Cyberbougnat
Publicité Faire un don en ligne pour l'AFM-Téléthon.

L’Auvergne danse sur le Happy de Pharrell Williams

Publié par Bertrand le lundi 10 mars 2014 à 21h55min, mis a jour le vendredi 25 juillet 2014 à 11h01min - 7893 lectures

L'Auvergne n'échappe pas à la petite danse du clip Happy de Pharrell Williams. Illustration avec les vidéos d'Yssingeaux, Le Puy et Clermont, Aurillac. Dernière publiée, celle de Montluçon le 24 juillet.

Le phénomène viral "We are happy from..." a fait des émules dans le monde entier et fait danser de nombreuses villes de France. Le concept est de transmettre de la bonne humeur en dansant dans les rues de sa ville sur la musique de Pharrell Williams. Certaines vidéos ont enregistré plusieurs centaines de milliers de visites qui alimentent les ambitions.

Sony Music qui distribue l’album de l’artiste a fait supprimer certaines vidéos mais maintient une carte de France du Happy qui montre l’ampleur du phénomène

 Carte d’Auvergne du Happy

L’Auvergne n’y a pas échappé mais ce n’est pas Clermont qui est entrée la première dans la danse. C’est en effet du côté d’Yssingeaux qu’on a commencé à se trémousser dès le 15 février avec une vidéo très réussie.

Très joyeuse, la Haute-Loire a récidivé quatre jours plus tard avec un petite danse du côté du Puy-en-Velay, là aussi très réussie.

Le 10 mars c’est Clermont-Ferrand qui danse à son tour. Des jeunes clermontois dansent devant la Coopérative de Mai, Polydome, Place de la Victoire, la cathédrale ou la Place de Jaude. La vidéo se termine avec un petite vue depuis le Parc Montjuzet.

Pour le coup, la capitale auvergnate n’a peut être la vidéo la plus réussie, manque de danseurs et de rythme, mais ne pourra pas dire qu’elle est passée à côté du phénomène.

Très en retard sur les autres, et peut être un peu après la grande vague virale, la seconde vidéo Happy from Clermont a été publié le samedi 3 mai. Plus que les lieux choisis, elle manque l’objectif de montrer réellement la ville, elle s’est axée sur le nombre de personnalités locales présentes : Renaud Lavillenie, Thomas Domingo, Elvis Vermeulen, Boudu, Clémence Oleksy qui était miss Auvergne 2010 ou encore des joueurs du Clermont Foot comme Fabien Farnolle.

Une stratégie tape à l’oeil pour assurer sa visibilité. Et pour bien faire augmenter son nombre de vues, les concepteurs ont aussi pris le soin d’acheter de la publicité, comme ici sur Facebook en mai.

PNG - 61.6 ko

 Aurillac et Monistrol dansent aussi

Le 19 mars c’est Aurillac qui est entrée dans la danse avec une vidéo pleine de joie et d’humour mettant à contribution toutes les générations. Une très belle réussite.

Le 26 mars, Monistrol-sur-Loire, s’est aussi jointe au mouvement et a réussi à faire danser tous les âges. On y trouve ainsi autant des tous petits que des ainés. Une chouette vidéo pleine de joie ! Bravo !

Ajoutons à cette série, le Happy médiaval de Billom renaissance en costume. Une manière de promouvoir la campagne de financement sur Ulule pour financer la venue d’un spectacle de rapaces ou d’acrobaties équestres pour le Charivari.

Le 24 juillet, c’est Montluçon qui s’est ajoutée à la carte des Happy From Auvergne et France. Une vidéo qui respire la bonne humeur avec pas moins de 207 participants. Et allez bien jusqu’au générique pour découvrir la version acoustique de la chanson.

Chapeau à tous les danseurs auvergnats donc ;-)


Vous avez aimé cet article ?

Recevez les articles par e-mail :

Les dernières actus tous les matins dans votre boite e-mail

Partagez
Partagez-le avec vos amis pour le faire voyager et le faire connaître au plus grand nombre
Soutenez Cyberbougnat
Cyberbougnat n'affiche pas de pub et ne touche pas de subvention. Mais il faut tout de même un peu d'argent pour vivre. Alors soutenez la vie du site avec un coup de main ponctuel ou régulier. Les entreprises et collectivités peuvent aussi opter pour le sponsoring. Vous pouvez aussi aider Cyberbougnat via Tipeee

Auteurs
Bertrand

Clermontois et fier de l’être, j’ai conçu Cyberbougnat comme le webmag d’un clermontois pour les clermontois