Cyberbougnat

L’Université d’Auvergne dans le top 500 des universités mondiales

Publié par Bertrand le vendredi 15 août 2014 à 10h42min, mis a jour le samedi 16 août 2014 à 08h42min - 5051 lectures - 13 partages

L'Université d'Auvergne a fait son entrée au classement de Shangai des meilleures universités dans le monde révélé ce vendredi 15 août.

L’Université d’Auvergne a fait son entrée ce vendredi dans le classement de Shangai des 500 meilleures universités mondiales. Chaque 15 août depuis 2003, ce classement dresse le palmarès des 500 premières universités, sur les 17.000 que compte la planète.

Avec l’entrée de l’université clermontoise, la France compte ainsi désormais 21 établissements dans ce classement des 500 premières universités mondiales, une de plus qu’en 2013. L’Université d’Auvergne est classée entre la 401ème et 500ème place, au delà de la 100ème place le classement est en effet établi par tranches.

Sur Europe 1, dont le site a déjà fusionné les deux universités clermontoises, son président, Philippe Dulbecco se dit « très fier » de voir le campus clermontois se hisser dans le haut du palmarès mondial :

« On peut être une petite université de province et avoir des résultats au niveau international. On ne le dit pas assez, mais le premier contingent européen d’économistes dans les grandes institutions internationales sont d’anciens docteur de l’université. »

Le classement de Shangai est toutefois très contesté, y compris par ceux qui sont classés dedans. Il se concentre sur les performances de la recherche, surtout scientifique, sans considérer la qualité de l’enseignement. Il recense les lauréats Nobel et Fields parmi les enseignants (20 % de la note) et les anciens diplômés (10 %), fait la part belle au nombre de publications, dans l’année passée, dans deux revues anglophones, Nature et Science (20 %), aux citations de ces articles (20 %), aux chercheurs cités au cours des cinq années précédentes (20 %) et à la performance académique, rapportée au nombre d’enseignants-chercheurs (10 %). La première université classée se voit attribuer la note 100 et les suivantes vont en diminuant. C’est une petite équipe de l’université Jiao Tong, de Shanghaï, qui a délégué à l’Academic Ranking of World Universities (ARWU) le soin de collecter par Internet les données requises.

Geneviève Fioraso, secrétaire d’Etat à l’enseignement supérieur et à la recherche, estime que « le classement de Shanghaï est un indicateur parmi d’autres, à prendre en compte mais sur lequel on ne fonde pas une politique. Nous encourageons les regroupements, mais dans un but de lisibilité pour les étudiants et de mutualisation des moyens. » Les fusions d’université sont en effet bénéfiques pour ce classement. Les universités de Strasbourg et d’Aix-Marseille ont ainsi profité de leurs fusions pour grimper.

Pour concurrencer le classement de Shanghai, l’Union européenne a lancé en mai son premier classement U-Multirank.


Vous avez aimé cet article ?

Recevez les articles par e-mail :

Les dernières actus tous les matins dans votre boite e-mail

Partagez
Partagez-le avec vos amis pour le faire voyager et le faire connaître au plus grand nombre
Soutenez Cyberbougnat
Cyberbougnat n'affiche pas de pub et ne touche pas de subvention. Mais il faut tout de même un peu d'argent pour vivre. Alors soutenez la vie du site avec un coup de main ponctuel ou régulier. Les entreprises et collectivités peuvent aussi opter pour le sponsoring. Vous pouvez aussi aider Cyberbougnat via Tipeee

Auteurs
Bertrand

Clermontois et fier de l’être, j’ai conçu Cyberbougnat comme le webmag d’un clermontois pour les clermontois


Web Statistics