la fin du match. Elle était surtout contente de ne pas avoir pris de but :

 « C’est une très bonne chose pour nous ce soir. On a su faire preuve de solidité et de rigueur. On n’est pas passé loin de prendre un but, mais on a tenu. C’est le principal ce soir. Aujourd’hui, ce qu’on veut, c’est atteindre le plus vite possible les 42 points. Si on peut jouer quelque chose et rester au plus près de cette 3e place, on ne s’en privera pas. »

Résumé de la rencontre

Dérapage sexiste de l’entraîneur de Paris

Un match dont il n’y aura pas à dire grand chose sur le terrain mais qui fera parler pour un accrochage misogyne sur le banc. Jean-Luc Vasseur, entraîneur du Paris FC depuis le 30 novembre dernier, s’emporte verbalement en fin de rencontre contre un membre du staff clermontois :

« Ouais ! T’as raison, planque toi derrière une gonzesse ! »

Incrédule, Corinne Diacre se tourne alors vers le quatrième arbitre et l’interpelle : « Et là vous ne dites rien ?! » Vasseur a ensuite cherché à en venir aux mains avec l’adjoint de Diacre avant d’être calmé. Le tout a été capté par les caméras d’Eurosport qui retransmettait la rencontre. Il faut cependant ouvrir les oreilles pour capter les propos se l’entraîneur parisien dans la vidéo publiée par Les cahiers du football.

Un exemple de sexisme qui montre que la place d’une femme à la tête d’une équipe professionnelle est encore loin d’être naturelle même si Corinne Diacre avait été épargnée, publiquement en tout cas, par ce type de propos. Mais la meilleure réponse vient du terrain. La « gonzesse » dirige une équipe 5ème du championnat et encore en course pour la montée quand le misogyne Jean-Luc Vasseur devrait conduire son équipe vers la relégation en National.


Vous avez aimé cet article ?

Recevez les articles par e-mail :

Les dernières actus tous les matins dans votre boite e-mail

Partagez
Partagez-le avec vos amis pour le faire voyager et le faire connaître au plus grand nombre
Soutenez Cyberbougnat
Cyberbougnat n'affiche pas de pub et ne touche pas de subvention. Mais il faut tout de même un peu d'argent pour vivre. Alors soutenez la vie du site avec un coup de main ponctuel ou régulier. Les entreprises et collectivités peuvent aussi opter pour le sponsoring. Vous pouvez aussi aider Cyberbougnat via Tipeee

Auteurs
Bertrand

Clermontois et fier de l’être, j’ai conçu Cyberbougnat comme le webmag d’un clermontois pour les clermontois