Cyberbougnat

Les travailleurs européens low cost des chantiers français et Clermontois

Publié par Bertrand le dimanche 18 novembre 2012 à 19h59min, mis a jour le dimanche 18 novembre 2012 à 20h01min - 1383 lectures

A lire sur Mediapart — Mediapart a publié une enquête sur les travailleurs étrangers sous payés sur les chantiers français. L'enquête réalisée en partie à Clermont pointe le cas d'un chantier à Cournon ou du Grand Carré de Jaude.

La journaliste auvergnate Rachida El Azzouzi a réalisé une enquête pour Mediapart sur Les travailleurs européens low cost des chantiers français.

Elle montre comment les entreprises profitent de la législation européenne pour faire travailler sur des chantiers français. Les prestataires font en sorte que ces travailleurs importés dépendent du droit du travail de leur pays et non de la France. Mais faute de moyens, les inspecteurs du travail se disent démunis devant les montages retors et chronophages, difficiles à traquer, à prouver.

Bien souvent, les « détachés » constituent le gros des troupes sur des chantiers de prestige sans que leurs conditions de travail, de rémunération, d’hébergement, contraires à la législation française, ne dérangent.

L’enquête évoque ainsi le chantier du Grand Carré de Jaude à Clermont-Ferrand :

Celui du Carré Jaude II, dont le promoteur est Eiffage construction, les a préoccupés durant des mois sans qu’ils puissent prouver une quelconque dérive. Monstre de béton, de verre et d’acier, c’est l’un des grands chantiers immobiliers de la capitale auvergnate, le plus important de France dans un hypercentre. D’après la CGT, « des Polonais étaient payés à la tâche, à la tonne de ferraille et des Portugais n’ont pas été payés. »

La journaliste a ainsi suivi Laurent Dias secrétaire de la section Auvergne de la CGT construction sur un chantier à Cournon :

Dix Portugais, détachés par une agence d’intérim portugaise sur un chantier de BTP, seraient payés 700 euros brut tout compris pour 40 heures hebdomadaires – salaire, panier repas, hébergement et transport inclus !

Pour lui « Ce qui se passe à Clermont-Ferrand, c’est ce qui se passe puissance mille dans les grandes métropoles. »

En lire plus : Mediapart

Vous avez aimé cet article ?

Recevez les articles par e-mail :

Les dernières actus tous les matins dans votre boite e-mail

Partagez
Partagez-le avec vos amis pour le faire voyager et le faire connaître au plus grand nombre
Soutenez Cyberbougnat
Cyberbougnat n'affiche pas de pub et ne touche pas de subvention. Mais il faut tout de même un peu d'argent pour vivre. Alors soutenez la vie du site avec un coup de main ponctuel ou régulier. Les entreprises et collectivités peuvent aussi opter pour le sponsoring. Vous pouvez aussi aider Cyberbougnat via Tipeee

Auteurs
Bertrand

Clermontois et fier de l’être, j’ai conçu Cyberbougnat comme le webmag d’un clermontois pour les clermontois


Web Statistics