Cyberbougnat

Le coup de gueule de France 3 Auvergne Rhône-Alpes contre Laurent Wauquiez

Publié par Bertrand le mardi 12 janvier 2016 à 09h42min, mis a jour le mardi 12 janvier 2016 à 09h55min - 1118 lectures - 2 partages

Contrariée par l’annulation de dernière minute à participer à La voix est libre, la rédaction de France 3 Auvergne Rhone-Alpes n’a pas manqué de lui rappeler vertement à l’antenne ses engagements sur le rapprochement entre citoyens et élus.

Laurent Wauquiez était l’invité de l’émission « La voix est libre » ce samedi 9 janvier 2016. Une émission à laquelle il n’a pas participé car « il serait trop tôt pour échanger en direct sur France 3 avec des citoyens engagés. » Une réponse qui arrive 48h avant l’émission alors que l’invitation avait été lancée le 13 décembre après son élection.

Se disant aussi « un peu contrariée par cette réponse très très tardive » selon les mots d’Olivier Michel, et par la raison invoquée, la chaîne a fait une mise au point en début d’émission en rappelant au nouveau président du Conseil régional d’Auvergne-Rhône-Alpes avec deux vidéos son discours d’investiture sur la défiance des citoyens envers les politiques et des moyens d’y remédier.

La politique de la chaise vide.... Pourquoi Laurent Wauquiez, le nouveau président de Rhône Alpes Auvergne, n'était pas samedi sur le plateau de la Voix est Libre....

Posté par Paul Satis sur lundi 11 janvier 2016

Le journaliste, qui dit « partager le constat » de l’élu a relancé l’invitation non sans une pointe de provocation et d’ironie :

Alors Laurent Wauquiez, si vous regardez cette émission, je vous lance cet appel public et un peu solennel. Vous vous êtes donné 100 jours pour appliquer votre programme ; 100 jours, cela nous amène au début du mois d’avril. Monsieur le président, nous vous invitons dès aujourd’hui à tirer un premier bilan de votre action, ici même dans ’La Voix est libre’ sur France 3 Auvergne-Rhône-Alpes. 100 jours, je pense vraiment que ça vous laisse le temps de bloquer une date sur votre agenda et de vous y préparer.

L’émission a tout de même été maintenue avec les trois contradicteurs pour faire le point « sur les attentes des Auvergnats et des Rhônalpins ». Les invités étaient :

  • Rosemarie Péchalat, administratrice du site recours-radiation.fr, qui vient en aide aux demandeurs d’emploi ;
  • Paul Giraudeau, 27 ans, présenté comme un passionné de chemin de fer et plus globalement des questions de mobilité », qui les a même étudiées, militant de l’Association des usagers des transports d’Auvergne ;
  • Jean-Paul Vallot, agriculteur, chasseur et maire de la commune de Colombier dans la Loire.

Laurent Wauquiez refuse aussi l’invitation de journalistes parisiens

Il n’y a pas qu’avec les journalistes de France 3 que Laurent Wauquiez est en froid. Sujet d’un reportage du Supplément dimanche sur Canal+ il a refusé de venir sur le plateau de l’émission. Le journaliste de Canal+ Jérôme Bermyn après la diffusion de son sujet a expliqué la justification de l’élu : « C’est la base contre l’élite. L’élite c’est aussi les journalistes parisiens, donc là il reste sur son terrain, dans sa région. Il refuse toutes les demandes d’interviews nationales. On a réitéré plusieurs demandes pour qu’il vienne nous rejoindre et il les a refusées. »

Dans le reportage il n’a aussi pas manqué de faire le leçon au journaliste faisant le reportage : « je respecte ce que vous faîtes, mais ce n’est pas vous qui dictez ce que j’ai à penser. Je respecte les journalistes, je respecte vos questions, mais ce n’est pas vous qui allez me dicter ce que je porte. »

Avec la presse nationale ou avec France 3 Auvergne-Rhône-Alpes, l’année commence fraichement entre les médias et Laurent Wauquiez...


Vous avez aimé cet article ?

Recevez les articles par e-mail :

Les dernières actus tous les matins dans votre boite e-mail

Partagez
Partagez-le avec vos amis pour le faire voyager et le faire connaître au plus grand nombre
Soutenez Cyberbougnat
Cyberbougnat n'affiche pas de pub et ne touche pas de subvention. Mais il faut tout de même un peu d'argent pour vivre. Alors soutenez la vie du site avec un coup de main ponctuel ou régulier. Les entreprises et collectivités peuvent aussi opter pour le sponsoring. Vous pouvez aussi aider Cyberbougnat via Tipeee

Auteurs
Bertrand

Clermontois et fier de l’être, j’ai conçu Cyberbougnat comme le webmag d’un clermontois pour les clermontois


Web Statistics