Cyberbougnat

François Bayrou se voit au second tour contre François Hollande

Publié le mardi 31 janvier 2012 à 00h36min, mis a jour le lundi 18 février 2013 à 22h17min - 1508 lectures
Auteurs
Bertrand

Clermontois et fier de l’être, j’ai conçu Cyberbougnat comme le webmag d’un clermontois pour les clermontois

Mots clés
1 - Clermont-Ferrand - François Hollande - Grande Halle d’Auvergne - MoDem - Politique - Présidentielles 2012 - Puy-de-Dôme

Résumé et photos du meeting de Clermont-Ferrand — François Bayrou était ce lundi soir en meeting à la Grande Halle d'Auvergne. Dans une salle trop petite, il a déroulé une partie de son programme basé sur la production et l'instruction.

Après quelques phrases introductives du sénateur du Cantal Pierre Jarlier et de Michel Fanget, François Bayrou a débuté son discours en plaisantant sur la vigilance orange. Référence à la météo bien entendu mais pas seulement.

Après avoir rappelé qu’il a des liens en Auvergne via sa fille qui a vécu à Moulins, François Bayrou a ensuite déroulé les grandes lignes de son programme et ses convictions : l’importance de la production en France, « tant qu’on ne produira pas en France, il n’y aura pas d’emploi », l’instruction pour tous à « condition de donner des perspectives d’avenir aux étudiants en ajout une professionnalisation. »

Refusant de céder à la « tendance germanisante » de Nicolas Sarkozy, il a plutôt pris en exemple la Corée du Sud pour son industrie florissante malgré « un prix du travail proche de celui de la France. »

Pour François Bayrou, le coût du travail n’est pas le problème. Il a d’ailleurs dégommé la TVA sociale de Nicolas Sarkozy, « mesure de dernière minute qui ne créera aucun emploi » et « n’aurait même pas du être proposée aux français. »

François Bayrou appelle plutôt à mettre en place « une stratégie de long terme » et à « réhabiliter le bon sens. » Il s’est dit déçu par François Hollande qui ressort « de vieilles recettes » et « n’ose pas dire aux français qu’il faudra faire des efforts. »

Il a terminé son discours sur le partage du pouvoir entre les deux grands partis que sont l’UMP et le PS. Et on notera que s’il se voit au second tour, c’est contre François Hollande. Si Valéry Giscard d’Estaing disait que le second tour est un choix entre la continuité et le changement, François Bayrou prédit que cette année « pourrait être le choix entre deux changements » : le « visage classique du PS » ou « une majorité centrale qui aura le courage de relever les défis de la France. »

Alors François Bayrou reviendra-t-il pour un meeting d’entre-deux-tours comme l’espère Michel Fanget ? Ce lundi soir la salle en était convaincue...

1 - Une salle bien pleine

2 - François Bayrou tout sourire

3 - Accueilli par le sénateur du Cantal Pierre Jarlier et Michel Fanget

4 - Un discours d'environ une heure

5 - Des envolées et des arguments

6 - Un slogan

7 - Des propos qui font mouche

8 - Fin du meeting

9 - Marseillaise

10 - Un dernier salut

11 - Vente de t-shirts

12 - Made in France bien entendu


Vous avez aimé cet article ?

Recevez les articles par e-mail :

Les dernières actus tous les matins dans votre boite e-mail

Partagez
Partagez-le avec vos amis pour le faire voyager et le faire connaître au plus grand nombre
Soutenez Cyberbougnat
Cyberbougnat n'affiche pas de pub et ne touche pas de subvention. Mais il faut tout de même un peu d'argent pour vivre. Alors soutenez la vie du site avec un coup de main ponctuel ou régulier. Les entreprises et collectivités peuvent aussi opter pour le sponsoring. Vous pouvez aussi aider Cyberbougnat via Tipeee

Web Statistics