Cyberbougnat

L’Auvergne disparait aussi des réseaux sociaux

Publié par Bertrand le lundi 4 janvier 2016 à 16h34min, mis a jour le vendredi 8 janvier 2016 à 06h31min - 1039 lectures - 1 partage

Désormais fusionnée avec Rhône-Alpes, la région Auvergne a disparu en tant que collectivité locale et entité administrative le 1er janvier 2016. Plus surprenant elle a aussi disparu des réseaux sociaux avec la fermeture de la page Facebook et du compte Twitter officiels très suivis.

Cherchez la page Auvergne sur Facebook ou le compte twitter @RegionAuvergne sur Twitter et vous tomberez sur des messages d’erreur. Avant de disparaître administrativement, le Conseil régional d’Auvergne a ainsi supprimé ses pages et comptes officiels, leurs contenus mais aussi leurs fans et followers. Pour le moment seul le compte Instagram peu utilisé subsiste, mais pour combien de temps. Le compte Instagram a résisté quelques jours de plus mais a été lui aussi supprimé en cette semaine de rentrée. Encore ouvert le 4 janvier il n’existait plus le 7 janvier.

Dans les derniers jours de l’année 2015, un nouveau site est apparu et il faudra désormais suivre le compte @auvergnerhalpes pour suivre l’actualité de la nouvelle région. Il s’agit en fait de l’ancien compte de la région Rhône-Alpes renommé au 1er janvier :

Contacté la semaine dernière, le service communication du Conseil régional d’Auvergne n’a pas expliqué sa décision autrement que par une justification purement administrative : « l’Auvergne en tant que collectivité et entité administrative ne sera plus au 1er janvier 2016. »

Si la fusion de comptes Twitter et de pages sur Facebook n’est pas forcément simple à réaliser, la disparition ne semblait pas s’imposer et semble même stupide sur le plan de la communication. Rappelons que la page Facebook comptait plus de 114.000 fans et le compte Twitter plus de 27.000 suiveurs il y a encore quelques heures. Des membres agrégés après des années de travail depuis 2009, avec l’embauche d’un community manager, mais aussi de publicité pour faire connaître le compte via le sponsoring de contenus. Des investissements envolés du jour au lendemain.

Note : salarié du conseil régional d’Auvergne de 2007 à 2011 j’avais dans ce cadré créé la page Facebook et le compte Twitter et assuré leur gestion.

 La marque Auvergne doit demeurer

D’autant que si la collectivité disparaît, l’Auvergne demeure forte dans l’esprit des gens et constitue une vraie marque. Les auvergnats y sont attachés alors que la grande région ne représente rien pour le moment.

L’Auvergne fait partie même partie des régions que les français identifient le mieux sur une carte. Une nom sur lequel les structures touristiques n’ont probablement pas envie de faire une croix dessus. Cela faisait d’ailleurs partie des engagements de campagne de Laurent Wauquiez qui avait ainsi promis de maintenir la marque Auvergne en cas de victoire.

Si elle ne souhaitait plus les gérer, le Conseil régional pouvait aussi confier la gestion de ses outils à l’association Auvergne Nouveau Monde dont elle est fondatrice et financeur et qui a justement pour mission la promotion de la marque Auvergne. Auvergne Nouveau Monde ne compte actuellement que 6227 fans sur Facebook, une telle page aurait largement permis d’amplifier la visibilité. Principalement appréciée pour ses photos, la page Facebook Auvergne aurait aussi pu être confiée au Comité Régional du Tourisme dont la page Auvergne Tourisme compte un peu moins de 41.000 fans.

 Suite d’une déception électorale ?

Mais c’est aussi le timing qui surprend. Car la suppression de la page Facebook et du compte Twitter n’est pas une surprise et avait été annoncée dès le 16 décembre ! Ce n’est donc pas une décision de Laurent Wauquiez et de ces nouvelles équipes qui ne prennent leur fonction que ce lundi 4 janvier.

PNG - 317.9 ko
La fermeture de la page Facebook annoncée le 16 décembre

PNG - 225.4 ko
La fermeture du compte Twitter annoncé aussi le 16 décembre

Mais cette annonce trois jours après le la défaite de la gauche sortante au deuxième tour des élections régionales pourrait laisser penser que cette décision est aussi la suite d’une déception électorale. Cette disparition ressemblerait alors à la mesquinerie d’une équipe de communication en partie encartée au Parti Socialiste tel certains hommes qui se vengent en publiant sur Facebook les photos et la sextape de la copine qui vient de les larguer.

Voilà qui fera en tout cas un bon cas d’étude en communication publique et en gaspillage...


Vous avez aimé cet article ?

Recevez les articles par e-mail :

Les dernières actus tous les matins dans votre boite e-mail

Partagez
Partagez-le avec vos amis pour le faire voyager et le faire connaître au plus grand nombre
Soutenez Cyberbougnat
Cyberbougnat n'affiche pas de pub et ne touche pas de subvention. Mais il faut tout de même un peu d'argent pour vivre. Alors soutenez la vie du site avec un coup de main ponctuel ou régulier. Les entreprises et collectivités peuvent aussi opter pour le sponsoring. Vous pouvez aussi aider Cyberbougnat via Tipeee

Auteurs
Bertrand

Clermontois et fier de l’être, j’ai conçu Cyberbougnat comme le webmag d’un clermontois pour les clermontois


Web Statistics