Cyberbougnat

L’ASM Clermont Auvergne laisse la Coupe d’Europe à Toulon (15-16)

Publié par Bertrand le samedi 18 mai 2013 à 20h06min, mis a jour le lundi 20 mai 2013 à 09h50min - 3340 lectures

Rugby - HCup — Enorme tristesse ce soir pour le peuple jaune et bleu. L'ASM ne ramène pas la Coupe d'Europe à Clermont-Ferrand. Le peuple clermontois pleure encore une fois après la finale.

Les deux équipes ont débuté cette rencontre avec beaucoup d’application notamment en défense. Les clermontois se heurtent rapidement à un mur rouge et noir parfois à la limite mais très organisé. Toulon se montre aussi très puissant dans les phases d’attaque autour d’un Bastareaud surpuissant tant en attaque qu’en défense. Il parvient ainsi à avorter deux actions clermontoises en empêchant la libération de balle.

Dans cette mi-temps où les défenses se sont montrées supérieures aux attaques, Parra et Wilkinson auront seulement une occasion de s’illustrer au pied avec une pénalité facile pour chacun (3-3). Pour le reste si les clermontois auront globalement maitrisé la première mi-temps, ils n’auront réussi à aller au bout des attaques. Ce n’est pas faute d’y avoir mis de l’énergie, notamment Byrne impérial dans les airs, Fofana, Nalaga ou Sivivatu qui ont trouvé les brèches. Mais derrière, quelques fautes sont venues gâcher les actions.

Parfois par un peu d’empressement qui aboutissent à des mauvais choix ou des fautes offensives, parfois pour quelques millimètres quand James semble aplatir à la limite de la ligne de fond de terrain mais que l’arbitre vidéo refuse. Les clermontois méritaient peut être un peu mieux sur la première période mais le score de 3-3 n’est pas illogique.

L’espoir va venir avec un début de seconde mi-temps canon des clermontois. C’est d’abord Nalaga qui se propulse comme un boulet de canon derrière la ligne d’essai en jouant au funambule le long de la touche (8-3, 42e). Hélas la transformation est manquée alors que Wilkinson ne manque pas de ramener les siens sur pénalité. Mais les clermontois n’abdiquent pas et c’est Brock James qui cette fois passe la ligne d’essai au pied des poteaux. Cette fois la transformation passe et l’ASM se met à l’abri (15-6, 48e).

Clermont a pris le large alors Toulon fait du coaching. Et l’effet est immédiat, un coup de pied long de Michalak met la pression sur Clermont et offre une pénalité à Wilkinson. Surtout Toulon va profiter d’un ballon récupéré sur une relance clermontoise un peu inutile pour récupérer le ballon et permettre à un Delon Armitage chambreur d’aller à l’essai. Wilkinson ne tremble pas et Toulon passe devant pour la première fois du match (15-16, 64e).

Clermont a du temps pour revenir mais semble alors rattrapé par la malédiction des finales. Les clermontois font des petites erreurs, des mauvais choix. Les clermontois campent dans le camps de Toulon mais ne passent pas face à une défense héroïque. Le temps passe et ils essaient même de s’imposer à la toulonnaise en tentant un drop, mais Skrela est contré par Bastareaud.

Sivivatu a beau essayer de se multiplier, le dernier ballon d’attaque part en avant puis en touche. C’est fini (15-16). Le rêve est passé, l’ASM n’a perdu qu’un match cette saison mais celui qu’il ne fallait pas perdre. La malédiction des finales a encore frappé. L’ASM a dominé le match dans tous les compartiments mais s’est laissée griser par le parfum de la victoire et l’a payé cash.

Toulon est Champion d’Europe, le peuple jaune et bleu pleure encore une fois après une finale mais va vite retrouver de la voix pour accompagner son équipe vers le Brennus.


Vous avez aimé cet article ?

Recevez les articles par e-mail :

Les dernières actus tous les matins dans votre boite e-mail

Partagez
Partagez-le avec vos amis pour le faire voyager et le faire connaître au plus grand nombre
Soutenez Cyberbougnat
Cyberbougnat n'affiche pas de pub et ne touche pas de subvention. Mais il faut tout de même un peu d'argent pour vivre. Alors soutenez la vie du site avec un coup de main ponctuel ou régulier. Les entreprises et collectivités peuvent aussi opter pour le sponsoring. Vous pouvez aussi aider Cyberbougnat via Tipeee

Auteurs
Bertrand

Clermontois et fier de l’être, j’ai conçu Cyberbougnat comme le webmag d’un clermontois pour les clermontois


Web Statistics