Cyberbougnat

L’A75 entre Clermont et Le Crest élargie à 2x3 voies d’ici 2021

Publié par Bertrand le vendredi 27 mai 2016 à 11h42min, mis a jour le mercredi 1er juin 2016 à 10h14min - 2801 lectures - 2 partages

Après l’A71, ce sera au tour de l’A75 de gagner deux voies supplémentaires dans les années qui viennent. En 2021, il sera ensuite possible d’aller du Crest à Gerzat en longeant Clermont sur une 2x3 voies qui restera gratuite.

L’élargissement ne sera pas un luxe, car la sortie sud de Clermont est très fréquentée et engorgée matin et soir aux heures de pointe avec un trafic croissant de 60.000 à 80.000 véhicules par jour dans les deux sens de circulation. Des difficultés aggravées par les départs en week-end et en vacances.

Il a donc été décidé d’un élargissement à 2x3 voies sur 10,5 km entre la jonction avec l’A71 et l’échangeur de Saint-Amant-Tallende (n°5) situé sur la commune du Crest. Cet élargissement est devenu indispensable tant pour fluidifier le trafic en constante augmentation que pour assurer la sécurité des usagers. Il est aussi la suite logique de l’élargissement de l’A71 entre Gerzat et Clermont.

Mais c’est un projet complexe. Compte tenu du profil actuel de l’autoroute et de la faible largeur du terre-plein central, l’élargissement sera réalisé par l’extérieur. Les nouvelles voies seront ainsi construites à l’extérieur, juste à côté des 2 voies existantes.

 Six ponts à déconstruire et reconstruire

On comprend rapidement la difficulté quand on considère que cette portion comprend 15 ouvrages d’art dont 6 ponts permettent aux routes de passer au-dessus de l’autoroute. Ces ponts ne disposent pas d’une largeur suffisante entre leurs piles pour accueillir les voies supplémentaires et devront être déconstruits puis reconstruits. Il faut prévoir 6 à 10 mois pour déconstruire et reconstruire un pont.

Si certains sont peu fréquentés, le pont de la rue de Sénèze au pied de Crouel par exemple, ce n’est pas le cas des autres, notamment des échangeurs de Cournon ou de La Pardieu au coeur de forts trafics et d’une commerciale et économique dense. On mesure le challenge pour la gestion des circulations locales tout en se rappelant les difficultés engendrées par les travaux sur l’A71.

Les itinéraires de déviation seront mis en place en concertation avec les gestionnaires des voiries concernés, le Conseil départemental du Puy-de-Dôme pour les routes départementales et les mairies et intercommunalités pour les routes et chemins relevant de leur compétence.

Enfin, un enjeu environnemental est également pris en compte puisque le projet d’élargissement intègre une mise aux normes notamment dans le domaine de la protection de la ressource en eau et de l’amélioration du cadre de vie des riverains.

Toutefois les travaux ne vont pas commencer maintenant. La durée du projet d’élargissement est estimée à 6 ans depuis les premières études préliminaires pour une mise en service en 2021. Les trois ans de travaux commenceront ainsi en juin 2018 après les études détaillées et l’enquête préalable à la déclaration d’utilité publique.

 Reprise de l’exploitation par APRR

Le coût des travaux est estimé à 170 m € HT qui seront à la charge de la société des Autoroutes Paris-Rhin-Rhône (APRR). En effet, dans le cadre du plan de relance autoroutier, la section comprise entre le nœud autoroutier A711/A71/A75 et le diffuseur n°5 de Saint-Amant-tallende, soit 10,5 km, a été concédée à la société qui gère déjà l’A71 et avait conduit l’élargissement entre Gerzat et Clermont.

APRR exploite désormais cette section depuis le mardi 17 mai à 9h après une phase de transition avec les anciennes équipes. La société va ajouter quelques éléments de sécurité et déployer les moyens de sa politique de lutte contre les contresens avec des marquages au sol spécifiques et le renforcement de la signalisation.

Des équipements dynamiques seront prochainement mis en place sur les principaux points d’entrée du réseau (section courante et échangeurs) afin de développer l’info trafic en temps réel.

 Pas de nouveaux péages, mais un allongement de la durée de concession et augmentation des tarifs à Gerzat

Mais cela ne signifie pas la mise en place de péages sur l’A75 comme on avait pu le craindre. Comme l’avait indiqué le secrétaire d’Etat chargé des transports Frédéric Cuvillier à l’époque, APRR exploite désormais cette portion et fait ces travaux en échange d’un allongement du contrat de concession autoroutière liant l’Etat à la société. APRR a ainsi obtenu un allongement de la concession de 25 mois pour ces travaux et exploitera son réseau national de 1928 km jusqu’en 2035.

La deuxième partie du financement sera couverte par des augmentations de tarifs prévues dans le décret du 21 août 2015 approuvant des avenants aux conventions passées entre l’Etat et la société. Deux majorations sont prévues spécifiquement pour ces travaux :

Au 1er février 2017 : « Une majoration des tarifs, valorisée à 6,5 M€ HT (valeur juillet 2012), sera appliquée à l’ensemble des véhicules entrant ou sortant à la barrière pleine voie de Clermont-barrière et sur la gare en système ouvert de Gerzat ville, à l’occasion de la hausse annuelle des tarifs suivant la reprise en exploitation par la société concessionnaire de la section de l’autoroute A75, comprise entre le diffuseur de Clermont-Ferrand-Est (A711) et le diffuseur de La Jonchère (RD213). »

Au 1er février 2022, si la portion est mise en service en 2021 : « Une majoration des tarifs, valorisée à 2 M€ HT (valeur juillet 2012), sera appliquée à l’ensemble des véhicules entrant ou sortant à la barrière pleine voie de Clermont-barrière et sur la gare en système ouvert de Gerzat ville, à l’occasion de la hausse annuelle des tarifs suivant la mise en service de l’élargissement à 2 x 3 voies de l’autoroute A75 entre Clermont-Ferrand-Est (A711) et La Jonchère (RD 213). »

Dans ses différentes présentations, APRR affirme vouloir mettre en place des augmentations graduelles de tarifs pour les parcours les plus longs en évitant de pénaliser les parcours locaux.

Autrement dit, ce sont notamment les usagers de l’A71, mais aussi de toutes les autoroutes gérées par APRR en France qui financeront ces travaux indispensables.


Vous avez aimé cet article ?

Recevez les articles par e-mail :

Les dernières actus tous les matins dans votre boite e-mail

Partagez
Partagez-le avec vos amis pour le faire voyager et le faire connaître au plus grand nombre
Soutenez Cyberbougnat
Cyberbougnat n'affiche pas de pub et ne touche pas de subvention. Mais il faut tout de même un peu d'argent pour vivre. Alors soutenez la vie du site avec un coup de main ponctuel ou régulier. Les entreprises et collectivités peuvent aussi opter pour le sponsoring. Vous pouvez aussi aider Cyberbougnat via Tipeee

Auteurs
Bertrand

Clermontois et fier de l’être, j’ai conçu Cyberbougnat comme le webmag d’un clermontois pour les clermontois


Web Statistics