Cyberbougnat

La Présidentielle 2017 vue d’Auvergne

A la veille des élections présidentielles et législatives, Cyberbougnat vous propose une série d’interviews politiques de ceux qui font bouger l’Auvergne.

Sommaire:

Jean-Luc Roussilhe : « La campagne est imprévisible. Tous les jours on s’attend à ce qu’il tombe quelque chose »

Publié par Catherine Lopes le vendredi 21 avril 2017 à 10h30min, mis a jour le vendredi 21 avril 2017 à 08h39min - 2312 lectures

Regard sur la présidentielle — Pour poursuivre notre série d'interviews sur l'élection, nous avons tendu le micro à Jean-Luc Roussilhe, rédacteur en chef de France 3 Auvergne, en charge des sports.

C’est une figure incontournable de France 3 Auvergne. Jean-Luc Roussilhe est le rédacteur en chef de France 3 Auvergne, en charge des sports. Il est de tous les déplacements de l’ASM Clermont et pour dimanche, il a sans doute préparé une procuration à cause de la demie-finale de Coupe d’Europe à Lyon. Il a accepté d’inverser les rôles pour une fois et de répondre à nos questions.

Catherine Lopes : Est-ce que vous suivez de près cette campagne présidentielle ?
Jean-Luc Roussilhe : Bien sûr, sur un plan personnel et professionnel

CL : Comment la trouvez-vous : passionnante, pourrie, imprévisible ? Ou un autre adjectif ?
JLR : Imprévisible. Surprenante. La particularité première, c’est les primaires. Elles ont modifié pas mal de cartes. Et avec les affaires dans un deuxième temps, on peut dire que la campagne est imprévisible. Tous les jours on s’attend à ce qu’il tombe quelque chose.

CL : Comprenez-vous le désintérêt des Français pour cette campagne ?
JLR : Je n’y crois pas. Si je regarde les audiences des débats, je ne comprends pas ce désamour. D’accord, il y a une lassitude, à cause des affaires notamment. Et avec les réseaux sociaux, les gens se font un avis au dernier moment.

CL : Comment vous informez-vous ?
JLR : Uniquement grâce à France télévisions...Non je plaisante biens sûr...J’ai un nombre incalculable d’alertes sur mon téléphone. C’est insupportable pour les gens qui vivent avec moi. Je consulte les sites d’infos, la presse écrite, les quatre chaînes d’info.

CL : Que dire du rôle des médias ?
JLR : Ces critiques me touchent. On arrive même à en entendre dans des repas entre amis et moi je suis assez radical là-dessus, et je propose à mes amis de partir un mois en vacance en Chine ou en Corée du Nord, de revenir ensuite, et qu’on refasse un repas pour en parler.

CL : Vous seriez prêt à vous engager ?
JLR : Ce n’est pas compatible avec mon métier.

CL : Votre choix pour le premier tour est-il fait ? (question posée il y a 3 semaines)
JLR : Non et je vais m’informer jusqu’au bout pour faire mon choix.


Vous avez aimé cet article ?

Recevez les articles par e-mail :

Les dernières actus tous les matins dans votre boite e-mail

Partagez
Partagez-le avec vos amis pour le faire voyager et le faire connaître au plus grand nombre
Soutenez Cyberbougnat

Cyberbougnat limite la pub et ne touche pas de subvention. Mais il faut tout de même un peu d'argent pour vivre. Alors soutenez la vie du site avec un coup de main ponctuel ou régulier. Les entreprises et collectivités peuvent aussi opter pour le sponsoring. Vous pouvez aussi aider Cyberbougnat via Tipeee.

Nouveau : Soutenez en un clic via Paypal sans créer de compte :