Cyberbougnat

La député Odile Saugues profite d’un déjeuner fastueux offert par un cigarettier

Publié par Bertrand le lundi 3 juin 2013 à 07h36min, mis a jour le lundi 3 juin 2013 à 07h55min - 3364 lectures

La député clermontoise et d'autres parlementaires ont participé à un déjeuner à 10.000 organisés par un fabricant de tabac s'inquiétant de la future législation.

L’information fait grincer des dents. Le Journal du Dimanche rapporte dans son édition du 2 juin que la député socialiste du Puy-de-Dôme Odile Saugues a participé à un déjeuner à 10.000 euros payé par le fabricant de cigarettes British American Tobacco (BAT), qui détient notamment les marques Pall Mall, Dunhill, Lucky Strike, Winfield ou Vogue. Participaient aussi à ce déjeuner André Santini, Patrick Balkany, François Sauvadet, Jean-Claude Lenoir, ou encore Dominique Bussereau qui sont tous adhèrent au Club des parlementaires amateurs de havanes.

Selon le JD, ce déjeuner chez Françoise, restaurant gastronomique situé à deux pas du Palais Bourbon, avec « cuisses de grenouille et rognons de veau accompagnés des meilleurs crus de Bourgogne, le tout ponctué de gros cigares » s’est aussi ponctué par une demande très claire. Avant de régler l’addition, Soraya Zoueihid, la présidente de BAT France aurait en effet interpellé les élus sur la nécessité d’avoir « une réglementation équilibrée et cohérente », soulignant ouvertement son inquiétude par rapport au « plan de santé en préparation. »

La ministre de la santé, Marisol Touraine, avait en effet indiqué fin 2012, qu’une loi de santé publique « coordonnée et volontariste » verrait le jour cette année « avec un volet sur le tabac. » Elle avait notamment évoqué des mesures comme l’instauration de paquets de tabac neutres ou le fait de cacher les linéaires de tabac dans les magasins.

Seule convive à avoir accepté de répondre au JDD, Odile Saugues ne semble pas voir de problème dans ce déjeuner organisé deux jours avant la journée sans tabac. Elle a reconnu que « BAT entretient des relations dans le but de peser et faire passer des idées. Mais ça ne change rien, je vote toutes les hausses de prix. »

Mais cette opération de lobbying enfreint aussi la convention-cadre de l’Organisation mondiale de la santé sur la lutte antitabac. Ratifiée par la France, elle stipule que « l’État doit veiller à ce que les politiques ne soient pas influencés par les intérêts de l’industrie du tabac. »

Le JDD rappelle aussi que les fabricants de tabac soustraient aux impôts français une grande partie de leurs bénéfices. Les grands industriels du tabac (outre BAT, Philip Morris, Japan Tobacco International) réalisent en France 1 milliard d’euros de marges, mais ne sont imposés que sur… 50 millions.

En lire plus : leJDD

Vous avez aimé cet article ?

Recevez les articles par e-mail :

Les dernières actus tous les matins dans votre boite e-mail

Partagez
Partagez-le avec vos amis pour le faire voyager et le faire connaître au plus grand nombre
Soutenez Cyberbougnat
Cyberbougnat n'affiche pas de pub et ne touche pas de subvention. Mais il faut tout de même un peu d'argent pour vivre. Alors soutenez la vie du site avec un coup de main ponctuel ou régulier. Les entreprises et collectivités peuvent aussi opter pour le sponsoring. Vous pouvez aussi aider Cyberbougnat via Tipeee

Auteurs
Bertrand

Clermontois et fier de l’être, j’ai conçu Cyberbougnat comme le webmag d’un clermontois pour les clermontois