Cyberbougnat
Publicité Faire un don en ligne pour l'AFM-Téléthon.

L’ASM Clermont remporte le derby du Massif Central à Brive (6-21)

Publié par Bertrand le mercredi 20 août 2014 à 12h27min, mis a jour le dimanche 24 août 2014 à 09h17min - 3204 lectures - 1 partage

Rugby - Top 14 - 2ème journée — L'ASM Clermont Auvergne a remporté ce samedi à Brive le derby du Massif Central pour la deuxième journée du Top 14. Avec une équipe fortement remaniée, les clermontois ont bien maitrisé le match.

Pour son premier déplacement de la saison, l’ASM ira défier Brive qui n’a perdu que deux fois sur sa pelouse en deux ans. L’occasion pour les clermontois de montrer leurs progrès par rapport à la première journée.

Le coup d’envoi de la rencontre sera donné ce samedi 23 août à 14h45. Le match sera retransmis sur Canal+. La rencontre sera arbitrée par Alexandre Ruiz. Comme tous ses collègues, il sera particulièrement surveillé après une première journée marquée par des divergences importantes dans l’arbitrage des écrans.

Si l’essai de Malzieu contre Grenoble a été refusé pour un écran de Rougerie, des actions proches ont été accordés lors de Montpellier - Racing et Bayonne - Toulon. C’est l’essai de Bastareaud en ouverture du Top 14 qui a fait le plus parlé. Didier Méné, président de la Commission Centrale des Arbitres, a d’ailleurs reconnu qu’il y avait un soucis et un besoin d’harmonisation : « Si on accorde des essais comme celui de Toulon, on va introduire un trouble incompréhensible. »

 Avant match

Dès la fin du match contre Grenoble, Franck Azéma avait déjà une idée du thème de la semaine à l’entraînement : « On se fait piéger sur deux jeux au pied. Ça va être le chantier de la semaine. »

Après un premier quart d’heure euphorique (14-0), l’ASM s’est en effet laissé prendre par Grenoble qui a recollé au score pour ne plus décrocher. Non seulement l’ASM a manqué de tuer le match mais a en plus montré des faiblesses dans le replacement défensif.

Le comportement de l’ASM sera aussi observé sur le plan de l’engagement dans ce match qui n’est jamais vraiment comme les autres. L’ambition de cette saison est aussi de bien voyager et de mettre autant d’envie à l’extérieur qu’au Michelin. Le déplacement chez les Coujous qui ont « une envie décuplée lorsqu’ils jouent à domicile » selon les mots de Benjamin Kayser est un bon révélateur. Il permettra aussi de mesurer les progrès réalisés. Camille Lopez résume les qualités dont devront faire preuve les clermontois : « Nous devrons être appliqués sur la discipline - la défense, et respecter ces fondamentaux pour prétendre à faire quelque chose là-bas. »

Franck Azéma a surtout mis le comportement à l’extérieur au coeur de son action. Il le rappelait avant même l’été : « C’est à l’extérieur que l’on voit le caractère d’une équipe et son état de forme. Ce sont ces matchs qui sont les révélateurs. » Il faut dire que le bilan à l’extérieur de l’ASM en 2014 est désastreux. Clermont ne s’est plus imposée en Top 14 depuis le 23 novembre 2013 à Perpignan. Sa dernière victoire en dépassement date du 11 janvier chez les Harlequins.

Depuis plus rien et Franck Azéma a donc mis en oeuvre les ingrédients pour apporter le supplément d’âme nécessaire : « Parce qu’en rugby, l’enthousiasme et l’envie sont le moteur de tout le reste. Cela n’enlève rien à la qualité de jeu qu’il faut pratiquer. Mais l’envie est le socle. C’était d’ailleurs un des axes de travail majeur de note été. Le vivre ensemble, le comportement et la cohésion du groupe, sur comme en dehors du terrain. Il faut que cela se retrouve sur le terrain. » Brive apparait alors comme un très bon révélateur.

Brive premier leader du Top 14

Plus petit budget du Top 14, Brive mise sur la stabilité cette saison. L’effectif a très peu bougé, cinq départs, le plus symbolique étant celui pour l’Union Bordeaux-Bègles du capitaine de touche Julien Le Devedec. Brive a recruté 7 joueurs mais le seconde ligne sud-africain en provenance des Sharks, Peet Marais, était la seule nouvelle tête briviste au coup d’envoi de la première journée samedi dernier.

Il faudra surveiller de près la saison de Benito Masilevu, flèche fidjienne qui a fait ses gammes dans le rugby à VII avec des appuis déroutant, des jambes de feu et beaucoup d’explosivité. A son arrivée, le fidjien annonçait ses ambitions : « J’aimerais pouvoir suivre l’exemple de mes confrères tels Nagusa ou Nalaga et pouvoir participer à la coupe du monde 2015 avec ma sélection. »

Brive est déjà prêt et sait que cet avantage n’est que temporaire. Le CAB entend donc profiter de ce début de saison pour prendre les points avant que les équipes ne trouvent la bonne carburation. Les corréziens savent aussi que le maintien passe par un bon début de championnat.

Le CAB a profité de la venue du promu rochelais pour démarrer fort à domicile sur la lancée de la saison dernière. Les brivistes sont même la seule équipe à avoir remporté une victoire bonifiée (37-15) et sont donc en tête du championnat.

Le capitaine du CAB Arnaud Méla s’en amusait d’ailleurs après le match : « Ça ne me sera pas arrivé souvent dans ma carrière, donc je vais le prendre en photo ! »

Les brivistes ont cependant eu du mal à se défaire de leurs visiteurs en début de partie et ils ne menaient que 13-9 à la mi-temps après un superbe essai de 40m de Gaëtan Germain très en vue sur ce match avec un total de 22 points (1 essai, 3 pénalités, 4 transformations). Les brivistes ont ensuite resserré les boulons pour s’envoler au score.

Le CAB pratiquement intraitable à domicile

Brive a bâti son maintien l’an dernier par une solidité à domicile pratiquement à toute épreuve. En 13 matches, les corréziens s’étaient imposés 11 fois et connu une seule fois la défaite. Une constante puisque le CAB n’avait perdu qu’une fois la saison précédente. Un élément clé aussi puisque l’an dernier le CAB n’a jamais gagné à l’extérieur même s’il a ramené 8 bonus défensifs.

A l’image de l’an dernier (26-24), le derby du Massif Central débouche souvent sur un matches serré quand il se joue à Brive. La dernière victoire clermontoise remonte à 2011 (6-9) mais Clermont n’a jamais fait le voyage à vide depuis 2007 en ramenant au minimum un point de bons défensif.

Malgré les nombreux joueurs étrangers, le derby est toujours un match à part dans la saison, surtout chez les supporters, comme le confie Arnaud Méla : « Cela fait partie de l’histoire du club et dès que le calendrier tombe, les derbys sont les premières dates que nos supporters regardent. Cela fait un mois et demi que les Corréziens parlent de ce match et j’imagine que c’est la même chose du côté de Clermont. » 

 Le point sur l’effectif de l’ASM

Infirmerie clermontoise

Le premier match de championnat a laissé des traces dans l’effectif clermontois :

  • Sorti à la 15ème minute, Clément Ric souffre d’une grosse entorse du médio pied et sera absent pour plusieurs semaines.
  • Sorti un peu plus tard, Noa Nakaitaci souffre d’une entorse de la cheville droite et sera indisponible pour trois semaines.
  • Julien Malzieu suit de son côté le protocole « commotion cérébrale » pour lequel la Ligue est particulièrement vigilante cette saison. Victime d’un choc à la tête à l’heure de jeu, il s’est fait poser quelques points de suture et doit consulter un neurologue. Son retour est conditionné par l’avis du neurologue en fin de semaine. Il sera probablement absent à Brive.

Des retours

Davit Zirakashvili et Benson Stanley sont incertains mais la bonne nouvelle est le retour à l’entraînement collectif de plusieurs joueurs : Julien Pierre, Benjamin Kayzer, Thierry Lacrampe et Jonathan Davies. Ils seront disponibles pour jouer à Brive.

Gestion des internationaux ?

La grande question sera de savoir comment Franck Azéma va gérer ses internationaux du groupe France qui ne doivent pas disputer plus de 30 matches sur la saison, hors phases finales mais XV de France compris.

Il avait probablement prévu de ne faire rentrer Wesley Fofana et Morgan Parra que dans les 20 dernières minutes pour éviter que ce match ne soit compté dans le quota mais les événements de jeu ont changé la donne. On peut imaginer une certaine rotation d’autant que les retours donnent une marge de manoeuvre.

 Un XV de départ fortement remanié

Franck Azéma a fortement remanié l’équipe qui débutera la rencontre avec pas moins de 11 changements dans le XV de départ et 10 nouveaux joueurs dans le groupe de 23. Une large revue d’effectif qui permet de faire débuter les joueurs trop justes pour la première journée dont Jonathan Davies. Pour ses débuts sous le maillot clermontois, il sera associé à Aurélien Rougerie.

Le cinq de devant change complètement à l’exception de Jamie Cudmore qui sera cette fois associé à Loïc Jacquet. Chaume, Kayzer et Zirakashvili formeront la première ligne. En troisième ligne, Chouly repasse au centre avec Bonnaire et Kolelishvili dans les couloirs.

L’animation sera confiée à une charnière inédite sous le maillot jaune et bleu avec Morgan Parra et Camille Lopez. Nalaga et Buttin font aussi leur retour à l’aile et à l’arrière. Zac Guildford enchaîne.

Le banc aura aussi belle allure avec les retours de Domingo et Lapandry. Ils seront assis avec Kotze, Ulugia, Vahaamahina, Kotze, Radosavljevic, James et Stanley.

Une équipe qui semble largement en mesure de faire face au combat imposé par le CAB et de mettre à mal son jeu offensif et efficace.

 Résumé de la rencontre

Solidité, sobriété et efficacité. Tels sont les ingrédients de la victoire de l’ASM Clermont Auvergne dans ce derby du Massif Central qui ne s’est pas vraiment enflammé et qui n’a offert que quelques rares envolées. Nalaga fut tout de même poussé en touche avant d’aller à l’essai. Entrée pour le dernier quart d’heure, la recrue fidjienne de Brive Benito Masilevu déposa Guildford et Davies sans trouver de soutien ensuite.

Le reste fut surtout un vrai combat pour le ballon et dans le domaine l’ASM a d’abord cadenassé rapidement une équipe de Brive qui a ensuite perdu le fil de son match en étant privée de ballons et de ses armes préférées devant. Les clermontois avaient par exemple décidé d’empêcher le puissant Koyamaibole de trouver les brèches en s’y mettant à deux voir à trois parfois. Le bulldozer fut ensuite bien plus discret.

Mais le combat s’est aussi traduit par 31 pénalités et 4 cartons jaunes qui hachèrent le jeu. Côté clermontois Zirakashvili fut sanctionné pour une vilaine manchette en première mi-temps sur Radikedike (22e) et Guildford en fin de match pour ne pas avoir lâché son adversaire (75e).

Brive qui a pris l’habitude de maltraiter ses adversaires avec son pack, et qui l’avait même renforcé pour l’occasion, a trouvé plus fort que lui ce samedi après-midi. En témoignent ainsi les 7 pénalités récupérées par l’ASM sur les mêlées. Il n’en fallait pas tant à Morgan Parra, mais surtout Camille Lopez pour aligner les points au pied et permettre à l’ASM de s’envoler inexorablement au score en deuxième mi-temps.

L’ouvreur arrivé cet été fut en effet parfait dans l’exercice (5/5) quand Morgan Parra lui demanda de buter à sa place après une seule réussite pour deux échecs. C’est aussi un drop de Lopez qui permit à l’ASM de rentrer aux vestiaires avec 3 points d’avance (6-9).

Et quand les brivistes tentèrent de réagir, ils se heurtèrent à une défense clermontoise intraitable ou un alignement chapardeur. Après les trous laissés la semaine dernière, la défense clermontoise a ainsi montré beaucoup de sérieux. Avant l’heure de jeu, Brive campa ainsi 5 bonnes minutes dans les 22m clermontois en choisissant de taper en touche les pénalités pour aller à l’essai, mais reparti sans marquer le moindre point. Probablement le tournant du match.

De quoi décourager le CAB qui se faisait en plus enfoncer totalement en mêlée. Jusque dans les dernières minutes, Brive tenta d’aller à l’essai, mais l’ASM avait décidé de ne pas laisser la moindre miette ce qui se traduit par un score étonnamment large pour un derby joué à Brive.

 Réactions

Julien Bonnaire : « On voulait se tester à l’extérieur face à une équipe qui est toujours compliquée à jouer chez elle. C’était un gros et bon test aujourd’hui. On ne s’est pas affolé et on a construit le match. On gagne, c’est important.
On a été mieux en place, on a moins loupé de plaquages, c’est ce qui nous avait fait défaut le match précédent. On va continuer à travailler comme ça. On travaille bien depuis quelques temps, il y a une très bonne ambiance. C’est toujours mieux quand on gagne donc on peut être satisfait.
 »

Franck Azéma : « Maintenant, il ne faut pas s’enflammer, nous n’avons pas gagné le Top 14. D’autant que la copie, malgré la victoire, est loin d’être parfaite. »

Morgan Parra sur le rôle de buteur transmis à Camille Lopez : « C’est pour le bien de l’équipe. Je ne voulais pas m’entêter plus que ça et rester concentré. C’est pour ça que j’ai laissé Camille buter après. »

Arnaud Mignardi ( Brive) : « On s’est fait un peu avoir au niveau de l’agressivité, on s’est fait prendre en mêlée. »


Vous avez aimé cet article ?

Recevez les articles par e-mail :

Les dernières actus tous les matins dans votre boite e-mail

Partagez
Partagez-le avec vos amis pour le faire voyager et le faire connaître au plus grand nombre
Soutenez Cyberbougnat
Cyberbougnat n'affiche pas de pub et ne touche pas de subvention. Mais il faut tout de même un peu d'argent pour vivre. Alors soutenez la vie du site avec un coup de main ponctuel ou régulier. Les entreprises et collectivités peuvent aussi opter pour le sponsoring. Vous pouvez aussi aider Cyberbougnat via Tipeee

Auteurs
Bertrand

Clermontois et fier de l’être, j’ai conçu Cyberbougnat comme le webmag d’un clermontois pour les clermontois