Cyberbougnat

Un auvergnat a piraté le compte Twitter de Barack Obama

Publié par Bertrand le mercredi 24 mars 2010 à 19h51min, mis a jour le dimanche 1er juin 2014 à 23h30min - 2540 lectures

Selon France Info, un auvergnat de 25 ans a été interpellé mardi pour avoir piraté le compte Twitter du président américain Barak Obama.

Ce pirate aurait réussi à découvrir les mots de passe de personnalités américaines. Figurent parmi ses victimes la chanteuse Britney Spears mais aussi le président américain Barack Obama. La police française a été mise sur sa piste par le FBI. Ce jeune auvergnat qui s’était baptisé Hacker Croll faisait ça "par goût du défi" comme l’a confirmé à l’AFP Jean-Yves Coquillat, procureur de Clermont-Ferrand : « Il a agi par pari, par défi de hacker. C’est le genre de gars qui revendique ce qu’il a fait. »

L’an dernier Hacker Croll avait ainsi fait parlé de lui sur internet en diffusant des preuves de sa capacité à rentrer dans les entrailles de Twitter. Il avait ainsi fourni l’an dernier à Korben, un blogueur qui vit depuis quelques semaines à Clermont, de nombreuses informations sur ce qu’il avait pu trouver : l’interface d’administration du site de microblogging, mais aussi y compris les accès à des informations très précises sur la société, ses projets, ses contrats, ses salariés mais aussi les plans de la société et tous les accès aux comptes mails de son patron.

Il avait aussi répondu aux questions de Zataz, magazine multimédia spécialisé dans la sécurité informatique. Il indiquait ne pas vouloir nuire ni revendre les informations.

Il a été interpellé lundi à Beaumont au terme d’une enquête franco-américaine de huit mois. Placé en garde à vue mardi à Clermont-Ferrand, il a été aussi entendu par quatre agents du Federal Bureau of Investigation (FBI), qui voulaient comprendre comment il avait réussi à pénétrer le site.

Libéré de garde à vue, il est maintenant convoqué devant le tribunal correctionnel de Clermont-Ferrand le 24 juin 2010 pour « intrusion dans un système de données ». Il risque une peine pouvant aller jusqu’à deux ans de prison.

En lire plus : France Info

Vous avez aimé cet article ?

Recevez les articles par e-mail :

Les dernières actus tous les matins dans votre boite e-mail

Partagez
Partagez-le avec vos amis pour le faire voyager et le faire connaître au plus grand nombre
Soutenez Cyberbougnat
Cyberbougnat n'affiche pas de pub et ne touche pas de subvention. Mais il faut tout de même un peu d'argent pour vivre. Alors soutenez la vie du site avec un coup de main ponctuel ou régulier. Les entreprises et collectivités peuvent aussi opter pour le sponsoring. Vous pouvez aussi aider Cyberbougnat via Tipeee

Auteurs
Bertrand

Clermontois et fier de l’être, j’ai conçu Cyberbougnat comme le webmag d’un clermontois pour les clermontois